Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 17:54
Les jongleurs sont ils en train de se prendre les quilles sur la tête ?
A la veille de la suppression de la taxe professionnelle,je ne trouve personne capable de m'expliquer par quoi elle va être remplacée ,comment et en quoi cela constituera un progrès.
En terme d'impôts comme en toute chose ,rien ne disparait,rien ne se crée ,tout se transforme.Nous sommes en droit de nous interroger sur qui reposera cet impôt dont les montants sont indispensables au fonctionnement des collectivités.
La manoeuvre consiste t elle a baisser les taxes aux entreprises,baisser de facto les revenus aux collectivités qui,de facto, devront augmenter les impôts locaux ?
Tout ceci me parait formidablement improvisé et pas très sérieux, quand on pense que les collectivités locales sont les premiers donneurs d'ordres aux entreprises.
J'ai le souvenir de marcher dans les jardins du palais royal aux cotés de Pierre Mazaud,le jour où j.chirac avait annoncé qu'il allait supprimer la taxe professionnelle,je ne répéterai pas les noms d'oiseaux que pierre avait prononcé, mais il avait exactement décrit ce qui est en train de se passer.
J'ai croisé Michel Rocard l'autre jour ,un peu rouge et très affairé,sa taxe carbone m'inquiète, car il la présente comme il avait présenté la CSG a l'époque : une petite taxe solidaire,sans réel impact financier...l'avenir nous en fait une taxe qui prend toute sa place.
Claude Allegre me semble avoir a ce sujet ,une vision plutôt saine et dérangeante pour certains,oui a la taxe Carbone a condition que les gens aient le choix de consommer moins, sinon cela s'appelle un impôt ,d'autant plus, s'il n'est pas dissuasif.
entre communication et apprentis sorciers,je formule de vrais inquiétudes,sur une démarche qui frise l'aventure impréparée,pour preuve la réaction unanime de tous les organismes regroupant des élus quelque soient leurs appartenances politiques. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gérard Genesco 04/09/2009 19:48

Ah, la taxe carbone !
Quelle nouvelle belle invention pour nous pomper le peu d’euros qu’ils nous restent.
Notre état peut faire encore mieux, un projet peut-être encore en souffrance dans ses cartons : une taxe sur « le droit de respirer puis d’expirer » La porte est béante !
L’être humain expire en moyenne un peu plus de 1kg de dioxyde de carbone par jour. Pour notre population de 60 000 000 habitants, cela représente 60 000 tonnes/jour soit 21900000 tonnes par an. Il a donc encore des euros à engranger pour le proche futur.
Face cachée et conséquences de cette taxe : augmentation inéluctable des produits issus du pétrole, or noir de l’état : augmentions des tarifs avions, transports en commun, chauffage, ramassage des ordures ménagères… enfin tout ! La liste peut être longue.
Il me revient à mes oreilles les paroles d’une chanson prémonitoire des Beatles datant de plus de 40 ans : Taxman, pas nécessaire de traduire le titre.