Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 17:05
Je me suis fait souvent l'écho sur ce blog de la façon dont le syndicat de l'hydraulique de la région de limours gérait ses dossiers.
Lors d'un comité syndical, avant les vacances ,j'avais demandé au président s'il était raisonnable d'atrtribuer des marchés de travaux,pour plus d'un million d'euros, a des entreprises, pour réaliser un ouvrage sur des terrains dont nous n'étions pas propriétaires et dont nous n'avions pas la maitrise foncière.
La réponse a été simple
,nous rentrerons sur les terrains le 15 juin,voici,le courrier du préfet qui m'y autorise
.Hélas le président a refusé de nous donner une copie de ce fameux document pourtant précieux puisque sans cela il va falloir payer des indemnités aux entreprises en attendant d'accéder aux terrains.
La locataire des terrains a vocation agricole,a durant l'été eu ,visiblement, de nombreux contacts avec les services de l'état qui recherchent une solution pour sortir de cette impasse.
J"ai été destinataire ainsi que le député de la circonscription d'une série d'échanges de courriers.
L'état pour finir, a proposéde nommer un médiateur,plusieurs noms ont été avancés,pour finir sur le mien qu'elle a accepté...mais là,il semble qu'il y ait un blocage ailleurs...
Cette affaire a été mal,emmanchée et a crée des tensions inextricables,il faut réinstaurer un climat de confiance et que les interêts de tous soient pris en compte, ce qui me parait possible.
C'est avec curiosité, que j'attends de savoir si les reflexes politiciens seront plus forts que l'intérêt de nos concitoyens.
pour ma part, je serai assez heureux de montrer mon engagement sur un tel dossier, a condition de ne servir que les problèmes d'inondation et de respect des exploitants agricoles, dans le fonctionnement républicain de nos institutions.

Partager cet article

Repost0

commentaires

inonde vaugrineuse 05/09/2009 17:04

Je crois me souvenir que des aménagements ont étés faits sur les rives de la SALMOUILLE et financés par le syndicat hydraulique. La SALMOUILLE n'est pas sur le bassin de la PREDECELLE, et malgré cela, l'ensemble des communes adhérentes au syndicat hydraulique ont acceptés. Maintenant des travaux sont prévus sur la PREDECELLE, et curieusement la commune de JANVRY (son maire!) dit que sa commune n'est pas concernée par le bassin versant de la PREDECELLE. On ne vous demande pas de financer les travaux de rénovation de l'école d'un autre village, contrairement à ce que vous racontez. C'est ce qui s'appelle la SOLIDARITE. Pouvez-vous vous expliquez plus clairement?

Christian SCHOETTL 05/09/2009 17:23


je serai ravide connaitre les amenagements de la salmouille réalisés sur la commune de janvry...Vous ne pouvez pas être dans une contradiction si janvry cotise a un syndicat,il ne serait pas
anormal que des travaux se fassent,on ne eput pas encaisser les cotisations et considérer qu'il n'y a pas de retour.La meilleure preuve est la "facture"totale  qui nous est présentée pour
notre "sortie" : 500 euros,vous voyez que par rapport aux projets et aux travaux mobilisés sur la prédecelle ! Question solidarité,nous n'avons a janvry,effectivement peu de leçons a prendre
de personne,en 20 ans pas un frais d'écolage aux communes qui nous ont nevoyé leurs enfants,accepté des enfants de la DDAS de forges alors que nous n'y étions pas obligés (ce qu'aucune autre
commune n'a fait) pour ne pas les laisser porter des enfants parfois difficiles ,acceuil dans l'urgence du centre de loisirs sans facturation, des oisillons etc...la liste est très longue
et vous aurez du mala damettre que globalement cette commune n'est pas un pole d'attraction pour les habitants du secteur cela a un prix aussi.
sincèrement je ne crois pas que vous soyez de vaugrigneuse , et vous aurez du mal a me prendre en défaut sur un dossier qui a été mal géré mais par d'autres


inondé vaugrineuse 01/09/2009 08:37

N'avez vous pas proposé en temps que maire de Janvry que cette commune se retire du syndicat hydraulique, ce qui est "un formidable geste de solidarité envers les inondés riverains de la Prédecelle"

Christian SCHOETTL 01/09/2009 08:53


les commune de janvry et de gometz la ville n'ont pas de bassin versant sur la prédecelle,les problèmes d'hydraulique ne concernent donc pas les habitants de ma commune,la commune de gometz a
quitté le syndicat,nous y sommes et continuons a payer pour des ouvrages qui ne nous regardent pas,estce que les autres communes vont payer les travaux que je fais dans mon école ? enfin c'est
quand même un amalgame le fait que je sois maire me conduit a défendre les intêrets des contribuables de ma commune,cela ne m'empêche pas en tant que que président de la communauté de communes de
défendre des dossiers qui dépassent le cadre communal  et heureusement  !


Hubert L. 25/08/2009 07:55

Vu dans le dictionnaire : Médiateur = personnage INDEPENDANT chargé de régler un conflit entre deux ou plusieurs personnes.
Pensez-vous vraiment être en capacité d'être un bon médiateur, vu votre "indépendance" dans ce dossier ?

Christian SCHOETTL 26/08/2009 15:25


je pense qu'effectivement je pourrai remplir cette tache complexe,ayant le souhait de trouver une solution pour les riverains et comprenant la problématique de l'exploitant.
Ce qui est tout a fait étonnant c'est cette panique a l'idée que je puisse réussir,ou est l'intêret des riverains dans votre hystérie et vos blocages ?
ce qui vous inquiète c'est que dix ans de mensonges a mon égard ne soit balayés par les faits,il vaut mieux donc a vos yeux que ce dossier s'enlise


inondé vaugrineuse 21/08/2009 22:23

Pour les citoyens riverains de la Predecelle, pouvez-vous avoir l'honnêteté de reporter sur votre blog la remarque que vous avez écrite sur le cahier du commissaire enquêteur à LIMOURS. C'EST TOUT.

Christian SCHOETTL 22/08/2009 09:23


je suis toujours un peu étonné qu'on me somme d'être honnête tout en se dissimulant derrière l'anonymat,cela m'épate d'être a visage découvert que des gens de l'ombre tentent d'insinuer que je n'ai
ni courage ni parole.Je ne sais donc pas si je réponds a la personne que vous dites être.
Pour votre question qui est interressante si elle est sincère et qui est une ficelle un peu grosse si vous ne l'êtes pas,je me dois de répondre précisement.
un projet public passe par deux phases : débat/concertation puis vote /décision,a moins de considérer que les enquêtes publiques ne sont que des alibis,chacun admettra qu'elles
particpent a la première phase.
Je ne suis pas un beni oui oui,j'ai une passion pour notre territoire,j'ai un profond respect pour le bien fondé de la dépense publique et lorsque le temps du débat a eu lieu j'ai clairement
exprimé mon opinion que je répète sans souci :
je trouvais ahurissant la création d'un bassin d'orage aux sources de la prédecelle (sic) a pecqueuse (il n'y a pas de sources a pecqueuse), pour un cout de plus de cent mille euros,il m'a été
répondu que pour avoir les subventions il fallait justifier d'ouvrages tout le long du cours,ce sont quand même de nos impots dont on parle.
Quant a l'ouvrage de pivot,mon opinion était que pour défendre les habitations de briis,il fallait mieux être plus près,non pas, là ou la rivière est en fort contre bas, mais là ou elle affleure et
que l'on pouvait crée une zone inondable dans les champs ce qui était facile,tres rapide a faire,économique et receuillait l'accord des agriculteurs,c'est une pratique très maitrisée
environnementalement indiscutable et qui serait depuis des années en place.
La présence de lapeupleraie et d'une zone humoide prouvait s'il en était besoin que le site s'y prêtait.
Ce débat a eu lieu, au temps des discussions,il a été tranché par un vote des élus.
Depuis vous ne pourrez jamais trace d'un quelquoncque vote négatif,siégant au conseil général ,j'ai voté les subventions pour ces ouvrages sans la moindre remarque (vous admettrez que cela
m'aurait été facile)
Au sein de mon conseil municipal ou de la communauté de communes a chaque fois que nous abordons un projet,chacun donne son avis,a mes yeux dix éclairages valent mieux qu'un.Les élus qui imposent
leur choix sans écouter et qui considérent que le moindre avis différent est hostile commettent une grave erreur.
Une fois que c'est voté,chacun doit respecter le vote,c'est ce que je fais et je le prouve.
Quant a la médiation que certains voudraient que je mène,avouez que si je ne voulais défendre la situation des riverains ,je ne bougerai pas d'une oreille :
le syndicat s'est mis dans une situation abominable.Au contraire,on me le demande j'accepte de porter sur moi l'échec d'une médiation,qui aurait tout a gagner que je
réussisse  ?: les riverains et le syndicat.
qui ne souhaite pas que j'essaye de sortir ce dossier de l'impasse ? le syndicat ! étrange non ?
En moins d'un mois ,nous saurions, si une voie est possible,visiblement l'idée que je réussisse révulse certains,qui prend en otage les riverains ? personnellemnt je n'ai rien
demandé mais je vous avoue que cette position est tellement folle que je crois que je vais le faire savoir.


Gérard Genesco 21/08/2009 19:57

Pour répondre à madame ou monsieur nom/prénom.
Je ne suis pas un toutou comme vous me qualifiez. Je suis plutôt du genre félin qui adopte un humain pour affinité et bien-être tout au contraire du toutou. Je n’aboie pas à tous vents sur tout ce qui bouge, mais sais sortir les griffes à bon escient. Je ne me souviens pas du nom d’un célèbre personnage qui avait écrit « un homme qui aime les chats n’est pas fondamentalement mauvais « et là je reconnais Christian.
Entre vous et moi, grosse différence. Vous, vous aboyez en détournant les yeux, votre nom ; moi je regarde dans les yeux avec mon vrai nom, ne vous déplaise.