Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 09:28
  • je suis toujours impressionné par ces gens qui passent des heures dans les salles de sports a façonner leur corps,le sculpter a coup de transpiration,de machines de tortures et parfois d'anabolisants,culturistes ou culte de son corps,d'un narcissime musclé,

comme je suis fasciné par les culturistes de la culture qui ont lu le dernier....se sont précipités a l'exposition de....ont retenu un an a l'avance leurs places a l'opera pour voir danser ...etc ,je suis admiratif pour cette énergie vorace de voir,de lire ,d'entendre en m'interrogeant aussi pour quoi ?

sont ils plus sages ? plus heureux ? plus clairvoyants ? 

qu’est-ce qu'il reste au fond d'eux mêmes ?

cela provient il d'un autre narcissisme celui du culte de la culture tristement confondu avec celui de l'intelligence ?

cette boulimie culturel entraîne t elle un surpoids de grâces inutiles ?

des amis de l’opéra de massy ,m'ont fait l'honneur de me demander de commettre un petit texte sur la culture me demander cela a moi, c'est m'inviter en hôte d'honneur a un diner de cons 

je leur  ai proposé deux textes ,l'un d'eux je crois a été publié,le second je suppose trop long n'a pas du l'être je vous le livre dans la chaleur de l'été

Vous avouerai-je que je suis inculte ?

Enfant sauvage, je n’ai pas bénéficié de cet accompagnement bienveillant vers les musées, les théâtres ,l’opera ou les salles de concert, j’ai fait le peu de chemin qui m’ait été permis d’emprunter a la poursuite des mots dans l’arrière-boutique d’un libraire qui me décrivait les livres comme un pâtissier les gâteaux de sa vitrine

Je suis donc un barbare qui cherche a le dissimuler, j’aime les mots comme « improbable », improbable, ce fut celui-là qui me vint a l’esprit quand je fus fait « chevalier des arts et lettres » ! autant donner un prix Nobel de médecine a un pangolin !

Aussi, si on m’interroge sur ce monde étrange, inconnu ,fascinant et souvent vain que l’on nomme la « culture » sans doute la réponse qui s’impose a moi est celle de mon vécu ,la seule culture qui compte est celle que l’on s’approprie, que l’on avale ,que l’on digère ,qui nourrit vos cellules .

Toute ma vie, j’ai prêché pour que les plus simples, les plus illettrés ,les sans bagages comme moi, jouent sur scène ,chantent même mal ,assassinent un piano pour mieux le soigner, que ,par pitié, on ne les assoit pas dans une salle ,a écouter ,regarder ,se taire ,et la fin de l’envoi qu’ils soient autorisés, voir invités, a dire  ‘c’est beau’ parce qu’on leur a dit que cela l’était

Toute ma vie, j’ai agi pour que chacun soit acteur plutôt que spectateur,

Dans ce monde culturel perclus de « performances », d’»interventions »,d’ »happenings culturels »  ,j’y trouve bien des fats ,des suffisances ,des prétentions ,des poignées de sable, des « génies » kleenex

on inonde de subventions les salles vides et l'on conspue  les succés "populaires" donc vulgaires ,personne ne m'explique ce qui fait resonner au fond de nous mêmes certains,ce qui fait du bien ,ce qui "lave" 

 Rien de tout cela n’explique pourquoi la musique fait tant de bien à l’esprit et au corps,

Pourquoi un choriste perdu au milieu de ses pairs éprouve tant de bonheurs.

Alors oui, le premier acte culturel pour moi est d’oser se saisir d’un pinceau et non de s’extasier sur une tache noire perdue dans un océan blanc

Le premier acte culturel, c’est de ne pas être sensible aux sirènes de la mode, de la mouvance ambiante ou de la bienpensance mais d’aimer ce qui vous nourrit au plus profond de soi,ce qui sans contrôle vous fait vibrer ,pleurer ,avoir la chair de poule  car ,quand bien même ce seraient trois petites notes de musique ,elles font partie de votre chair et elles résonnent en vous

 

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL