Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 19:11
Je viens d'apprendre par une indiscrétion que la directrice générale des services du sitreva,une des actrices majeures de la remise sur pied  de ce syndicat s'en allait.
Outre le fait qu'elle a réalisé un boulot formidable avec une rigueur et une une honnêteté sans failles (ce dont ce syndicat a éminemment besoin) je suis un peu surpris de l'apprendre par la bande,définitivement tout se décide et se transmet a un tout petit cercle.
Quant au préfet ,il semblerait qu'il ait écrit au sitreva pour dire qu'il n'avait pas l'argent pour payer le montant de la somme auquel le tribunal administratif a condamné l'état.....
pendant ce temps là les intérêts courent et ils sont  de pus de 8%,cela fait juste 6 mois que nous demandons que la somme soit réclamée,il est temps d'apprendre que les caisses de l'état sont vides,je comprends maintenant pourquoi les délégués de rambouillet ne souhaitaient pas inscrire la somme au budget !
Nous avons eu,en 2008,une réunion avec la commission consultative des usagers,depuis nous attendons le compte rendu de cette réunion... comme si son contenu posait problème......Il faudra que, comme pour  les comités syndicaux, ce soit,désormais, un délégué de rambouillet qui serve de secrétaire,au moins tout le monde sera tranquille

Partager cet article

Repost0

commentaires

nialad 25/01/2009 20:54

La proposition faite par l'Arquebusier est intéressante. Mais pourquoi l'Etat ne "cracherait-il pas au bassinet"? Quelle que soit la somme dont on peut lui être redevable, va-t-il nous laisser des facilités de paiement? Pas sûr du tout, bien au contraire! Alors, qu'il paie et ne se trouve pas de futiles arguments pour se soustraire aux obligations qui sont les siennes.

L'arquebusier 25/01/2009 18:54

Une proposition :
Le SITREVA doit payer des taxes à l'Etat. Décidons que ces sommes seront conservées à concurence du montant du. Et appelons cela "accord troc"

nialad 25/01/2009 17:56

J'ai bien peur que d'autres décisions capitales soient ainsi prises en "catimini". Le SITREVA est dirigé par une Présidence au moins "bicéphale". L'opération de nettoyage est très certainement terminée compte-tenu des "lièvres" ayant été levés...
Comme son ancien Président, la Directrice Générale devait en savoir trop et sa présence devait commencer à devenir gênante. Nul doute que, du côté de RAMBOUILLET, on lui trouvera un(e) remplaçant(e) plus qualifié(e) et dont la docilité sera à l'abri de la moindre forme de suspicion!
Quant au manque d'argent pour que l'Etat paie ce qu'il doit au SITREVA, je pense qu'il commence à être temps de crier haut et fort: "Arrêtez de ne nous prendre que pour des c...!" Que représente cette somme par rapport au budget de l'Etat? Qu'infligerait-on au Citoyen Lambda qui prétendrait ne pouvoir s'acquitter de la pénalité à laquelle il a été condamné?
Ainsi, l'Etat ne peut soit-disant pas payer, il ne paie pas! Les responsables du marasme du SYMIRIS sont connus: on les laisse en liberté, parce que "leur mise à l'ombre" risquerait de faire désordre! Dans quel Etat dit "de Droit" vivons-nous? De notre belle devise républicaine, quand aura-t-on le courage de retirer le mot "EGALITE"?