Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 11:36

c'est curieux comme il n'y a plus de rendez vous ,plus ou pas d'échéances , les urgences se sont déplacées 

depuis des jours ,le rythme a changé,chaque matin  la tradition demeure on prend le café avec les employés communaux toujours a la manœuvre,severine qui nous est arrivée, depuis un petit mois, tient la baraque a la mairie 

j'essaie d'envoyer un petit mot quotidien aux habitants pour leur donner des nouvelles ,conserver un lien ,leur dire qu'on est là 

en milieu de matinée ,jean francois  ,mon premier adjoint arrive et on file a la tournée de pain  

une parenthèse hors du temps,journal de journées ordinaires  ou presque
une parenthèse hors du temps,journal de journées ordinaires  ou presque
une parenthèse hors du temps,journal de journées ordinaires  ou presque

alors je sais,le temps n'est plus aux selfies ,on est a deux dans la voiture etc .. j'ai deja reçu tous les messages du genre "mais comment cela se fait que vous avez des masques ?" et pourquoi et comment ?

  le confinement a scotché sur facebook et internet une armée de procureurs, inquisiteurs, donneurs de leçons ...

sans douten des remarques sont a prendre en compte, mais le torrent d'affirmations erronées  que l'on y lit, devrait pousser a des prises de consciences ,et je ne parle pas de ceux qui connaissent quelqu'un de parfaitement informé qui le tient de la cousine de la concierge.... il faut rester calme pour ne pas bondir parfois ,car ils sont générateurs de stress collectif.

J aurais tellement envie d'en prendre certains entre quatre yeux pour leur dire "alors la semaine dernière tu affirmais blanc aujourd’hui noir,estce que tu te rends compte du nombre de rumeurs que tu contribues a diffuser et du climat anxiogène que tu participes a créer ?"

bref, la matinée passe a faire le tour du village pour vendre le pain en porte a porte

,c'est l'occasion pour les gens de sortir ,de se tenir a distance, mais de se parler ,de deviner les sourires derrière les masques

on finit nous par être rodés sur le  prix de la baguette ,de la "brissoise" ou de la "graine" ,je gère la distribution du pain ,jean francois tient la caisse

"alors une baguette ,une brissoise ,un pain de campagne et un croissant" cauchemar de centimes et de calcul mental ,

a chaque arrêt on se passe les mains au produit hydroalcoolique, quant a la monnaie ,elle est systématiquement traitée au désinfectant 

c'est sympa ,il y a des jours où on manque presque de pain ,on a aussi l'impression d'être la "récréation" pour certains ,quant au personnel de la boulangerie de briis qui nous fournit ,ils sont top 

le tout se termine vers 13H,avec les paniers vides  

une parenthèse hors du temps,journal de journées ordinaires  ou presque
une parenthèse hors du temps,journal de journées ordinaires  ou presque
une parenthèse hors du temps,journal de journées ordinaires  ou presque
une parenthèse hors du temps,journal de journées ordinaires  ou presque

les dernieres journées ont été aussi consacrées a livrer les sites qui  avaient besoin de masques ,issus du stock que chaque commune a constitué durant la grippe h1N1 

nous avons livré 150 masques a l’hôpital d’arpajon,150 masques a l’hôpital de bligny ,150 masques a l’hôpital d’orsay,50 masques pour la radiologie d’Orsay en spécial copinage,50 masques pour un établissement pour personnes âgées et 50 autres pour un établissement psychiatrique, enfin 20 masques pour l’épicerie sociale de Limours afin qu’elle puisse continuer ses distributions alimentaires,hier ,50 masques a un établissement pour handicapés des ulis ,50 masques a un ehpad de massy ,50 masques a un établissement pour polyhandicapés de morangis 

Je sais bien que c'est une goutte d'eau  mais partout j'ai été ému de l'accueil et du fait qu'elle était la bienvenue cette goutte là ! 

une parenthèse hors du temps,journal de journées ordinaires  ou presque

tous les samedis après midi et quand on peut en semaine ,notre "petit marché" animé par les bénévoles permet de dépanner les habitants  et leur éviter tout déplacement ,nous l'organisons avec des sécurités quasi hors normes,fruits,légumes,laitages etc  

 pour les personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas se déplacer ,nous leur livrons des colis 

enfin, a partir de cette semaine ,nous avons constaté que les gens commencent a manquer d'argent liquide et les distributeurs sont de véritables pièges a microbes du fait des claviers qui voient passer des milliers de doigts peut être porteurs ,

alors a partir de samedi ,nous allons créer un guichet de dépannage 

le temps est arrêté ,c'est un autre temps que nous vivons celui des bonnes et des mauvaises nouvelles ,formidable nouvelle comme cette infirmière  de janvry qui travaille a l'hopital de bligny  détectée positive et qui vient de triompher de la maladie ,des le 1° avril elle retourne au travail dans le service le plus "en contact", car elle est désormais immunisé ,et puis les mauvaises nouvelles ,les amis touchés qui partent pour ce combat terrifiant car invisible

allez je vous donne tous rendez vous le 18 juin pour une grande fête a janvry ,j'ai hâte de vous embrasser  !

en attendant inlassablement, il nous faut rompre les isolements,calmer les peurs hystériques ,et penser a ce qui peut adoucir les plaies 

j'allais oublier : cette épée de damoclés que nous devons être nombreux a ressentir  : la moindre toux ,la plus petite douleur au crane ,un peu de fievre et l'idée que c'est parti ... et puis non ,la certitude que cela peut ou que cela va nous tomber dessus et qu'il faut préserver ceux qu'on aime ,la facon dont on devra le gérer quand "ca" nous arrivera ,c'est peut être cela qui nous met un peu en suspension 

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL