Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2020 7 18 /10 /octobre /2020 17:09
le 11 novembre nous inscrirons le nom de Samuel paty  au carré de le republique de janvry après celui d'Arnaud beltrame

le conseil municipal de janvry a souhaité créer une "carré de la république" a la suite de l'exécution d'Arnaud Beltrame puisqu'il n'était pas autorisé de graver son nom sur le monument aux morts

depuis, les 8 mai et 11 novembre son nom et sa mémoire continuent de resonner ,et la memoire de son acte perdure 

nous ne croyons pas céder a l'émotion en décidant qu'il sera rejoint le 11 novembre prochain par Samuel Paty 

le 11 novembre nous inscrirons le nom de Samuel paty  au carré de le republique de janvry après celui d'Arnaud beltrame
La décapitation d’un enseignant souhaitant expliquer la notion de liberté d’expression est si lourde de sens qu’elle ne peut que nous accabler tous et témoigne qu’il ne faut pas reculer d’un mètre face a l’intolérance ,
un acte barbare qui nous confronte individuellement, car chacun peut s’interroger sur l’autocensure qu’il nous suggère a tous :
pas sur que nous oserions afficher une caricature sur nos portes de maisons au nom de la liberté d’expression et pourtant ...
,j’ai vu tellement de caricatures du pape sans que la moindre protestation ne soit proférée que je me refuse a l’idée que l’on puisse caricaturer certains et pas d’autres quand bien une caricature peut être blessante, elle est l'expression même de la liberté d’expression
a titre personnel très jeune les caricatures du général de gaulle nu ,déféquant, ridiculisé me choquaient et pourtant la république peut s’enorgueillir de cette liberté d’opinion
 
audelà même de la fraternité a exprimer avec le travail d’éducation des enseignants et ce crime en est la preuve terrible ,c’est un fondement de notre république que l’on veut ébranler et nous devons collectivement n’avoir aucune tolérance sur ce point
le 11 novembre nous inscrirons le nom de Samuel paty  au carré de le republique de janvry après celui d'Arnaud beltrame

est ce mon optimisme maladif ?

mais j'ai la sensation que ce meurtre est celui de trop, car il frappe un fondement sacré de notre république ,un fondamental

,je crois, l'heure n'est certainement pas  a sombrer dans la fange des calculs politiciens et de reprocher a un gouvernement une action ou une inaction 

je crois que l'éducation nationale l'a échappé belle, car il semble que la rectrice de Versailles s'apprêtait a sanctionner cet enseignant  pour ce cours ... une honte ,et l'on notera que le ministre de l'éducation nationale n'a jamais fait mention d'elle  dans ses propos ....

alors oui, le respect aux enseignants ,la solidarité sans faille a leur égard ,cette frontière infranchissable, trop de fois bafouée de parents, qui interviennent parfois violement 

il y aura eu un avant et un après Samuel Paty, et je crois jusqu'au fond de mes tripes que toute la communauté républicaine sera, désormais  en éveil ,que  la moindre tentative sur les réseaux sociaux ou ailleurs de mettre en cause l'éducation au nom de la religion ,d'interdire d'apprendre a penser, nous renverra en mémoire la tête d'un enseignant qui roule sur le bitume 

je dois dire mon immense réconfort a voir la communauté musulmane outrée par ce qui est arrivé 

notre république ,notre démocratie sont des états précaires ,fragiles ,cette décapitation comme un coup de bélier sur une fondation nous rappelle a l'ordre ,

il appartient a chacun de nous ,chacun dans son quotidien ,chacun a son degré d'action de prendre conscience a quel point la république est en danger, par le seul fait que nous la croyons forte  

le 11 novembre a 18 h ,nous dévoilerons sa plaque ,nous vous y invitons dans le respect de la distanciation mais pas dans la fraternité 

le 11 novembre nous inscrirons le nom de Samuel paty  au carré de le republique de janvry après celui d'Arnaud beltrame
le 11 novembre nous inscrirons le nom de Samuel paty  au carré de le republique de janvry après celui d'Arnaud beltrame

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL