Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 22:05
c'est un texte très long ,j'invite donc a ne pas perdre son temps en le lisant sauf si on pense que le passé fonde l'avenir.
ce sont les mots que j'ai prononcé dans ce lieu chargé d'émotion a ll'occasion de la journée de la déportation :

 Handicapés,tziganes, communistes,juifs,résistants,ce rendez vous au flanc de cette colline vient témoigner de notre émotion a tous ceux là que le furher a déporté et condamné a mort.

les handicapés,les juifs et les tziganes parce qu’ils étaient handicapés juifs ou tsiganes,les communistes ou les résistants parce qu’ils refusaient le fascisme.

pendant que certains détournaient les yeux lâchement  d’autres étaient fraternels et entraient en résistance,j’aimerai avoir une pensée pour eux pour ce réseau « vengeance » qui dans notre secteur a payé au prix fort son courage,pour ceux qui ont été déportés pour ceux qui n’en sont pas revenus,juste parce qu’il avaient une certaine idée de la France et du sens de la vie,juste parce qu’ils avaient conscience  de la monstruosité de ce qui était en train de se dérouler

honneur a eux.

imaginez un peu , un instant, ce que  Abraham, joseph, Sarah et tous les autres ont du ressentir en lisant la presse a partir de 1933 en Allemagne et puis, peu a peu, un peu partout en Europe, au fur et  a mesure de l’avancée de l’armée allemande, 

le juif est pervers,

il a organisé un gouvernement mondial occulte,

 il saigne un enfant les jours de sabbat

il détient les finances mondiales et nous plonge dans la misère  etc.
« il n’y a pas de fumée sans feu » devait penser le berlinois de la rue. « enfin quelqu’un qui ose le dire » devaient en eructer d’autres !

 Quelle terreur intellectuelle ont-ils vécu à lire peu à peu ces mensonges diffusés par l’institution, légitimés par le papier journal, par les affiches, et à comprendre dans le regard des autres que le cancer faisait son chemin.a sentir jour après jour qu’ils n’étaient plus allemands,que elru terre ,sans  raison, les rejetait inéxorablement.

Qu’ont-ils pensé ces poilus francais de 1914 quand ils ont réalisé que le sang versé ne valait rien lorsque l’on s’appelle wiesel,cohen,levi ou bloch ?

Francais pour la tranchée

Juifs pour le four

«  répétez Mille fois un mensonge et il devient une vérité » martelait goebbels  un mensonge lucidement distillé pour servir une démarche, pour blesser, pour tuer.

Et si le petit moshe,fils d’ouvrier dans un modeste logement de munich demandait a sa mère en rentrant apeuré de l’ecole « c’est quoi etre juif ? » elle ne pouvait pas lui expliquer que lui,moshe et sa petite soeur ,sa mère et son père a l’usine étaient les acteurs du conspiration internationale,cela semblait irréel mais au quotidien des actes très concrets témoignait que l’étau se resserrait.

Que des millions d’allemands,de polonais,de francais allaient participer a éradiquer les petits mosche et les petits sarah de la surface du globe,

car ces enfants là c’est sur ,étaient responsables de leur malheur.

écoutez la musique juive d’Europe centrale,

c’est ce qu’elle vous chante,

c’est ce qu’elle vous pleure,elle vous dit seulement : pourquoi ?

pourquoi moi ?, pourquoi un regard différent ? Elle vous dit « regarde comme je suis vivant », « combien je peux etre gai comme je suis capable d’être triste comme toi », alors pourquoi,pourquoi ? »

le bruit des bottes a couvert la musique yddish pour que les petits goys baissent les yeux et se detournent.

Cette musqiue là ,les dérange,il faut bien un coupable et depuis qu’un  prélat a venise a inventé les ghettos,le coupable de tous les maux est tout trouvé.

 notre combat c’est d’avoir cette conscience que le cancer peut s’insinuer chaque jour  et que les allemands de 1933 n’étaient pas moins intelligents que nous en 2009 :

- c’est cette semaine des anonymes qui se précipitent dans une vente aux enchères pour acheter quelques toiles consternantes de manque de talent signées adof hitler

- c’est un évêque excommunié puis réintégré qui nie l’holocauste et les chambres a gaz avec complaisance,  morgue et sans vergogne……et un silence assourdissant de notre pape,  allemand, que tout devrait appeler a protester,

- c’est une croix qui se fiche dans nos cœurs, quand  les nations unis  offrent une tribune pour le puissant président iranien grand financeur du hamas, qui esquisse un salut nazi a la face du monde,  qui se bauge dans le pire des anti semitismes et une partie de la salle qui applaudit et nos ventres se nouent car ces hommes ont le pouvoir , la puissance et l’argent  car ces hommes veulent la force nucléaire et que l’holocauste est a nouveau d’actualité dans leur bouche. 

 

Mon copain max est mort l’année dernière torturé lorsqu’il avait  8 ans  au chalumeau pour faire avouer son père, parce que les allemands croyaient qu’il était « seulement » résistant, après ils ont su qu’il était juif ,la solution finale a été pour lui quant a max,toute sa vie,il a eu ce curieux torse sans peau,mais a l’aspect redoutable des grands brûlés pour lui rappeler,que dans l’esprit de certains il ne serait jamais completement francais,pour lui rappeler la précarité dans lequel chaque juif vit et meurt,pour lui rappeler qu’il ne doit pas acheter de terre et qu’il vaut mieux cultiver sa tete, car l’exode est inscrit dans ses genes.

Mon amie myriam,rescapée des camps petite fille, que le docteur menguelé lui-même a charcuté, plus de trompes,plus d’apparei géniteal,plus d’intestin,des injections de tout, juste pour voir,60 ans plus tard,myriam allait chaque semaine a l’hopital pour pouvoir survivre a ce qu’ils avaient fait,là bas. Ce qu’ils avaient fait a une fillette de 10 ans.

 Tout cela  parce qu’a un instant les républicains de nos pays ont oublié que la civilisation qui s’appuie sur des principes comme les nôtres de « liberté d’égalité et de fraternité » et que ceux-ci ne sont pas negociables,

ils ont applaudi aux accords de munich plutot que de pleurer notre lacheté et ses conséquences.

 ils ont oublié que cette civilisation là est une forteresse assiégée ,aujourd hui la bête immonde qui poussait David dans un wagon, égorge un enfant a Blida en Algérie,  découpe lentement un enfant au congo  a la machette,et déporte au darfour .

 si les nazis se saluaient en lancant un "heil hitler", les hebreux le font en se disant "shalom" ce qui veut dire paix, en déposant une gerbe, en deposant une peTite pierre, en allumant une bougie de jerusalem,

 j'aimerai dire un "shalom"  en israel et pour que cessent les bombes dans cette terre particulière,  shalom en irak, mais peut etre et surtout un shalom dans le coeur meme des individus pour qu'ils cessent de puiser leur identité dans la pratique de la haine.Shalom pour que cessent de pleurer les mères juives, palestiniennes,toutes les mères qui n’ont pas enfanté pour voir mourir leur enfant.

 Nous sommes tous des fils d’Abraham, et  ce jour nous rappelle que nous avons laissé nos frères, nos fils, nos cousins craindre la vie, craindre pour leur vie.

Il est des croix plantés dans nos cœurs qui s’appellent drancy, strutoff, sobibor, dachau , mathausen, auschwitz

 Tous fils d’Abraham et qu’une kippa sur la tête de votre voisin ne vous interpelle pas, c’est la même que porte nos évêques,  nos cardinaux et le pape, que le voile, qui est certes instrumentalisé par certains extrémistes, ne nous fasse pas oublier qu’il ne nous gêne pas, quand il s’agit de nos religieuses.

 joseph et marie étaient juifs, jésus était rabbin, c’est cette force formidable d’être tous fils d’Abraham qu’il faut conserver au fond de nous issus du même sang d’une même culture, quelle famille souhaiterait que ses fils se déchirent.

C’est parce que nous sommes tous les fils d’abraham qu’il s’est levé des justes,pour ne pas tolérer l’intolérable, c’est pour cela que nous sommes a la fois les parents et les enfants des enfants d’izieu

,c’est pour cela que la fraternité doit être une réaction instinctive des que l’on touche a l’essentiel,des que l’on touche a nos freres.
 
pas la moindre minute de silence face a la barbarie, mais la culture a opposer aux dictactures car c'est ce quelles combattent d'abord.Je remercie dan danilescu notre violoniste,fidèle depuis 15 ans a cette cérémonie d'etre encore là ce matin,pour faire vibrer l'émotion 



 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-Luc Roquefort 30/04/2009 08:15

Je reste sans voix à la lecture de ce texte...
Merci Christian de nous rappeler combien nos aînés ont connu des temps difficiles qu'on ne veut pour rien au monde voir renaître.