Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 07:44
Je sais que c'est un sujet qui ne passionne pas néanmoins,il suffit d'un feu,d'un accident pour que tout a coup on puisse vérifier facilement combien cela fait du bien de les voir arriver  a toute allure.
Ce n'est pas normal d'etre efficace,rapide, professionnel,cela vient d'un long processus qui peut commencer lorsque l'on avait 10 ans et que l'on est devenu "jeune sapeur pompier" ,cela vient d'une organisation bien rodée, d'un esprit de corps très fort, des moyens que l'on vous donne.
"Sauver ou périr" cela n'est pas anodin comme devise et elle est partout  chez les sapeurs pompiers,a l'heure ou si quelqu'un se fait agrésser dans une rame de métro ,bien des autres passagers s'enfoncent un peu plus dans leur lecture et ou le "c'est pas mon problème" est la réponse usuelle des égoismes quotidiens,il y a plus de deux milles femmes et hommes en Essonne,par exemple,qui sont prets a risquer leur peau pour vous.Estce que vous mesurez bien cela que cela veut dire ?
j'ai  assisté a un incendie en pleine nuit dans ma commune ou une grange d'une ferme brulait ,a l'intérieur une citerne de 4 000 litres de gas oil  et rangée contre celle ci le tracteur le plus important de cette exploitation agricole.
J'ai vu un pompier rentrer dans la grange en flammes,monter dans le tracteur dont les pneus commencaient  a bruler et le sortir de cet enfer...Un tracteur ne mérite pas de risquer la vie d'un homme , quant au pompier en question,il était quatre heures du matin, il risquait sa vie pour sauver un outil de travail , il gagnait, a cet instant précis ,un peu moins de 6 euros d l'heure....De ce jour,et a la suite de centaines d'exemples que j'ai vécu,je voue une vraie détestation a tous les planqués et tous les cols blancs qui la bouche en cul de poule parlent  des sapeurs pompiers  en terme de corporatisme,de privilégiés, de gens abreuvés d'avantages en nature.
En essonne,le service d'incendie et de secours vit une période difficile notamment parce qu'un certain nombre de décideurs de son avenir portent ce regard scandaleux,au point que le directeur est parti et que malgré que nous soyons un des plus importants service d'incendie de france, il n'y a pas, ou si peu,  de candidats pour le remplacer.
Si des mesures de gouvernance radicales ne sont pas prises,un jour ,vous serez en train de vous demander avec anxiété pourquoi vous n'entendez pas arriver aussi vite qu'avant, le gros camion rouge et qui osera vous dire : 
 
"ils n'avaient pas le droit de partir sans le formulaire Aé"b-45 révisé du 6 juillet et la secretairte était en stage"

Partager cet article

Repost0

commentaires

Michèle 04/03/2009 11:37

Je ne peux pas vous laisser dire que les pompiers d'aujourd'hui ont "plus" de courage que ceux d'hier!!! et je sais de quoi je parle! J'ai vécu 25 ans dans une caserne de pompiers, mon père était colonel dans le Nord. Il a consacré toute sa vie à ce métier.
Les sonneries retentissaient dans l'appartement où nous vivions et je l'ai vu sauter dans ses bottes... c'est l'expression consacrée, et, le pantalon y restant toujours fixé par un gros élastique! Je l'ai vu courir pour enfiler son "cuir" et attraper son casque! Quand il rentrait, parfois très vite parfois très longtemps après, il ne nous racontait pas mais je l'ai parfois vu pleurer, ce qui en disait long...
Il sentait la fumée parfois pendant plusieurs jours.
Il a sans doute "filer le virus" puisqu'aujourd'hui, un de ses fils est pompier professionnel et deux de ses petits fils aussi!
Il n'y a pas les pompiers d'hier et les pompiers d'aujourd'hui... il y a les pompiers et tout le respect qu'on leur doit!

nialad 04/03/2009 10:46

Oui, ce qui se passe avec "nos" Pompiers est un véritable scandale. Ils sont plus mal traités que leurs prédécesseurs dont on se plaisait à dire "Ce sont des Pompiers de Ste-Barbe", une expression qui voulait tout dire.
Les Pompiers d'aujourd'hui sont d'un courage exemplaire. On oublie un peu trop fréquemment qu'une très forte partie d'entre eux sont "Volontaires". Oh! Oui, ils sont payés... s'ils interviennent. Et puis, toucher 6 € de l'heure pour risquer sa vie en sauvant un tracteur, est-ce vraiment "le Pérou"?
Il n'y a pas si longtemps, on a pu assister au triste spectacle de Pompiers s'affrontant avec les Forces de l'Ordre et, ce, après avoir vu quelques temps auparavant des Gendarmes et des Policiers se faire face.... Dans quel Pays vit-on? Que l'on soit Pompier, Gendarme, Policier, on a un rôle à jouer, souvent difficile, souvent périlleux, jamais reconnu... sauf en cas de verbalisation!
Nos Pompiers reçoivent aujourd'hui une formation pointue et, ce, au détriment de leur vie de Famille, de leurs vacances. Que l'un d'eux vienne à disparaître dans un incendie criminel (ça arrive, hélas, de temps en temps!) et l'on entend nos Politiques déclamer sans vergogne "Ce crime sera puni de façon exemplaire!" Nos braves Politiques, emportés par leur lyrisme de circonstance oublient que notre système judiciaire est indépendant!!! Et, quand par bonheur on met la main sur le criminel et qu'on le passe devant les Juges, il s'en tire avec une peine.... qui fait vraiment peine. Le pauvre Pompier, lui, aura été vaincu, il aura péri... Au nom de quoi? A quoi auront servi les propos grandiloquents versés sur son cercueil?
A ces "Soldats du Feu", à ces Dignes Représentants du Courage, j'ai tendance à dire: Tenez bon par ce que, non seulement on a besoin de vous, mais, aussi, parce qu'on vous aime!!"