Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 22:56

Les élus du département viennent d’être rendus destinataires d’un dvd « ESSONNE TERRE PROMISE », un film réalisé par l’association des gens du voyage et financé par l’état, le conseil régional et conseil général, diffusé si largement et avec bien peu  de précautions dans la dépense puisque je l’ai déjà reçu trois fois….

Des que l’on parle de gens du voyage, on marche sur des œufs, car a la moindre mauvaise virgule dans une phrase, on vous taxera de raciste. Il n’est qu’à lire mon blog pour comprendre que tout m’interdit de l’être. Cela n’empêche que la prudence s’impose, par contre, je refuse ce terrorisme intellectuel qui interdit la moindre opinion, au nom, a nouveau, du politiquement correct.

Revenons a cet envoi : sur la couverture, en dessous du titre indiqué, une carte de l’Essonne, mosaïquée de photos de « gens de du voyage », du moins, on le suppose.

J’aimerai ne me préoccuper à l’instant de ce que ce titre et cette couverture portent comme message.

 Dans le titre, c’est le terme « terre promise » qui a une signification forte, porteuse de souffrances et de croyances, elle appartient toute entière au peuple juif.

Donnez ce titre n’est donc pas anodin, elle assimile le peuple tzigane au peuple juif et l’Essonne a la Palestine ! Certains pourraient me rétorquer que j’exagère et que c’est au premier degré. Ce qui serait pire, si possible, car cela serait considérer notre département comme une terre promise a une communauté. Cette expression serait alors formidablement maladroite.

Quel maire lorsqu’il  a tenté une fois d’empêcher une occupation sauvage, ne s’est pas fait traité de nazi ?

 Combien de fois ai-je entendu avec indignation « vous auriez préféré que nous finissions tous dans les fours ! » Ce chantage a l’histoire, cet amalgame odieux que certains font des élus avec les brutes hitlériennes résonne dans le titre de ce dvd. Je crois en la force des mots, le choix qui a été fait n’est pas le fait du hasard et il m’interpelle dans sa perversité.

Quant a la couverture,elle illustre une terre promise entièrement appropriée.

Notre république n’est pas l’Allemagne nazie, nos règles républicaines doivent etre respectés par tous, la dérive communautariste entretenue gravement par les élus conduit a ce que nous ne puissions plus nous adresser de la même manière a un français, suivant la communauté auquel il appartient. Ceci conduit forcément a ne plus se reconnaître dans notre nation  mais dans le groupe assez identitaire pour être bien défendu.

Si, avec ma caravane, je ne peux pas m’installer n’importe ou, pourquoi un autre français pourrait il le faire ? Au nom de quel privilège ? Au risque de dériver (un peu) pourquoi les impôts des habitants de ma commune serviraient ils a me mettre un terrain a disposition ?

L’alibi culturel  ne justifie ni l’irresponsabilité, ni le fait que la société doive prendre en charge ce choix culturel.

Le contenu du dvd dans ces témoignages présente des gens tendres, drôles, attachants en alternance avec d’autres qui stigmatisent les maires et des jeunes qui chantent du rap dont la traduction serait intéressante.

Si la plupart des élus de gauche soutiennent la cause palestinienne,leur position par rapport a l’Essonne terre promise m’intéresse très fort car je sais que, confronté a la réalité quotidienne,il y a des convictions qui s’émoussent.

La commune de verrières a une volonté forte et passionnante, depuis des années, d’accueil, ce dvd en témoigne aussi, mais il me fait,du coup, m’interroger sur ces témoignages de gens du voyages qui vivent  a verrières depuis 40 ans et qui ,désormais,ne partent plus qu’un mois par an. Ce qui ressemble étrangement  a ce que nous faisons tous et, des lors, l’exception culturelle m’échappe un peu.

 Des lors, pourquoi exiger la liberté et pas l’égalité..en toute fraternité.

Partager cet article

Repost0

commentaires

mbevjbmln5 09/12/2019 15:17

Currently only require writing for a few remaining landing pages (about 10) and these should be between 700-1,300 words each, depending on the amount of information available.