Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 09:00
Il y a quelques mois ,je titrais "sauvez le soldat huchon !"  on se souvient peut etre de cette pantalonnade a propos du périmètre du futur parc naturel de la vallée chevreuse :
1° épisode - une première série de communes essonniennes sont intégrées par amendement,comme si certains voulaient rester entre eux ,et ma  mémoire restera gravée de cette réunion ou valerie pecresse,faisant en quelque sorte l'union sacrée avec la gauche essonnienne dénigrait publiquement les qualités environnementales du canton de limours ,"navrée" de faire de la peine a nathalie kosciusko morizet (sic)....
Le 2° épisode a eu lieu en octobre dernier,ou un certain nombre de municipalités récemment renouvelées,ont manifesté une volonté forte de participer a ce périmètre,du coup ,délibération au conseil régional qui les exclait toutes ...sauf une ! Tollé et gene générale ,
3° épisode la délibération est reportée au mois suivant 
4° épisode novembre 2008  : nouvelle délibération et là c'est, en quelque sorte, un festival : chacun rajoute sa commune meme celles qui n'ont rien demandé !
 hurlements du président du parc actuel qu ne supporte pas ce joyeux désordre et qui en appelle a, a peu près, tout le monde et notament a l'arbitrage de l'état....la récentralisation ayant parfois du bon !
 Huchon se bat les flancs en disant
"je ne peux pas revenir sur ma délibération : j'ai promis au modem,les verts me tiennent par les c....."
L'homme providentiel, c'est le préfet Canepa,a qui ces chantres de la décentralisation vont demander de prendre des décisions a leur  place,quand on manque de courage ,c'est bien que l'état vous serve de parapluie !
Ainsi,le préfet s'est fendu d'une belle lettre bien motivée,expliquant qu'on en revient a la premiere mouture et que les communes nouvellement inscrites sont remerciées,, mais ne sont plus intégrées,oubliées les délibérations des conseils municipaux,oublié le vote démocratique de l'assemblée régionale ,meme si fondamentalement il posait probleme,car ,désormais ce qui pose problème,c'est le regard que l'on peut poser sur un conseil régional qui est heureux que l'on piétine ses décisions....
Il y aura les lots de consolation,dourdan sera ville porte...ce qui veut dire qu'elle reste a la porte !
il y a des communes qui auront bien compris le message : le choix historique que la commune de gometz le chatel d'intégrer la communauté du plateau de saclay au lieu du plateau de limours la lie désormais au sort de l'OIN et des develloppements prévus, meme si historiquement,culturellement c'est un contre sens,voilà un choix très politicien qui a engagé inéxorablement cette commune,et c'est un peu triste.
Pour ma part,je suis impressionné de ces méthodes,ainsi on a demandé aux communes par déliberation de confirmer leur souhait de participer au périmètre d'études mais, pour celles qui ne souhaitent pas,un simple courrier du maire suffit....je ne sais pas si je me fais bien comprendre,mais je suis sidéré de ces pratiques.Ainsi les élus de saint maurice montcourronne n'auront jamais eu a se prononcer ! baroque non ?
Il va bien falloir que nos candidats aux élections régionales nous expliquent tout cela et leurs positions personnelles.
Le bonheur est complet, quand on sait a quel point un certain nombre d'élus du canton de limours revent de trouver le premier prétexte a claquer la porte du pnr, structure qu'ils vomissent depuis le départ ,mais a laquelle leurs habitants les ont contraint  d' adhérer ! quel ...merdier !
En fait,s'ils ont pas encore jeté les masques,c'est parce qu'ils se disent que si, par hasard, j'étais déclaré inéligible,il y aurait des élections cantonales et que les habitants ne leur pardonneraient pas leur duplicité ,alors ils attendent.....

Partager cet article

Repost0

commentaires

catherine+G. 20/04/2009 21:14

La nouvelle ne fera certainement pas grand bruit alors je vous la donne : lors du conseil municipal du 9 avril, la commune de Limours a voté "comme un seul homme" un avis défavorable au projet de charte du PNR.