Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 15:12
écouter ,entendre ,douter,décider

Facebook procurant un moyen de communication libre  tout y est possible ,tout y est dit

les avis les plus péremptoires transforment des « brèves de comptoir » en avis éclairés, la hiérarchie de la connaissance est abolie au profit de celui qui a le plus temps a consacrer aux réseaux sociaux .

Force est de constater que nous sommes devenus 62  millions de médecins épidémiologistes ,de juges ,et de procureurs

enfin nous avons tous la chance de sauver la planète en informant la toile de ce scoop que nous tenons de cet ami chauffeur livreur qui a déposé un colis a l’Élysée a l’instant ou macron parlait a brigitte de la troisième guerre mondiale ….

Il y a donc le pire ou le meilleur, sans évoquer ce manichéisme permanent : si des gens déposent des commentaires sympathiques, ce sont forcément des « fans » sans cervelles et quant a ceux qui opposent des critiques, ils considèrent que toute réponse qui leur est faite est forcément une forme de censure

En fait, plus encore qu’avant la crise, on sent une forme de crispation, certains étant plus à fleur de peau que d’autres

 le caractère totalement anxiogène de ce qui est vu et entendu dans les médias pousse a tout rendre excessif voir hystérique, il n’y a plus de distances, plus de mesure

 la sérénité devient un comportement asocial

Je vois des « dialogues », des « débats » censés être des échanges, virer systématiquement a l’invective

on a, en fait, la sensation que le confinement est aussi celui des idées ,impossible de leur faire prendre l’air ,elles sont arqueboutées

dans une société productive, l’autre a le droit de ne pas être d’accord ,voir même il est intéressant qu’il ait un avis différent, force est de constater que ce climat positif n’existe pas

Lisez la controverse des uns et des autres sur le professeur Raoult pour être abasourdis ,enfin, peut être

car chacun se prend au jeu d’avoir un avis définitif et qui débouche sur une forme de violence

on voit des vidéos formidables où des coloristes en bande dessinée ,sans annoncer leur profession démontent le protocole d’un des plus grands chercheurs mondiaux

en disant cela je prends déja parti ,mais que dire d’une société ,désormais dirigée ,par un comité scientifique , comme si les gens qui étaient en responsabilité ne les assumaient plus, qu’ils déléguaient …

Dois-je vous avouer que les éternels rapports suspects entre les grands pontes de la medecine  et les laboratoires pharmaceutiques me laissent sceptiques sur l’indépendance  des choix et les motifs des décisions

 Dois-je vous avouer que j’ai toujours aimé  cette phrase de clemenceau  «  la guerre est une affaire trop grave pour la confier a des militaires ‘»  et de fait si écouter des avis est une obligation impérative ,a l’heure du choix, c’est une approche globale qu’il faut avoir ,plutôt que le reflexe peureux de se réfugier derrière l’avis une commission théodule

« Et pourtant elle tourne » affirmait certain devant un parterre de savants horrifiés  

Pour avoir siégé presque 20 ans au conseil d’administration d’un hopital et dans des structures en lutte contre des maladies majeures ,j’y ai observé des choses curieuses ,des réflexes corporatistes ,des refus d’équipements essentiels pour des motifs jamais avoués ,des budgets de recherches affectés en priorité aux amis ou a soi-même, plutôt qu’a d’autres ,il y a comme dans tout groupe un nomenklatura  ,un corporatisme ,des groupes d’influence

qui pourra niér ,parmi les médecins de base jusqu’aux plus grands chercheurs, l’activisme politique et financier des laboratoires ?

je l’ai vu, de mes yeux vu ,et l’histoire politique de notre pays est semée de ces « affaires » insupportables ,cela ressemble foutrement au monde politique, mais avec des sommes colossales en jeu et un prix a payer qui se calcule en nombre de morts

suis je insupportable lorsque j'affirme que les prix du traitement du VIH sont inadmissibles ,injustifiés et qu'a ce prix là  les laboratoire n'ont aucun interet a trouver un vaccin 

souvenons nous

Le scandale du Médiator Commercialisé par les laboratoires Servier en 1976, le médicament est  un coupe-faim pour les diabétiques en surpoids.  Mais le benfluorex qui le constitue peut provoquer de sévères atteintes aux valves cardiaques et une hypertension artérielle pulmonaire mortelle. Les laboratoires Servier, pourtant dès le départ informé des risques, maintiennent le médicament sur le marché, jusqu’à son retrait en 2010, suite à la révélation du scandale.

Toutefois, cinq millions de personnes ont consommé du Médiator et 1 000 à 2 000 décès pourraient lui être imputables

 Distilbène : des dégâts sur trois générations

Prescrit en France contre les fausses couches de 1955 à 1977, le Distilbène est à l’origine de nombreuses anomalies génitales, de stérilité et d’une augmentation de certains cancers chez des enfants exposés in-utéro. Jusqu’à son retrait en 1977, l’hormone de synthèse a été prescrite à environ 160 000 françaises.

le Distilbène aurait laissé des séquelles jusqu’à la troisième génération.

