Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 08:06

Coup fil amical hier :"c'est bien ton blog,mais on ne comprends pas tout,tu sais de quoi tu parles,mais pas nous !"

qu'en pensez vous ? c'est certainement vrai,que faire quand il s'agit de situations complexes dont il faut connaître le passé,les arcanes et les conséquences ? Faut il passer sous silence ? se lancer dans un article très long mais plus pédagogique ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mike l'agroécolo permaculteur 28/10/2011 17:02


les articles longs et pédagogiques ca permet de comprendre la globalité de la question, c'est donc un énorme plus par rapport aux médias de masse (TV, radio...), qui, eux, génèrent du flux constant
et de la dépendance permanente : ceux qui ont loupé un épisode doivent demander autour d'eux ce qui s'est passé. Quant à ceux qui ont du mal à comprendre ou à écouter, ca devient très très vite
critique : le flux est généré pour créer un climat et faire passer des messages, messages parfois inconscients, et souvent à peine déguisés.

Ah... les médias de masse de l'ancien monde : une belle invention pour endormir les consciences ! :-s

Les sujets courts sont bien aussi : ca permet d'avoir une alerte et une oreille ouverte :-)


claude meurisset 27/02/2009 08:47

Christian il faut continuer et peut être prendre le risque d'être un peu plus long en faisant des renvois pédagogiques. Mais il ne faut pas abandonner.

Claude

anonyme 26/02/2009 20:31

pas simple, pas simple du tout!!! la lecture régulière de votre blog permet effectivement de décrypter un certain nombre d'informations....par contre, vous abordez des sujets tellement complexes et anciens, pas toujours connus du grand public, que certains amalgames peuvent être faits, involontairement, par vos lecteurs.
Pour ne prendre que l'exemple du SITREVA, sujet qui vous tient justement à coeur, un minimum de "pédagogie" est nécessaire afin d'éviter l'écueil du "tous pourris" : le Sitreva n'est pas un tout, il existe de réelles différences entre certains décideurs, des élus bien sur, et des équipes, des femmes et des hommes qui, au quotidien, travaillent sans arrière pensée, sans calcul autre que celui de mener à bien la mission de service public, de service AU public, en laquelle ils croient.
Merci de ne pas les oublier....
Les choses ne sont jamais toutes noires ou toutes blanches. On peut (on aurait pu?) reconstruire sur des ruines, sur des systèmes basés sur le copinage et la malhonnêteté. Du moins certains le pensent....j'en fais parti.
Sincèrement.

L'Enfant d'éléphant 26/02/2009 20:16

Bah oui c'est pas simple de se faire comprendre à l'écrit... C'est même un métier ! Y'a des formations sympas qui existent ("Ecrire pour être lu", "Eviter les poncifs", etc) mais ça coûte un peu cher !
Bon, j'arrête de me moquer de vous sinon je vais encore essuyer un tir de commentaires indignés de vos admirateurs, je vous donne mon avis sur le fond : surtout pas d'articles plus longs car ils ne seront jamais plus pédagogiques ("A l'écrit, ça ne sert à rien d'être brillant à la 5e ligne si le lecteur ne dépasse pas la 3e", ça n'est pas Montaigne mais Françoise Giroud qui savait de quoi elle parlait). Je pense que votre blog est certes destiné à nous donner des infos, mais surtout à nous faire connaître vos réactions spontanées d'acteur de la vie locale. A mon sens, c'est votre regard qui est intéressant, plus que les infos (normalement il devrait y avoir des journaux locaux libres pour faire ce travail, mais n'entamons surtout pas ce débat polémique). Je suis d'accord avec votre interlocuteur téléphonique, mais en ce qui concerne la solution à y apporter, c'est plutôt la solution de Michèle qui me paraît la plus rationnelle (bah oui c'est Miche-Miche quand même, c'est pas n'importe qui). Un fil de discussion c'est pas mal, c'est aussi une autre manière de prendre la température du terrain, et de vous rendre compte en direct des sujets qui noient le commun des mortels, et de sortir de la vision de l'homme politique initié, même si vous n'avez pas besoin de ça, dieu merci, pour avoir les pieds sur terre. Bien que vous soyez un homme de terrain habitué à se coltiner la vraie vie, comme les vrais gens et non comme les apparatchiks, souvent les gens n'osent pas vous dire à l'oral qu'ils ne comprennent rien, alors que paradoxalement y'a généralement moins de réserves via la messagerie. C'est l'expérience qui parle !

catherine G. 26/02/2009 18:03

l'idée de Bénédicte est bonne car je passe souvent du temps à retrouver les articles sur le même sujet. Sinon, ne change rien... même si parfois je me dit "il tire trop vite".
Et puis, pour ceux qui honnêtement veulent en savoir plus, il peuvent toujours venir en parler au cafés du samedi