Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 08:30
.

En me promenant sur le WEB, je découvre sur le site du parti communiste, le deuxième tract de son candidat aux cantonales, visiblement les énergies militantes n'ont pas été suffisantes pour qu’ils soient distribué.
C'est dommage, le candidat nous fait une page sur la perte d'emplois du coté de nozay, mais oublie de dire qu'il a voté contre la création d'un 1/2 poste (!) de la cellule emploi de la ccpl destiné a "encaisser" le choc de la montée du chômage sur sa propre commune et de la gestion de l'aire de gens du voyage.
Assez illustrant de faire de grands discours sur l'incurie du gouvernement, des patrons exploiteurs, du cac 40 et de la mondialisation mais quand il s'agit d'être sur le terrain ,d'accueillir ,d'accompagner, de faire du concret...plus personne !
Assez illustrant aussi d'être incapable pour son deuxième document successif de parler enfin concrètement du canton.
la deuxième page de ce document mérite le détour puisque c'est le soutien du nouveau maire des molieres, la boucle est donc bouclée puisque l'ancien maire est le président du comité de soutien, les habitants des molières sont donc prévenus:  ils ont élu une liste  pro-communiste et  ils ne le savaient pas.
Je comprends mieux pourquoi, les délégués de cette commune ont voté de concert avec les élus de briis contre le budget de la communauté de communes et donc contre les crèches, l'emploi, le centre de loisirs, le fonctionnement des transports et de la gare autoroutière etc..
Je le regrette, je pensais que les dernières élections aux molières avaient envoyé un message de pondération, une invite à cesser une radicalisation politicienne à laquelle nous assistons.
et puis, la réserve parlementaire entretient l'amitié,...
En tout cas notre candidate socialiste doit se trouver bien esseulée..

Sera t elle candidate toujours a cette élection ?
Certains voient derrière cela, la main de jean luc Melenchon,je ne le crois pas, sa volonté de détruire le parti socialiste ne va pas jusqu'a se perdre sur le canton de Limours.
il n'empêche que, ce qui se passe en cette veille d'élections, est a l'image de ce qui se passe au national, une perte des références, une perte des idées, une absence de respect de la parole du respect des citoyens, la pulsion des ambitions personnelles.
Ce que les électeurs ne savent pas et qui est consternant, c’est ,par exemple ,un sénateur qui veut cumuler ses fonctions avec un poste de conseiller général, mais qui est incapable de siéger aux réunions de bureau de la communauté de communes, poste qu'il avait exigé.

Faudra t il que l'on publie cette feuille de présence ?

 là ou l'on travaille au quotidien pour les 25000 habitants du territoire, ils ne sont pas là, ni eux, ni leurs zélateurs, ils n’ont pas le temps.
Comme dirait la candidate socialiste ,ce ,n'est pas une élection locale, c'est politique :

quel est le parti qui remportera un siège au conseil général,unpoint c'est tout,, les projets pour le territoire,ce n'est pas l'enjeu.


C'est peut être grâce au regard qu’ils portent que j'ai été élu trois fois a ce poste.

Partager cet article

Repost0

commentaires

pasquet gisèle 26/08/2009 15:27

J'habite Les Molières et je pensais effectivement que notre Maire était socialiste. Je ne suis pas étonnée de la position de l'ancien Maire en ce qui concerne son soutien au candidat communiste, par contre, la logique aurait voulu que le soutien du nouveau Maire aille vers la candidate socialiste. Pourquoi cette position, on peut se poser des questions ? Gisèle Pasquet

christian schoettl 26/08/2009 08:12

OU est le danger pour la démocratie ?
vient il de quelqu'un qui est élu au premier tour par le suffrage universel ou vient il de quelqu'un qui dénie aux citoyens leurs jugements et leurs votes ?
Considérez que les électeurs sont des sots incapables d'un jugement clair et que seul son propre bulletin,sa propre opinion a une valeur porte un nom : ne cherchez pas ,c'est la dictature.

K. 25/08/2009 10:23

En effet, c'est étrange de voir qu'à chaque fois que le danger pointe le bout de son nez, le retentissement au niveau des urnes est sonore: 82% pour Chirac et la démocratie contre Le Pen, 65% pour Christian et la démocratie contre les maneuvres politiciennes...

A chaque fois j'y étais et j'en étais fier, nous sommes nombreux à avoir le cœur à gauche et a avoir osé le faire.
Combien seront nous les 20 et 27 septembre à avoir le courage de lutter contre un réflexe politicien pavlovien?

Le seul danger pour notre canton serait d'en faire l'instrument d'une idéologie dépassée, celle d'un clivage dans lequel nous sommes de moins en moins nombreux à nous reconnaitre.

Hubert L. 25/08/2009 07:52

Pour Diogène, il y a une mesure très simple et très démocratique pour écarter le danger : le bulletin de vote.

christian schoettl 23/08/2009 19:32

diogène me pardonnera mais même si le commentaire est sympathique je pense que c'est une erreur de manipulation qui l'a conduit a le publier deux fois !c'est pourquoi j'en ai supprimé un.