Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 20:59
Il y a quelques jours,j'écrivais a certains habitants de mon canton pour leur dire mon inquiétude quant a la pandémie qui va nous tomber dessus.
Un ami ,directeur d'hôpital m'a confié que cette grippe avait deux caractéristiques : un propagation extremement rapide et un taux de mortalité qui était estimé a 5%.
J'ai écrit ce chiffre dans mon mail,deux correspondants m'ont indiqué qu'a leurs yeux,c'était plutôt 5 pour 1000. Quant a la ministre de la santé ses chiffres ont varié et ce matin,elle était a 1%.
Nous serons tous très heureux que cela soit en dessous de ces chiffres,ce qui m'a stupéfait,c'est a l'occasion d'une conversation téléphonique ce soir avec le préfet de l'ESSONNE,de l'entendre me dire "vous allez fort dans votre courrier avec le chiffre de 5%, a ce niveau cette grippe deviendrait une peste.."
En moins de 48 heures,mon mail lui était parvenu,c'est du big brother.
L'information que l'on donne a la population relève du numéro d'équilibriste,ce matin,toujours, laministre a propos du relèvement au niveau 6 disait que c'était une option.
Alors que dans le même temps,la chambre de commerce s'affole et prévient ses adhérents,que les élus sont convoqués le 4 aout,les personnels de santé le 6 aout...mais c'est juste une option.

Partager cet article

Repost0

commentaires

gérard Geneco 01/08/2009 18:26

Je ne suis ni médecin, ni politique…. seulement un simple observateur citoyen de ce que nous distillent nos médias, et ce que je ressens.
Il ne me vient pas dans l’idée d’envisager une quelconque nationalisation des labos. Ce sont les entreprises privées qui ont le maximum de potentiel de recherches puis de résultats.
Ce que je voulais dire est que la guerre des labos ou autres entreprises a toujours existé, mais tenter de faire un maximum de profit sur une pandémie probable me paraît aller à l’encontre du serment d’Hippocrate, qui à notre époque, et dans beaucoup de cas est devenu caduc.
L’état, nos pétroliers, les banques et autres pompeurs de sous font de même, et les citoyens sont contraints d’abonder à leur désidérata.

dupea 01/08/2009 16:47

Une question à Gérard. Vous proposez quoi pour les labos ? Qu'on ne fasse pas appel à eux ? Qu'on les nationalise ? Qu'on remette en cause, comme Illich, le poids qu'à pris le secteur médical dans l'existence des gens ? Question subsidiaire : trouvez-vous scandaleux le fait de faire du profit ?

gérard Geneco 31/07/2009 18:59

Ce texte n’engage que moi.
J’ai entendu dire hier de la part de notre ministre de la santé que le taux estimé de mortalité à ce jour était de 1 pour mille. Elle a fait le ratio semble t’il exact de la situation actuelle, puisque que mille cas décelés de personnes contaminées par ce virus, et regrettable, un décès qui n’est peut être pas le fait direct du virus.
Les chiffres se croisent, augmentent, diminuent, augmentent… qui croire ? Les médias, les politiques, les hôpitaux, les analystes spécialistes de sondages ?
Quoiqu’il en soit, nos hauts responsables adoptent une vigilance accrue et tant mieux. Il vaut mieux faire le maximum que rien !
Mais une question me taraude l’esprit: les labos et les vendeurs de masques qui se déchirent à qui récoltera les sous … Une bonne manne pour ceux qui étaient en récession.

dupea 31/07/2009 10:51

La canicule est en effet un bon exemple. Ce qu'on oublie de dire, c'est que la très grande majorité des personnes qui sont mortes en 2003 (90 % ) seraient mortes dans l'année, canicule ou pas. Mais on vit à une époque où affirmer ce genre de choses est jugé comme scandaleux. Dans l'affaire de la canicule, ce qui est effrayant, ce n'est pas tant la canicule que le traitement médiatique et politique dont elle a fait l'objet. Mais ce n'est qu'une opinion personnelle. Si toutes les précautions de sont pas prises, dites-vous. Toutes les précautions ? Il faut donc ne plus sortir de chez soi... Plutôt que de précaution et du principe qui va avec, on ferait mieux de parler de mesures de prudence.

Christian SCHOETTL 31/07/2009 12:01



quand je dis précautions : Que dirait on d'un gouvernement qui n'aurait pas prévu les commandes de vaccins ou de masques,que dirait on s'il se laissait surprendre par l'ampleur du phénomène ?
Je ne suis pas médecin mais intutivement on peut penser que comme pour ,la canicule,la grippe sera le facteur aggravant pour les populations fragiles ou déja malades,le premier cas de déces en
france en est le meilleur exemple.Je ne suis pas aussi radical que vous en affirment que les personnes décédées lors de la canicule seraient parties de toute facon dans l'année,il n'empeche que
c'est ce public qui est en danger.
quant au confinement des populatiojns il est prévu dans les mesures je ne sais plus a quel stade mais a un niveau très proche du 6 ce qui fait froid dans le dos



dupea 31/07/2009 09:42

Le professeur Debré, lui, rappelle qu'il ne s'agit que d'une grippe. J'ai le sentiment, mais peut-être que je me trompe, que le traitement médiatique du sujet est totalement disproportionné. Comme les médias n'ont plus rien à dire, ils ont trouvé un filon : foutre la trouille aux gens.

Christian SCHOETTL 31/07/2009 10:07


Une simple grippe fait plusieurs milliers de morst en France quand même.... Debré a peut être aussi quelques amertumes...Le vrai souci est l'équilibre,le chiffre est simple ,si cette grippe
extrêmement contagieuse touche 30 millions de francais et qu'elle provoque 5 pour 1000 de déces,cela donne un résultat énorme.
Si toutes les précautions ne sont pas prises,on se retrouvera comme au lendemain de la canicule si toutes les précautions sont prises cela peut se passer très bien et les mêmes diront "tout cela
pour rien".
drole de choix soit  d'être irresponsables soit d'être taxé d'alarmistes.
ce qui m'inquiète ce sont les procédures du niveau 6 qui plombent l'économie,et la vie quotidienne.