Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 17:03
Cette campagne électorale est pour l'instant lénifiante : Normalement ce sont des moments créatifs où les candidats devraient avoir vision pour le canton,un autre regard ,des projets,si nicolas n'allait pas proposer une serie dossiers ,il n'y aurait sincèrement pas grand chose.
C'est le festival de grosses ficelles ,il y a le candidat plutot isolé qui se prévaut de dizaines d'élus qui le soutiennent,cela ressemble presque a la corse,car,bon nombre,ne sont plus élus ou ont été remerciés pour services non rendus, mais cela fait masse, et cela masque un rassemblement qui n'a pas eu lieu.
il y a celui qui vous explique qu'il travaillera avec tous les élus alors qu'a la communauté ,il est sytématiquement mis en minorité et qu'il traine certains devant les tribunaux administratifs,mais tout cela n'a pas grande importance puisque le grand public l'ignore.
Devant une telle platitude démagogue,j'ai envie de bousculer un peu et de parler politique dans le sens aménagement :


Gometz le chatel : deux rendez vous volontairement manqués.

 

On le voit a travers les écrits des uns et des autres, en tout cas pour ceux qui se préoccupent du terrain, il  y a d’un coté ,les communes formant la communauté de communes du pays de Limours et de l’autre Gometz le châtel.

Le choix des ambitions

Pour des raisons très politiques des municipalités précédentes ont souhaité que Gometz le châtel quitte l’intercommunalité du pays du Limours  et rejoigne la communauté d’agglomération du plateau de saclay,il est intéressant, de rappeler que si la première a été située au sommet du podium pour sa bonne gestion dans un rapport de la préfecture ,la seconde est le mauvais élève de la classe pour l’ensemble du département.

Un vieux proverbe dit : »pour que les arbres tendent vers la lumière il leur faut des racines solidement ancrées dans le sol »,je pense  que ,si, gometz le chatel regarde vers la vallée ,cette commune est culturellement et historiquement la porte du plateau et en aucun  cas la banlieue d’orsay ou des ulis.

sa taille humaine aurait bien mieux trouvé sa place et son rôle au sein d’une intercommunalité composée de  villages ayant la même dimension. Son adhésion a été le fruit d’un calcul très politique sur la composition de la communauté d’agglomération et d’une volonté de sortir gometz d’une logique de commune rurale a préserver.

Ce que une collectivité a fait ,une collectivité peut le défaire et nous souhaitons que les élus et la population de gometz le chatel réfléchissent a un choix qui était peut être de circonstance. Choix qui aboutit  a avoir vu fleurir des projets de zones industriels et de constructions, venus de la communauté d’agglomération, plutôt que de privilégier une sauvegarde de l’environnement et des espaces agricoles. A ce titre le mot de communauté d’agglomération est déjà tout un programme.

J’invite les élus de gometz le châtel et les habitants a une discussion sincère sur l’opportunité d’une adhésion a la communauté de communes du pays de Limours, qui est la famille naturelle et culturelle de gometz le châtel .Le vote du mois de septembre permettra aussi  de partager cette opinion..

Le choix de l’urbanisation

Le deuxième rendez vous volontairement oublié par la municipalité précédente a été la demande d’adhésion au parc naturel de la vallée de Chevreuse. J’avais écrit, bien en amont, pour inviter les communes a délibérer pour solliciter de participer au périmètre d’études : la seule commune du canton a ne pas l’avoir fait a été gometz le chatel.

Cette décision n’engageait a rien, si ce n’est a participer aux discussions et décider si l’on voulait aller plus loin ensemble. Volontairement la demande a été formulée hors délai pour ne être prise ne compte. C’est logique lorsque l’on souhaite urbaniser les terres agricoles et crée des zones industrielles, c’est une erreur si  on cherche à trouver des moyens pour conserver et développer l’identité d’un village.

Un parc naturel ,ce n’est pas une collectivité de plus, c’est un outil et ce sont des moyens pour être innovant notamment en matière d’environnement, de patrimoine et de réhabilitation de bâti ancien. Un parc naturel, ce ne doit pas être si contraignant que cela, puisque des dizaines de communes souhaitent y rentrer et qu’aucune commune n’a demandé a en sortir !

Une délibération du conseil régional réintégrant gometz le châtel dans le périmètre nous avait donné quelques espoirs, il est a craindre que ceux-ci soient de courte durée, on voit bien là encore combien  la rupture entre le gometz et les communes du plateau, volontairement opérée, pénalise cette commune sur toutes les questions environnementales et qu’on a voulu la faire basculer sur la « ville »


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

gisele pasquet 08/09/2009 08:38

Bonjour Monsieur B.
Comme vous l'aviez compris mes observations s'adressaient à vous et alors pourquoi cette réponse à Christian Schoettl ?
Bonne journée
Gisèle Pasquet

François B. 08/09/2009 07:58

Contrairement à ce que vous semblez penser, je respecte les élus du canton et je respecte votre fils. Je trouve simplement dérangeant ce que vous lui faite vivre par procuration uniquement pour laver l'honneur que vous pensez avoir perdu (alors qu'en fait vous avez fait une erreur de débutant !). Dans une réponse précédente, au sujet du super U de Gometz la Ville, vous dites ne pas vous mêler des affaires des communes. Ne pensez vous pas que le choix du PNR ou de la CAPS pour Gometz le Châtel c'est l'affaire des habitants eux mêmes ? En quoi le futur conseiller général est-il concerné ?

Christian SCHOETTL 08/09/2009 09:16


je comprends votre reculade après ce que vou vous êtes permis d'écrire sur les motivations des élus,comme disait le sapeur camenbert "quand on dépasse les bornes ,il n'y  a plus de
limites !",bien entendu,il ne s'agit pas de mon honneur qui n'est pas entaché et je ne vous invite a ne pas penser a ma place.
Soit,une nouvelle fois,vous êtes mal informé soit on vous désinforme : c'est en tant que président de la communauté de communes que je siège en comission d'urbanisme commercial,la
charte de la ccpl est très claire  : je suivrai toujours l'élu de la commune quelles que soient mes convictions personnelles.
Je vous confirme qu'en tant que citoyen et observateur privilégié dans cette campagne électorale,j'ai le droit de donner mon avis et d'exprimer mon opinion,je vous confirme que quoi qu'il arrive
,je ne serai pas le futur conseiller général.
Vous dites que c'est le choix des habitants de gometz ? c'est un peu simpliste  et vous le savez bien,encore eut il fallu qu'on les interroge.Encore eut il fallu qu'ils aient une information
objective quand gometz le chatel a fait le choix d'aller a la Caps.
Ce décryptage de faits qui nous paraissent indépendants,de projets routiers qui,pris les uns séparés des autres n'ont pas d'impact me semble de la responsabilité de chacun d'entre nous.
Le jour où Giscard d'estaing donnait le droit de vote a 18 ans,c'était la chronique annoncée de la suppression de la conscription et du servive militaire (la naissance de la république s'est faite
a Valmy) mise en oeuvre  par Chirac.Rares sont ceux qui ne considérent pas cette décision comme un désastre social et citoyen,mais ce serait trop long.
Je lis avec attention ,les documents distribués,vous allez recevoir celui d'Annie et de Nicolas,les gens de bonne foi jugeront mais ce que je lis,par aileurs, ne m'interpelle jamais.J'aimerai me
dire "tiens ,voilà une bonne idée,j'aimerai l'avoir eue !" a contrario,Nicolas a porté un regard ,plus jeune,sans idées préconçues et la synthése du tout est solide et bien
concrète.Pas de recherche de la formule accrocheuse ,mais du vrai,du sérieux.
Je ne vous convaincrai pas,mais j'aurais tellement aimé que l'on parle de choses sérieuses,plutôt que d'être entrainé en permanence dans des polémiques de bac à sable.On ne consacre pas vingt ans
de son existance a la vie publique sur le terrain, pas dans les ors de la république ,sans être passionné et sans avoir comme priorité l'interêt général.
J'achève en vous le prouvant : j'ai prêché  depuis deux mandats pour que Gometz le châtel revienne a la communauté de communes,certains de mes amis m'ont dit "tu es fou,tu perdrais la
présidence !" c'était vrai,cela m'aurait fait de la peine,mais c'est pourrtant ce pourquoi je me bats parce que j'y crois et que je ne suis que de passage. 


