Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 06:46
Ce matin,petite balade en camion,jusqu'au marché de juvisy,ce n'est pas par provocation que nous nous retrouvons dans la ville du très absent président du service d'incendie et de secours de l'Essonne,c'est fortuit.
Cette campagne aura déjà eu un effet positif,c'est de montrer que le monde politique peut s'ouvrir a des gens qui s'occupent de nos villes et de nos concitoyens au quotidien,mais que l'on ne considère comme des acteurs a part entière que lorsqu'ils sont morts dans l'exercice de leurs fonctions ou très loin de notre pays dans des décombres.
Placer Stéphane Castanedo en 7° position sur notre liste,n'est pas le fruit du hasard,c'est le choix des vrais gens,qui mouillent leurs chemises,,retroussent les manches,et ont les mains dans le cambouis,Stéphane est commandant chez les pompiers,spécialiste de sécurité routière,l'autre jour ,il rencontrait un maire,sa première phrase  a été "chez vous,j'ai "fait" tel feu".
En dehors de ces moments forts on a tendance a les renvoyer dans leurs casernes et a leur demander le silence,comme si leur engagement quotidien et réactif pouvait être subversif aux yeux de certains notables apathiques et bien installés aux postes de commande.Les décorations ,c'est plutôt a titre posthume.
Ce que j'appelle le choc des "vrais" gens normaux au regard de ceux qui ont oublié que le pouvoir ne servait pas uniquement a être conquis,mais a être mis au service de l'action.Ce que au sdis on appelle les administratifs et les opérationnels,notre société en est là.
Regardez les affiches électorales : entre défilé de mode,promotion pour dentifrice,et petit gros rassurant genre "télé-achat",on est dans la promotion du produit plutôt que dans le débat démocratique.

Puisque certains d'entre vous ont semblé aimer cela,chez René Char,il y a une phrase qui va bien a ces élections, et a ce que je pense du quotidien :

Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

JP 06/03/2010 15:55


A dire à tes adversaires, de Henri MICHAUX: "Avec une sensibilité de citerne, ne fraie pas avec une sensibilité d'effleurement".
Et toujours du même Henri MICHAUX, pour remonter le moral à certaines des sales personnes que tu peux recontrer et qui pourraient avoir le moral bien bas du haut de toutes leurs saloperies: "Tu
peux être tranquille. Il reste du limpide en toi. En une seule vie tu n'as pas pu tout souiller".
Si tu lâches ces phrases-là dans des débats publics, ça devrait le faire, non?


Eugenie 06/03/2010 09:09


Moi,je vs réponds "et s'il était à refaire, je referais ce chemin"(Aragon).Surtout continuez..


Christian SCHOETTL 06/03/2010 14:09


alors je répondrai toujours de rené Char :«Comment vivre sans inconnu devant soi