Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 16:32
Depuis des mois,la révolte gronde chez les sapeurs pompiers de l'essonne.Certains parleront de corporatisme,d'avantages acquis que l'on tient a conserver,en fait ,il y a fondamentalement  une conception de la gestion de ce service qui se heurte au quotidien et aux exigences d'un métier hors du commun.
En quelques années,une administration tentaculaire a remplacé les sapeurs pompiers dans bien des fonction du service d'incendie de secours qui compte 3000 personnes.
Chacun serait en droit de me dire que l'on n'a pas besoin d'être pompier pour être comptable ou téléphoniste  et pourtant le "recyclage" de certains éléments désormais inaptes au service permettait qu'a tous les échelons l'esprit  de l'urgence, de la réalité quotidienne ,de la mission soit prolongé et que surtout les "bureaucrates" conscients du métier viennent en  appui des opérationnels.
les coûts de fonctionnement des services d'incendie et secours ont franchement évolué ces dernières années et pour partie cela est du a une arrivée massive de membres d'une administration qui est censée gérer les...opérationnels.
Le climat  est si tendu qu'a plusieurs occasions des hommes du rang ,des sous officiers,des officiers ont manqué a leur devoir de réserve pour protester contre la situation qu'ils vivent.
Il y a deux mois, j'ai rencontré le président du conseil général pour lui faire part de mes vives inquiétudes,car la sécurité des essonniens ne saurait se poser en terme de clivage politique,c'est ainsi que ce jour làj,'ai appris au président que le directeur du service partait et qu'il allait  exercer en ille et vilaine : le financeur a 98% des pompiers n'était même pas au courant et a semblé consterné que cela soit moi qui lui apprenne.De la même manière j'ai souhaité alerté mr le préfet d'un climat catastrophique.
Vendredi soir a l'occasion des voeux des sapeurs pompiers,lorsque le président du sdis a voulu prendre la parole les 150 officiers et sous officiers présents ont quitté la salle.
Difficile de rester autiste  face a une telle situation,le président du sdis a l'heure actuelle est maire de juvisy sur orge qui n'est pas vraiment un bourg rural,conseiller général de l'essonne,president de L'OPIEVOY,deuxième organisme national de gestion de  logements sociaux et a beaucoup bagarré pour être aussi président du service incendie et secours avec ses 3000 hommes,ce cumul de mandats est dément car ils est évident tant pour l'opievoy que pour les pompiers c'est un travail a plein temps,le législateur l'a bien compris comme cela quand il a fixé le taux d'indemnités de ces fonctions dont le montant est a la mesure d'un emploi a plein temps .
Le résultat est une absence totale avec une vision très bloquée ou forcément les pompiers sont considérés comme pratiquant la surenchère:
 lorsque l'on conduit des hommes rodés a la discipline et a l'obéissance a de telles réactions il faut se poser  des questions et faire un peu d'introspection,c'est loin d'être le cas.
La course a de tels montants d'indemnités ne justifie pas tout,il faut des résultats, quant au président du  conseil général,c'est lui qui nomme par arrêté le président du SDIS,il va falloir qu'il tranche et qu'il assume ses choix.

Partager cet article

Repost0

commentaires

laboulette russe 28/04/2009 01:44

faux aucune indemnité financiere n'est versée pour la présidence de l'opievoy... Et le sdis est bien moins remuneré que d autres syndicats ou sem... C'est pas beau de mentir et de surfer sur des effets de manche M. schoettl...

Christian SCHOETTL 28/04/2009 07:09


vous avez raison ,je me suis trompé sur la rénumeration du président de l'opievoy,cela ne change rien a l'affaire : la mairie de juvisy, le conseil général et les 3000 collaborateurs du sdis c'est
déja colossal ,se rajouter le deuxieme organisme de logements sociaux en france,c'est stupéfiant et continuer a donner  des formations a dunkerque a titre privé,cela devient surhumain ! comme
vous semblez au fait de ces affaires ,je pense qu'en réalité ce collegue est au bord de l'ecretement si ce n'est déja fait.Le probleme n'est d'ailleurs pas financier ,il est dans l'impossibilité de
gérer tout cela de front ,on me traite de de menteur a visage découvert sinon on est juste un lache quant a surfer sur un effet de manche...l'expression est interressante...mais en tant
qu'administrateur du sdis (a titre garcieux)  depuis deux mandats,je n'ai pas l'impression que le travail jour apres  jour soit de la maniere dont vous le qualifiez. en tout cas c'est une
belle auto critique que de vous surnommez" la boulette russe"


raded 18/03/2009 10:55

j'y ai travaillé et je confirme je n'ai jamais vu un tel foutoir. Le "directoire" prend des décisions sans tenir compte de l'avis des specialistes même si on leur explique que leurs décisions sont contre-productives quand ce n'est pas stupide. Ajoutez à cela une pincée de panique lorsque tous ces incompétents réalisent que leur inefficacité va finir par se voir et qu'ils doivent agiter de l'air pour faire croire que leurs budgets sont judicieusement exploités.
En un mot comme en cent le sdis 91 compte des pompiers performants et volontaires mais malheureusement ceux-ci sont dirigés par une équipe de guignols totalement détachés des réalités de la vie publique et tellement aveuglés par leurs querelles politiciennes qu'ils en deviennent dangereux et j'estime que le corps des pompiers méritaient un meilleur traitement compte tenu des hommes qui le forment.
Personnellement désormais je réfléchirai à deux fois avant de les appeler ... Car si on ne leur donne plus les moyens d'être efficaces et performants en intervention, ne vaut-il pas mieux chercher du secours ailleurs -c'est ironique bien sûr mais la situation actuelle pourrait très bien conduire à un tel paradoxe-

La Chaussette 01/02/2009 21:32

Cette histoire me rappelle un vif débat que j'ai eu un soir aux confins du département avec le président du Sdis, aux côtés d'un éminent représentant de l'Etat consterné... Faites-moi penser à vous raconter ça devant un whisky quand vous serez rentré de votre périple initiatique...