Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 04:54
L'hôpital de bligny doit réaliser d'importants travaux de rénovation notamment,c'est un programme voté par le conseil d'administration qui se fait ,tranche par tranche.
pour ce faire,des emprunts sont souscrits,pour les organismes de logements sociaux ou dans ce cas précis pour l'hôpital, si une collectivité se porte garante de l'emprunt qu'elle veut souscrire, les banques prêtent plus volontiers et surtout a un taux moindre puisque le taux est normalement calculé en fonction du risque.
Ainsi,grâce a une garantie d'emprunt d'une collectivité ,le taux peut baisser de 1%,ce qui sur des sommes dépassant largement le million d'euros est extrêmement important.
A quatre reprises,depuis des années,j'ai obtenu, sans la moindre difficulté, que le conseil général se porte garant pour les emprunts de l'hôpital de bligny,c'est pourquoi, c'est en toute confiance, que le président de l'hôpital a sollicité en juillet ,une nouvelle garantie.
En septembre,nous n'avions pas de réponses,en septembre ,aussi, c'est le moment qu'ont choisi les banquiers dans le  monde pour nous montrer qu'ils étaient rigoureux avec nos comptes mais pas dans leur gestion.
C'est donc a l'instant ,ou les conditions pour obtenir des prêts se tendent que du coté de l'administration du conseil général on nous indique après de très nombreuses relances "on faisait ,on ne fait plus"......
Beaucoup d'appels au cabinet du président du conseil général,car ce dossier n'a rien a voir avec le moindre clivage politique,l'hôpital de bligny est un pôle structurant pour la santé,c'est un atout formidable,c'est une qualité d'acceuil reconnue par tous et ce sont 650 salariés sur notre territoire.
ce mercredi 5 novembre,le directeur de cabinet me téléphonait pour me dire que la  décision était entre les mains du président du conseil général qui ,lui même, considérait que si nous avions apporté notre garantie quatre fois,il ne comprenait pas bien ce qui empêchait de renouveler l'opération.
sous quarante huit heures,vous saurez qui de l'administration ou du président décide au conseil général de l'essonne,rendez vous sur ce blog !
Il y a un plan B ! si l'inadmissible survenait,la communauté de communes se porterait garante,bien sur, notre surface financière est bien moins rassurante que celle du  conseil général...les maires ont été unanimement d'accord sur cette proposition que je leur ai faite,encore qu'il s'en  soit trouvé quand même un, pour demander si c'était légal et si nous avions droit de garantir un emprunt.....Ce que nous faisons ,désormais,régulièrement au bénéfice des communes dont celle du questionneur....Je forme le voeu que la question n'était que purement juridique.

Partager cet article

Repost0

commentaires