Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 21:22
Toutes ce histoires de campagnes électorales n'intéressent que peu de monde et seront aussi vite oubliées.Seules les conséquences seront visibles.Ce soir,je pense a des choses sérieuses,a des choses vraies et tendres.
Le dromadaire est célèbre,léon le lama aussi, dentzel ,le bouvier prend du poids, mais dans la ménagerie qui me suit l'été et qui partage mes jours,il y a aussi les chats.
C'est un poncif que de dire que ce sont des animaux a part ,j'ai la chance d'avoir deux félins, qui ne savent pas ce qu'est une griffe et qui voient en l'homme qu'un accessoire de confort supportable,c'est a dire qu'ils ont tendance a rester dans un périmètre très court.
Coquin,le grand bestiau sur la droite a une tête de sauvage,il devrait faire quatorze kilos et c'est  le câlin de la bande,impossible de se lever le matin ,sans une séance langoureuse de câlins.
Safrane,sur la gauche est arrivée curieusement a la maison ,un dimanche que nous revenions du centre commercial des Ulis,nicolas nous dit ,"vous avez un chat sous le capot",j'ai souri,il a ouvert le capot du moteur et a commencé a appeler de façon stupide genre : "mi mi mi ".
Je dois avouer que je me suis bien moqué de lui,jusqu'a ce qu'il ressorte de derrière la batterie,un micro chat,trempé qui tenait dans le creux de la main.
Montée aux Ulis ,rescapée miraculeusement ,nous l'avons appelée tout naturellement safrane,ce qui lui va bien pour un chat de gouttières.C'est une sorte de gremlin bourré de tendresse et de pudeur qui aurait la sensation que la chance de vivre ici est précaire et fragile,alors elle se fait discrète.



Partager cet article

Repost0

commentaires

oeil-de-lynx 17/09/2009 01:05

Quoi de pus agréable que de se reposer sur le canapé, un chat ronronnant lové sur les genoux, ou de rentrer d’une dure journée de labeur et de se faire accueillir par de joyeux miaulement s?
Merveilleux le regard d’un félin de chat, yeux dans les yeux du modeste humain. Une intime complicité s’installe et les câlins partagés au gré de chacun réalisent l’osmose de leurs pensées.
Les stressés chroniques devraient penser à se faire adopter par un de ces gentils félins.