Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 17:22

le conseil régional vient de délibérer et de voter les amendements qui intègrent au périmètre d'études du parc naturel de la vallée de chevreuse : bures sur yvette,gometz le chatel,dourdan, les granges le roi, saint chéron, corbreuse, sermaise .

Un vrai plaisir de recevoir a quelques minutes d'intervalle un appel de mon ami olivier legois,nouveau maire de dourdan pour m'annoncer la bonne nouvelle et me remercier pour ma contribution a ce résultat, et l'appel de jean francois vigier, maire de bures sur yvette,heureux qu'un de ses engagements électoraux se concrétise mais heureux,aussi, de me confirmer que gometz le chatel nous rejoignait.

Ce n'est que le début d'une longue démarche pour aboutir a une charte  portée par tous.

Permettez moi ce cocorico en forme de souvenir : lorsqu'à janvry nous avons été les premiers a délibérer pour exprimer notre volonté d'adhérer....je me souviens de la colère d'élus de quelques communes voisines car le mouvement porté par les habitants et les associations les a bousculé avec une force incroyable,ils ont cédé toute en multipliant de mauvais arguments contre le parc naturel.

Le fait meme que de "grands" voisins comme dourdan,bures ou saint chéron aient tant agi pour adhérer prouve l'intérêt qu'il y a pour les villes et pour les populations,evidemment pas pour les bétonneurs, ni pour les promoteurs.

Le combat n'est pas fini ,mais nous nous sentons moins seuls.Il va falloir maintenant montrer a nos collègues des yvelines que nous ne sommes pas des ....barbares ! Ils en sont un peu restés a l'epoque de la terreur provoquée par les grandes invasions venues de l'est  ! gots,visigots évidement ostrogots !

Partager cet article

Repost0

commentaires

christian schoettl 21/11/2008 23:25

toutes les communes qui ont délibéré pour y rentrer y sont rentrées,il n'y a donc aucune blessure comme vous ecrivez,celles qui ont délibéré récement,comprennent a mon avis que le travail est avancé et qu'il faut respecté ce qui est déja fait,de plus,elles ont suivi les travaux ,elles en sont informées,elles ont donc affiché leur volonté avec une meilleure connaissance que nous ne l'avions fait au début de la charte,là encore,pas d'offense,juste un probleme de corrélation entre un calendrier électoral et les echéances du parc naturel.
6 nouvelles communes des yvelines "rentrent" elles aussi dans le perimetre,il ne s'agit donc pas d'une volonté d'équilibrage.
Un des interets du parcs mais pas le seul ,c'est bien sur de nous aider a éviter l'enlaidissement du territoire.
Cher anonyme,cela vous parait artisanal ,vous avez raison,faudrait il que ce la soit industriel ? professionnel ?
il s'agit d'hommes et de femmes ,de passions, de l'avenir de nos communes,c'est forcément emotif,saccadé,subjectif,c'est la nature humaine ou le rationnalisme n'a que peu de prises.On a le choix : ou l'on regarde assis dans les tribunes, on critique les joueurs ,on les trouve amateurs, et on ressort a la fin du match ou l'on se jette dans la melée en espérant que le meilleur de l'homme existe et qu'il faut le faire jaillir, on est pas sur de réussir mais au moins on aura esssayé meme si l'on entend quelques sifflets venus des tribunes.....

anonyme 21/11/2008 19:25

Je pensais qu'une charte était une concertation et que chaque commune devait y adhérer. Aussi comment demander efficacement à des communes d'adhérer à un projet auquel elles n'ont pas participé à l'élaboration.

Serait-ce une opération pour faire nombre et imposer l'entrée des communes essoniennes

Je trouve cela blessant pour celle qui ne sont pas dans le périmètre et aurait pu y aller et également pour celles qui y sont et passent du temps à travailler sur la charte.

De plus, je pensais que certains voulait du parc pour nous protéger de laideur du style de la zone d'activité de Gometz le Chatel, que disent-ils maintenant que cette zone est dans le périmètre ?

Tout cela me parait bien artisanal !!!!!!!!!

christian schoettl 21/11/2008 18:23

on comprend bien le désappointement du président actuel du parc,c'est vrai qu'a la veille de rendre sa copie,cela doit etre énervant.Sauf qu'il est difficiel de ne pas intégrer le fait qu'il y a eu des elections municipales et que certaibns choix locaux doivent etre respectés.