gisele pasquet 07/09/2009 21:51

Bonsoir,
Je lis tous les commentaires et souvent cela ne mérite pas de réponses. Mais deux observations ont retenu mon attention :
-comment le candidat Nicolas Schoettl peut-il etre soutenu par des maires " de grandes communes " alors que ceux cités entre autres Limours et Briis sont eux-memes candidats.
-Quant aux forums, qui ont été visités par tous les candidats, Nicolas Schoettl n'était pas plus PATHETIQUE que les autres que j'ai pu observer.
Sans aucun doute sa jeunesse dérange
Gisèle PASQUET

oeil-de- lynx 07/09/2009 19:57

Derrière mon jardin, un superbe chêne plus que centenaire a dû être abattu suite à des malversations de quelques jeunes idiots qui avaient entaillés le tronc à coups de hache. La sève ne remontait plus, et les branches exsangues d’une masse de quelques tonnes menaçaient de créer un accident fatal pour les riverains. Un arbre malade ou blessé, c’est du pareil au même. Ne vous plaignez pas trop, vos marronniers ont simplement été élagués à la juste hauteur nécessaire afin qu’ils se refassent une santé. Il faudra attendre, être patient, c’est comme cela la nature…

papa-thétique 07/09/2009 12:08

vous ecrivez en gras qu'aucune commune "n'a demandé à quitter ...", si je ne me trompe pas Sonchamp a quitté le PNR. Cette commune a rejoint le préimetre d'etude, mais ce n'est pas obligatoirmeent pour y entrer de nouveau. Vos déclarations à l'm=emporte piece sont souvent entachées d'erreurs et volontiarement confuses. Au fait M la maire de Courson, l'un des rares qui soutient votre "ecologiste" de fils; c'est bien lui qui en toute première décision de son mandat a fait couper les marroniers de l'allée des marroniers? un sacré bucheron qui n'elague pas qu'à moitié les vielles branches malades.

Christian SCHOETTL 07/09/2009 12:40


vous êtes fatiguant,soit votre seule préoccuppation est  d'introduire le doute, soit vous êtes mal informé,quelque soit le cas de figure,vous assénez sans scrupules des affirmations
consternantes de mauvaise foi.
Pour le Pnr  et pour Sonchamp vous devez savoir que cette commune a quitté le pnr lors de la précedente révision et non celle ci , pour...Créer une zone
industrielle,ce sont les motifs qui poussent vos amis a ne pas vouloir y rentrer,j'observe qu'effectivement Sonchamp demande a rentrer a nouveau,conclusion : vous écrivez
n'importe quoi.
Pour courson,vos propos sont doublement navrants : Il faut être bobo parisien et pas vraiement concerné pour l'environnement pour ne pas savoir qu'un arbre,comme un homme cela vit et cela
meurt,l'idée surréaliste qu'il ne faut couper un arbre par souci de l'environnement ferait hurler de rire n'importe quel scientifique sérieux.Nous possédons quelques forêts primaires en
france,elles sont dangereuses et ne sont qu'un outil d'observation,par aillleurs,si les arbres ont été coupés a courson ,c'est qu'ils tombaient sur la route et sur les voitures qui passaient du
fait de leur age et de leur état.Chaque arbre a été diagnostiqué par un homme de l'art agrée qui a indiqué ceux qui étaient malades et ceux que l'on pourrait sauver
.Tout cela ne doit pas avoir d'importance pour vous,au regard d'arguments qui vous permettraient de critiquer et puis après tout, si quelqu'un se fait écraser,cela permettra de critiquer
encore.
vous comprendrez que je ne vous répond pas a vous avec autant de précision ,mais a tous les gens qui lisent ce blog et qui souhaitent faire la part des choses entre votre désinformation permanente
et la réalité.