Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 09:02
Un des assassins de monsieur le préfet Erignac sort de prison par la grande porte,il y a quelque chose d'inadmissible d'imaginer qu'un criminel qui a tué un homme parce qu'il représentait  l'autorité de la nation fasse moins de 5 ans de prison et puis retrouve la liberté.Il y a là un message terrible qui est envoyé a tous ceux qui caillassent nos pompiers dans les cités ou qui tabassent nos gendarmes après leur avoir tendu une embuscade.
quelque soient nos convictions,il me semble qu'il y a un immense danger a ne pas sacraliser certaines formes d'autorité.
Comment ne pas avoir une pensée empathique et émue pour madame Erignac et pour sa famille,comment vivrions nous une telle information a sa place ?
Ainsi,si un élu ou un représentant commettent une faute je crois qu'il faut etre impitoyable a contrario,si l'on banalise la violence possible a leur égard alors c'est toute notre société que nous mettons en péril.
Un ami  qui habitait notre canton,a vendu sa maison achevant pour sa retraite,d'en construire une  en corse,le camion de déménagement était rempli et il allait prendre la route quand il a été prévenu que sa maison avait sauté et qu'il n'avait plus rien. Ce n'est pas du folklore, c'est inadmissible,si la mort d'un préfet cela "vaut" 5 ans, j'imagine que foutre en l'air la vie d'un retraité,cela doit mériter quinze jours.
Pourquoi ce qui serait inacceptable a roubaix, finit par etre considéré comme de la routine a bastia ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

sophie DEZARD 29/08/2008 07:23

Je suis Corse et profondément choquée par la sortie de prison de cet assassin. Croyez bien que la population Corse vit elle même en otage d'un umbroglio politico mafieux orchestré par notre (nos) cher(s) gouvernement(s). Ca ne date pas d'hier mais des années 80. Il y a de très bons ouvrages publiés sur ce sujet. Je vous suggère de les lire.