Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 10:00
entrouvrir une forme d'école

faire le choix de fermer les portes d'une école  fait partie des décisions les plus difficiles,heurtant 

car l'école c'est le coeur battant d'un village,l'ouvrir au risque de provoquer une reprise locale de l'épidemie n'était pas envisageable

nous vivons depuis trois mois une situation inconnue ,chaque jour appelle des choix et impose un engagement et une réactivité particulière

nous nous étions promis de nous donner le temps avant de faire nos choix ,d'écouter ,de suivre ,de respecter ceux qui seront en première ligne des difficultés et des responsabilités  : les enseignantes et leur directrice,nous ne nous sommes rien interdits pour faire au mieux ou au moins pire 

ce qui va réouvrir n'est pas l'école, mais un ersatz d'école ,l'idée partagée que nous ne voulions pas que les enfants aient quitté les lieux sans jamais y revenir jusqu'en septembre ou plus du tout pour les CM2

les contraintes sanitaires qui couvrent juridiquement l'état et l’éducation nationale sont folles et nous ont poussé a "éclater" l'école, après que l’éducation nationale ait imposé d'"éclater" les effectifs 

au résultat ,une grosse mobilisation qui ,s'il n'y a pas d'évolution sanitaire permettra aux enfants de bénéficier de 5 jours d'école dans des conditions étranges 

voilà ce que nous avons écrit aux parents  :

Les enseignantes ont proposé au conseil municipal, qui s’est réuni mercredi soir, un programme de retour à l’école à partir du 2 juin.

Elles ont établi ce programme afin de favoriser la continuité pédagogique mise en place pendant le confinement tout en respectant le lourd protocole de consignes sanitaires donné par l’Éducation Nationale et en privilégiant les niveaux GS, CP et CM2. Pour s’occuper au mieux des enfants restants en distanciel, les enseignantes ont proposé de travailler 3 jours sur 4 en présentiel et de garder un jour par semaine en distanciel.

Ce protocole sanitaire préconise entre autres que les élèves devront être par petits groupes qui, dans l’idéal, ne devront pas se croiser. Pour notre école, les enseignantes s’orientent vers des groupes d’une dizaine d’élèves maximum dans un premier temps.

Dans les faits, cela veut dire que votre enfant irait de 1 à 2 jours par semaine à l’école. Mme x et Mme y travailleraient sur des horaires standards (9h-12h puis 13h30-16h30)

tandis que S ne prendrait les maternelles que le matin (9h-12h). Pour les maternelles, la matinée sera très intense et les conditions sanitaires minimales exigées ne peuvent pas être mises en place pour le temps de repos de l’après-midi.

Il y aurait une cantine possible pour les élémentaires.

La garderie du matin et du soir ainsi que le transport scolaire ne seront en revanche pas remis en route, les conditions sanitaires ne pouvant pas être respectées.

Afin de respecter le non-croisement des groupes, les enseignantes proposent de faire la classe dans 3 lieux distincts.

-          S serait dans sa classe habituelle en maternelle.

-          Mme y serait à l’école élémentaire dans la salle de la cantine.

-          Mme x serait au foyer des bois dans le bois de Montmarre.

Les enfants d’élémentaire resteraient donc sur un même lieu toute la journée. Si des fratries devaient être à l’école et au foyer des bois le même jour, le temps de trajet sera bien évidemment pris en compte et la souplesse sera de mise pour l’arrivée de l’enfant.

Attention, il est possible que vos enfants ne soient pas à l’école le même jour, les enseignantes ont essayé de faire au mieux. Vous trouverez dans les tableaux joints l’emploi du temps proposé par chaque enseignante.

Pour la cantine, l’organisme de service des repas proposent des repas froids individuels mais il faut savoir que cela entraîne un léger surcoût par repas .

 

Bien évidemment, toutes ces propositions sont soumises à l’évolution de la situation sanitaire en France et dépendent des éventuelles nouvelles mesures mises en place par le gouvernement.

Sachez que le redéploiement sur 3 sites distincts et l’organisation générée entraînent un gros effort financier pour la commune sans qu’elle en soit demandeuse. Nous tentons d’accompagner, dans les meilleures conditions possibles, les enseignantes mandatées par l’Éducation Nationale.

Nous sommes ouverts à toute discussion si vous rencontrez le moindre problème à cause de l’application de ces mesures. Il est important pour nous comme pour l’équipe enseignante de connaitre rapidement votre décision ; je vous remercie donc de remplir rapidement le document joint à ce courrier. N’hésitez pas à nous contacter très vite afin que nous puissions être réactifs.

 

   

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL