Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 12:22
dans notre joli canton,;après avoir vu couler beaucoup d'eau ,les canaux de pivot  a limours font couler beaucoup d'encre et j'ai ma sensation que cela n'est pas fini....
je passe sur le fait que cela semble l'épicentre d'évenements facheux,je constate aujourd'hui que l'on a continué a nous raconter des betises : des sommes colossales au frais du contribuable ont été dépensées pour faire une "étude globale : Il était idiot,imbécile de se contenter de créer quelques champs inondables et d'entretenir correctement la rivière,il fallait une "étude globale" qui engendre plein de projets  le long du parcours.
Je passe sur le fait que les technos qui ont pondu cela, n'ont pas voulu tenir compte de l'existant ni de la flore qui révèle ou il y a de l'eau et là ou elle a tendance a aller , ni meme des mares centenaires qui ne sont pas là  par hasard et qui ne sont pas des bassins d'agrément....
Il y en a pour des millions d'euros qui seront payés par les contribuables et qui viendront pallier aux défauts d'entretien des lotissements construits n'importe ou, par des promoteurs que nous ne reverrons que passée la crise.
Cette étude "globale" est formidable puisque la semaine  derniere ,nous avons pu tous le constater, une nouvelle coulée de boue est descendue vers pivot,en fait, c'est un phénomène classique,qui se déroule tous les ans,mais là ,"l'étude globale" est muette,visiblement cela ne la concerne pas.
Tous les vieux du pays vous le diront  : on a bouché un pont dit "le pont a louisette",on a sous calibré les tuyaux et ,du coup, pas besoin d'attendre une pluie decennale, 40 MM d'eau suffisent,pour engendrer des catastrophes  mais cela ne semble pas du tout intérésser "l'étude globale" au point qu'on est en droit de se demander a quoi servent les travaux prévus s'ils ne prennent pas en compte certains phénomènes et en privilégient d'autres ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Georges 21/04/2009 22:53

A vous lire, Monsieur Schoettl, je me demande qui ne supporte pas la contradiction et qui refuse un avis différent. La violence de certains de vos propos laisse perplexe. Mais c'est une bonne manière de ne pas répondre aux questions. Alors j'insiste : allez vous, oui ou non, tenir vos promesses de campagne ?

Christian SCHOETTL 21/04/2009 23:48


je ne suis pas de ceux qui font des promesses, mais de ceux qui s'engagent,tout ce que je dis,je mets toute mon energie a l'accomplir et je ne laisserai jamais un lache anonyme en
douter.
j'ai été elu des le premier tour par 65% des habitants de ce canton apres un troisieme mandat,si j'étais de ceux qui trahissent leur parole, des gens comme vous se seraient précipités pour le faire
savoir.
ce que vous lisez comme de la violence n'est que du dégout pour les methodes de petits barbousards provinciaux qui essaient de nous tirer vers le médiocre,ayez un peu de courage  ! parlez a
découvert comme je le fais depuis 20 ans,les pleutres ne peuvent donner de lecon a personne.
l'honneur ,on ne le perd qu'une fois,le mien est intact et c'est  ce qui semble en exaspérer certains. 
je respecte mes engagements quoiqu'il m'en coute et si vous aviez la moindre preuve du contraire,il y a longtemps que vous l'auriez claironné . 


georges 21/04/2009 08:25

Madame Catherine G. est décidement la reine de la désinformation ! Une de ses qualités de vie je suppose...
Mr Schoettl, répondez s'il vous plait à la question de "l'inondé" : tiendrez vous, oui ou non, vos promesses de campagne et cesserez vous ces comportements qui visent à faire capoter un projet que vous avez voté ?

Christian SCHOETTL 21/04/2009 08:46


georges..c'est pour georges marchais ? c'est quand meme insupportable,de sous couvert d'anonymat de se faire traiter de menteur,c'est quand meme formidable cette méthode fasciste qui consiste a
refuser  la moindre critique ou avis différent.Nous ne sommes pas dans un état totalitaire,j'ai le droit de dire que l'on a oublié dans le fameux programme des sites inondés de facon
recurrente.Il y a un vrai crime de lèse majesté a avoir un avis dans ce coin  de vallée !mon cher georges,je suis sur que vous etes parfaitement informé de mes interventions en tout lieu ,j'ai
meme expliqué au tout puissant et vénérable président de l'hydraulique que j'avais compris quels étaient les points de blocage sur pivot (ce que j'ai mis longtemps a comprendre). il y a des
méthodes brutales,maladroites que je condamne,si c'est cela que vous appelez faire capoter ,je pense que ce sont ceux qui les emploient qui "plombent" les dossiers. Est il utile de rappeler qu'en
terme d'efficacité ils portent une vraie responsabilité car cela fait 10 ans que tout cela traine a coup d'études honéreuses et de maladresses,c'est un peu énorme d'essayer de fairte oublier cela,
car ce n'est pas que de l'incompétence.10 ans pour traiter l'urgence ! c'est quand meme formidable que notre "inondé" continue a "gober" que c'est a cause de moi !
comme tous les commentaires vous constaterez mon cher georges que je ne l'ai pas mis a la corbeille car pour moi un avis différent c'est un avis respectable.


catherine+G. 20/04/2009 21:05

Extraits du rapport du commissaire enquêteur lors de l'enquête publique sur le bassin de retenue du Pivot : "Les inondations par ruissellement sur la route de Limours à Briis-sous-Forges ne sont pas prises en compte par le projet (entendez l'étude globale). Les engorgements des eaux de ruissellements sont apparus après la suppression du Pont Louisette pendant les travaux modificatifs de la RD152. Les passages sous la voirie sont insuffisants et doivent être redimensionnés....".
Je propose au membre de l'association des inondés de Briis de lui fournir ce document qu'il semble ignorer. Quant au coût des études,il s'élevait à 453.789 € selon un document remis aux membres du comité syndical du SIHA le 9 novembre 2006.

un membre de l'association des inondés 20/04/2009 19:03

Je voudrais vous rappeler ce que vous écriviez dans un tract "jour après jour sur le terrain" au moment de la campagne des cantonales :
Je cite : "Je soutiendrais les projets proposés par le Syndicat de l'hydraulique, la meilleure preuve est que j'ai voté au conseil général en février dernier, le rapport attribuant une subvention pour l'ouvrage du Pivot. les supputations malveillantes de certains ne résistent pas aux faits et les faits sont là". Dès lors, pouvez-vous nous expliquer cet acharnement à vouloir détruire un projet pour lequel vous avez voté des subventions ? D'autre part, et connaissant bien le problème pour l'avoir vécu, réduire la protection des biens et des personnes à la seule réparation du "Pont à Louisette" démontre au mieux une méconnaissance du dossier au pire un mensonge éhonté. Concernant les études globales, je pense au contraire que réfléchir une problématique sur l'ensemble du bassin versant est bien plus intelligent que de construire des ouvrages au "coup par coup" en fonction des problématiques rencontrées. C'est an réfléchissant comme cela que l'on a construit des bassins de rétentions un peu partout ! Bassins qui coûte maintenant bien cher à entretenir ! Je me suis d'ailleurs laissé dire que ces études n'avaient pas coûté beaucoup plus cher que "Janvoriaz" ! Enfin, une pluie de 40 mm correspond à une pluie décennale... Revoyez vos fiches ! Bonne soirée.

Christian SCHOETTL 20/04/2009 21:37


je ne retire pas un mot de ce que j'ai écrit mais je m'autorise le droit d'écrire aussi que lorsque l'on souhaite une étude globale de la problématique des inondations ,on n'en n'oublie pas en
route et on n'a pas une étude selective,désolé des que l'on parle de cela la pensée unique entre en jeu ! une idée,un chef ,un projet ! et toute pensée déviante est a passer au peloton
d'éxecution....ai je écrit qu'il ne fallait rien faire ? ai je eu meme la moindre action, vote ? pour m'y opposer ?désolé votre violence n'est pas normale,elle est passionnelle et certainement le
fruit de la désinformation,ce sont des réactions comme les votres qui pourraient pousser des individus faibles a des actes stupides.
A  j'oubliais pour janvoriaz dont les batons de skis ont du vous rester en travers de la gorge,en dehors du fait qu'il y a eu quatre mille skieurs, qu'il y a 220 enfantsdes écoles dont ceux
des ulis passablement heureux,sachez que le bilan sera présenté demain et qu'effectivement il y a un formidable déficit de.....600 euros.Je souhaite que tous ceux qui ont entre les mains l'argent
public le gère ainsi,mais l'amertume n'est jamais bonne conseillère.


dupea 20/04/2009 15:45

Pauvres technos... Il faut leur pardonner...