Colette 21/11/2008 17:57

Alors pourquoi ce communiqué ?

COMMUNIQUE DE PRESSE – 21 NOVEMBRE 2008
QUI VEUT LA MORT
DU PREMIER (1985) PARC NATUREL REGIONAL D’ILE DE FRANCE ?

Le 20 novembre, le Conseil régional d’Ile de France a décidé d’introduire 14 nouvelles communes dans le périmètre d’étude du Parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse, ... à deux mois de l’échéance normale de la charte en vigueur. Même avec la prolongation maximum de deux ans qui vient d’être accordée par l’Etat, le compte n’y est pas alors qu’il faut habituellement 4 ans pour mener à bien une révision de charte.
Cette décision irresponsable est la conséquence de l’incroyable démission de l’exécutif régional qui a mêlé pusillanimité politique et mépris pour les élus locaux et le personnel du Parc.
L’ « écorégion » est un séduisant slogan électoral dont les grands principes n’ont pas résisté à la démagogie et à l’amateurisme. La démagogie clientéliste de quelques élus, qui n’ont pas hésité à jouer aux dés l’avenir du Parc pour glaner quelques voix, a donné ce triste résultat. Après le rejet de la motion de renvoi déposée par l’UMP, la plupart des conseillers régionaux n’ont pas pris part aux votes. Que faut-il penser d’une assemblée où les décisions sont prises par une petite minorité ? Le silence pesant de la majorité des élus est symptomatique d’un grand malaise.
La Région veut-elle la mort du Parc ? La question est légitime. En ne statuant que fin juin 2007 sur le périmètre d’étude, à seulement un an et demi de l’échéance normale de la charte, le Conseil régional avait déjà mis le Parc en difficulté (il a fallu 4 ans pour mener à bien la révision de la charte du Parc naturel régional du Vexin français...).
Avec courage et détermination, les élus et l’équipe du Parc avaient relevé le défi et nous étions en train de gagner ce pari impossible : présenter l’avant-projet en mars prochain pour tenir la nouvelle échéance de janvier 2011. Une performance unique en France, et pour la saluer on vient nous mettre de nouveaux bâtons dans les roues ! On voudrait nous empêcher d’achever le projet dans les délais qu’on ne s’y prendrait pas autrement.
Comment respecter les obligations fixées par la loi et déposer l’avant-projet en mars 2009 ?
1) Le « diagnostic territorial » qui est obligatoire a été réalisé voici un an par l’IAURIF, il ne traite pas de ces nouvelles communes. Il faut donc engager de nouvelles études.
2) Il faut aussi réaliser de nouvelles études patrimoniales, elles aussi obligatoires, en particulier sur les espaces naturels où elles ne sont pas réalisables l’hiver.
3) Ces nouvelles études ne sont pas financées.
4) La deuxième et dernière phase de concertation s’achève dans quelques jours. C’est un élément essentiel de la procédure car la charte est l’expression d’une volonté politique partagée. Qu’en sera-t-il des nouvelles communes ? Va-t-il falloir recommencer des phases de concertation qui prennent plusieurs mois alors que l’avant-projet est presque prêt ?
L’AVENIR DU PARC EST MAINTENANT DANS LES MAINS DE L’ETAT. C’est lui qui est le garant de la pertinence du périmètre pour éviter une banalisation préjudiciable à tous, c’est lui qui est le garant du respect des procédures d’approbation.
LE PARC NATUREL REGIONAL DE LA HAUTE VALLEE DE CHEVREUSE a un bon bilan et il est très attractif. Sera-t-il la première victime de son succès ? Ce serait bien mal récompenser le travail accompli par les élus et l’équipe technique du Parc depuis 1985.


Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse

Anonyme 20/11/2008 22:52

N'est-il pas trop tard pour ces communes d'entrer dans l'étude alors que les objectifs de la charte vont être définis d'ici 2 mois ?

Christian SCHOETTL 21/11/2008 09:02


bien sur que c'est tard, cela signifie qu'il faudrait qu'elles attendent 10 ans avant de pouvoir faire partie du parc,cela signifie simplement qu'il faudra qu'elles prennent le train en marche avec
la conscience que leur arrivée ne peut pas tout bouleverser.On peut penser que si elles ont tant souhaité y rentrer ce n'est pas pour remettre en question les fondamentaux