Vioxx : un tueur en série

Le Vioxx est un anti-inflammatoire prescrit pour les douleurs liées aux maladies articulaires. Commercialisé entre 1999 et 2004 par le laboratoire Merck, il aurait, selon la FDA (Food and Drug Administration)  provoqué 160 000 crises cardiaques et attaques cérébrales et 40 000 décès, rien qu’aux États-Unis.

En dépit des rapports négatifs qui affluent, le laboratoire Merck et les autorités sanitaires  maintiennent le Vioxx sur le marché jusqu’à son retrait en 2004. Le médicament, aura rapporté 2,5 milliards de dollars chaque année.

Diane 35 : un détournement d’indication fructueux

Diane 35, fabriquée par  le laboratoire Bayer, a été accusé d’être responsable de 400 décès, au regard du nombre de plaintes déposées. Développé pour combattre l’acné, le médicament  a été prescrit pendant 30 ans comme une pilule contraceptive, sans autorisation dans cette indication et vendu 7 fois plus cher qu’une pilule classique…
Les risques thromboemboliques auxquels il expose les femmes étaient pourtant connus.

Retiré en mai 2013, Diane 35 a toutefois été remis sur le marché quelques mois plus tard, mais uniquement, cette fois-ci, comme traitement anti-acnéique.

 La liste est longue :

  • le scandale de l'hormone de croissance, un dossier ayant causé la maladie de Creutzfeldt-Jakob et la mort de 111 personnes ;
  • le scandale du chlordécone, un insecticide favorisant le cancer de la prostate ;
  • le scandale du sang contaminé, suite à la distribution de lots sanguins infectés par le virus du SIDA ;
  • le scandale de l'Isoméride, un coupe-faim engendrant de graves problèmes de santé ;
  • le scandale du Mediator, un médicament ayant causé des centaines de morts ;
  • le scandale de la Dépakine, un traitement ayant provoqué de graves handicaps chez les enfants

Alors oui,les propos péremptoires sur la santé sont à pondérer des relations que beaucoup entretiennent avec des laboratoires et un tissu relationnel malsain,

et je ne parle pas d’un célèbre medecin, devenu ministre des finances , qui regardait la France dans les yeux pour dire qu’il n’avait pas de comptes en suisse ,comptes qui avaient été nourris par des versements de laboratoires du temps où il conseillait le premier ministre sur les choix médicaux stratégiques

Alors oui ,je vous le dis je m’étonne de la chasse aux sorcières depuis que le président macron est élu sur l’homéopathie, sur la multiplication obligatoire des vaccins,

je trouve des incompatibilités a ce qu’une ministre soit l’épouse du patron de l’inserm et que tout ce petit monde soit confiné dans un tout petit cercle

 oui j’aimerai savoir combien de membres du comité scientifique émargent auprès de laboratoires ,ou sont payés pour des conférences ,des avis ou je ne sais quoi ,la rumeur dit que leur nombre est glaçant ,je n’aime pas la rumeur ,j’aimerai une totale transparence sur le sujet

Car, de fait ,il est aussi important de savoir qui est responsable de ce naufrage de l’hopital public …

Sont ce les financiers de bercy ?

 Les hôpitaux et cliniques privées et leur lobby ?

 Qui a eu l’oreille de nos décideurs pour sinistrer tout cela ?

Il y aura l’heure du bilan, celui où nous nous comparerons a nos pays voisins, a leurs choix, aux nôtres ,a leurs investissements et aux nôtres

Enfin pour l’anecdote parmi les nombreux commentaires reçus sur facebook  ,

j’ai eu deux fois un commentaire du style «  qu’estce que vous faites a utiliser des masques F2 ? »

tout d’abord ce ne sont pas des F2,ce qui fait douter des connaissances des gens prêts a s ’inquiéter sur une utilisation « insupportable » de ces masques

En fait ,plutôt que de dire « tous les gens qui tiennent des caisses dans les supermarchés ,qui ramassent nos poubelles ,les policiers ,les pompiers ,tous ceux qui doivent travailler en groupe doivent avoir des masques" on laisse supposer que ce sont des combattants de seconde zone 

on laisse ,inconsciemment  naitre l’idée qu’il y aurait une hiérarchie des « méritants » ,je ne suis pas de ceux qui choisissent a qui on donne une bouée de sauvetage et ceux qui peuvent se noyer

En fait ce que je fais avec un masque qui n’est pas F2 ?

je ne joue pas a la belote avec les copains ,j’ai l’impression de permettre a un certain nombre de personnes d’être a l’écart des risques de contamination et de permettre que le confinement a ma toute petite échelle ne soit pas un enlisement ,de livrer des colis ,d’aller chercher des ordonnances ,de nourrir ,de  répondre présent

je ne les ai pas volé ,je ne les ai pas acheté au marché noir,je les avais en stock en cas de pandémie comme toute collectivité est censée le faire ,j’en ai redistribué 80% dans l’urgence au moment où il n’y en avait pas du tout

Mais je sens bien qu’il n’en faudrait pas beaucoup pour voir apparaitre des réactions folles, hystériques

Mes journées s’alternent entre les moments où nous sommes sur le terrain pour faire la tournée de pain ,faire les courses a la pharmacie pour ceux qui le demandent ,envoyer des signes de présence aux habitants pour rompre l’isolement et puis ces instants de silence  de calme presque pesant

C’est du fait de ces moments-là que mes articles s’allongent

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL