Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2019 1 12 /08 /août /2019 12:18

voilà un papier long et pénible ,de ceux que vous serez une petite poignée a lire ,

sans doute vaudrait il mieux sur ce blog que j'en reste aux faons qui tombent dans les piscines mais j'ai cette envie irrépressible de dire que la vie publique donne la mesure de nos vies aux quotidiens ,que ce ne sont pas des parallèles  et qu'elles interférent de façon brutale

j'ai envie de vous dire que c'est notre problème et qu'a chaque fois que nous confions aveuglément nos vie a d'autres, nous courrons un grand danger   

au milieu de ce bestiaire ,il va nous falloir choisir ,la promotion des lessives permet que certains inconnus surgissent dans la dernière ligne droite mais  ce qui compte c'est peut être que nous choisissions  quelqu'un qui ne nous mente pas et que nous nous sentions responsables de notre vote  

qui comblera le vide sidéral ?
qui comblera le vide sidéral ?
qui comblera le vide sidéral ?
qui comblera le vide sidéral ?
qui comblera le vide sidéral ?
qui comblera le vide sidéral ?
qui comblera le vide sidéral ?
qui comblera le vide sidéral ?

Qui comblera le vide ?

Je ne suis qu’un petit maire d’une toute petite commune,en fait un simple citoyen,la vie publique m’ a conduit a cotoyer quelques uns  de nos dirigeants,avec toujours le désir ardent ,d'"y croire" ,de "tomber " sur l'homme ou la femme providientielle et exemplaire qui donne envie de le suivre 

Le regard d’un élu de terrain est déformé par le prisme de la réalité, a des années lumière de la conception ,de l’approche,de l’analyse portée par l’ensemble de nos instances nationales

Ce n’est pas une opposition, c’est un autre monde, deux vérités sur un même objet

Si j’écris cela aujourd’hui ,c’est que l’expérience me conduit a m’inquiéter sur mes interlocuteurs « du haut » et sur le premier d’entre eux ,le président de la république

nous avançons vaillamment vers des échéances présidentielles et nous sommes en droit de nous interroger sur une forme de fatalité qui consisterait a un affrontement emmanuel Macron /front national

sans doute ,bon nombre de gens sont satisfaits de la gestion du président la république actuel, sans doute d’autres ont pris le parti du « moins pire » ,sans doute que le spectre du front national en améne d’autres a ne pas se poser la question, du fond de ma campagne avec ma vision simpliste ,je suis inquiet 

inquiet, car le principe de front national « repoussoir » a vécu et que ce vote est décomplexé, il s’agirait donc d’une roulette russe bien dangereuse ,quand je dis russe ,je pèse mes mots .

Quant au président de la république actuel, avouons que le garçon est destabilisant,je suis de ceux qui ont émis tous les vœux pour qu’il réussisse,mais bien des zones d’ombres ,d’ambiguités,de ruses ternissent des espoirs qui avaient pu être fondés

Emmanuel Macron sera t  il le candidat de 30% des français, ce qui n"est pas si mal, et d’autres par défaut ?

Je vois quelques grands élus errer dans l’univers politique tels des moustiques cherchant la lumière et ce n’est pas péjoratif,

 les plus sincères s’interrogent sur un chemin qui n’est plus tracé et cherchent dans le maquis où serait la meilleure orientation, je les sens perdus ,a la recherche de sens ,comme des skieurs de descente,quand il n’y a plus de portes  pour les guider ,ils sont dans la poudreuse avec la sensation qu’une avalanche est possible

D’autres, plus préoccupés d’une place a prendre ,d’un avenir qu’ils s’imaginent ,seconds couteaux de l’ »ancien monde », ils s’espèrent un destin brillant avec la boussole des méthodes révolues quand bien même elles soient efficaces

Nous ne sommes pas dans un jeu video,on ne peut pas rembobiner ,on ne peut pas recommencer chaque pas engage durablement l’avenir

 je ne déclencherai pas la machine a distribuer des claques en vous citant des noms, mais vous les voyez tous tenter plus ou moins sortir de l’ombre ,la nature a horreur du vide ,le risque serait donc plutôt de la multiplicité

A gauche,l’icone jean luc Mélenchon en a pris dans la casquette ,mais il cristallisera quand même les soumis a son insoumission de façade ,je suis toujours sidéré de voir dans les sondages martine aubry en deuxième position des opinions favorables des francais ….du fond de ma campagne ,peu de noms me viennent a l’esprit ,le tutti frutti la république en marche a, là aussi, fait son effet,sans pour cela qu’une nouvelle ligne claire n’ait été créé et c’est sans doute là le nœud gordien,

car la république en marche ressemble a une communauté réduite aux aguets ,piégée par un engagement inconditionnel qui conduit certains a voter a l’inverse de leurs convictions, un reniement  quotidien qui est d’autant plus cruel qu’il témoigne de la dualité entre convictions et amour du pouvoir

En fait le maire rural que je suis se demande si tous ces gens ne devraient pas « retourner aux champs « ,sans jouer les khmers rouges !

Revenir aux fondamentaux, au vrai travail, aux basiques, ces jours ci ont fait la démonstration que les valeurs les plus basiques du respect républicain sont balayées,

depuis mon dernier blog, j’ai reçu bon nombre de témoignages, d’enseignants, pompiers, gendarmes, responsables d’établissements scolaires qui, tous, se rejoignent sur une violence qui devient incontrôlée, voir même devenant  le recours naturel a tout conflit

Comment affirmer sans se sentir dans la peau d’un dangereux réactionnaire ?

a force d’interdire d’interdire ,de considérer que le travail est une nuisance ,que tout est un du ,on sent tristement qu’on a labouré le champ des amertumes

Le sentiment que nous avons entraîné nos concitoyens a passer a table, sans qu’ils aient eu l’idée, le devoir de semer, récolter, et cuisiner

En fait, notre collectif est si communautarisé qu’on n’a plus le droit de parler de rien et en tout cas d’en rire,

la France n’ose plus ni parler ,ni rire ,ni innover ,ni créer ,elle perd ce qui fait notre moteur son âme ,sa fierté ,sa raison de vivre

N’imaginez pas le moindre relent pétainiste dans ce propos, mais le jardinier est fier des légumes qu’il a produit après des mois d’attentions et de savoir faire

pourquoi ai-je l’impression que nous ne produisons plus rien ? que nous vivons sur notre lancée ,sauf que la course s’achéve

Pourquoi ai-je la sensation que les francais qui vivent a l’étranger sont a la fois plus fiers de leur pays et plus conquérants ? plus confiants en eux-mêmes et en l’avenir ?

Notre combat du plus profond de ma campagne a la plus haute des tours de la défense est bien là de retourner la table du politiquement correct, de cesser de plier le genou devant la moindre communauté qui veut imposer sa vérité ,de sacraliser la créativité ,le travail ,l’engagement, de refuser ce monde a million de demandeurs d’emploi et a centaine de milliers d’offres non pourvues,de ne plus  officialiiser la fatalité 

Le monde des maquignons et de la parole donnée, respectée, tenue, ne doit pas se limiter a quelques marchés aux bestiaux d’auvergne,

Il faut être intraitable avec ces élus qui ont troqué leurs convictions contre des produits fabriqués par les « communicants » pour gagner des segments de parts de marchés d’électeurs et peu importe si la promesse ne sera pas tenue

Il faut être intraitable sur le cynisme en politique et sacraliser l’engagement ,la passion

Il faut être intraitable avec l’impérative obligation d’exemplarité

Il faut bannir cette maladie vénérienne qui s’appelle le communautarisme, pur produit du délitement de notre société ,communautarisme qui fixe toutes nos règles et auquel nos élus se soumettent tels des bourgeois de calais    

En fait, il faut renvoyer une partie de notre société aux champs, car on ne triche pas avec la nature, elle impose, un bon sens, une discipline et une rigueur dont notre société s’est exonéré, c’est d’ailleurs pour cela que nous la détruisons allègrement faute d’admettre ses règles, ses rythmes, ses contraintes

Personnellement dans le vide sidéral de notre monde politique ,cotoyant des élus dont le « travail » semble consister a déposer des gerbes aux monuments aux morts ,je tendrai l’oreille a quelqu’un qui structurera sa pensée autour du respect de la république dans une démocratie  responsable

Oui, je crois au respect des institutions et donc que ceux qui le gérent doivent respectables et exemplaires,donc a une forme de sacralisation non pas de l’individu ,mais de la fonction

Oui,je crois au retour de la conscription car elle signifie que nous sommes prêts a nous lever et a nous battre pour notre démocratie ,pour notre pays

 la France est née a valmy,quand des citoyens ,le peuple a pris les armes pour la défendre,la notion de pays , de communauté républicaine, quand on confie son destin et la destinée de son pays a une forme de mercenariat,qu'est la larlée de metier ,c'est un lien indicible que l'on rompt 

Au-delà de l’esprit républicain qu’implique le service militaire ,pas la colonie de vacances d’un mois imaginée par emmanuel macron ,celui ci a des vertus sur la santé ,la formation ,la « sortie » des « quartiers » ,l’alphabétisation ,l’intégration, le passage a l’âge adulte, la vision sociétale qu’il a été criminel de rayer d’un trait de plume

Oui a une éducation nationale courageuse ,qui depuis mon champ de maire rurale comprenne que c’est au départ que tout s’écrit : c’est lorsque l’on sème, qu’il faut porter l’effort ,l’enfant est une éponge pour peu que l’on y mette les moyens ,c’est dès la maternelle qu’il faut mettre le paquet ,enseignement des langues étrangères ,lecture ,écriture ,calcul ,le terrain est favorable a tout pour peu que l’on y mette de vrais moyens avec des effectifs que certains diront restreints et que d’autres penseront normaux,il s’agit d’oser une vraie révolution sur les rythmes scolaires pas un gadget comme on a tenté de nous le faire avaler

Oui, a une justice sereine mais rapide ,insupportable de voir des « affaires » trainer sur des années ,des dizaines d’années puis s’étioler doucement, la justice ne saurait être pédagogique et exemplaire si  il faut une génération pour juger des faits ,

il y a un compromis entre l’émotion de l’instant,le lynchage collectif et un inadmissible latence qui a  le double effet de perdre l’exemplarité et de permettre au temps d’amender la faute ,comme si le surencombrement carcérale conduisait inconsciement a faire de la « cavalerie » judiciaire

Oui a une fiscalité fléchée, nous avons subi une multiplication des impôts apparents et des impots cachés qui est folle,plus personne n’est capable de dénombrer le nombre de taxes  qu’il paye ,avec une imagination fertile pour en créer ,en fait il existe pas moins de 214 impots et taxes différentes au pays de la simplification …. ce qui permet a chacun d’être totalement irresponsable dans ses exigences puisque c’est l’impot qui paye…. Moi le pauvre élu local ,j’étais content de la taxe d’habitation car mes habitants ne m’ont jamais réclamé une piscine ,ils savaient qu’elle se traduirait directement sur leur feuille d’impots  aujourdhui c’est merveilleux ils pourraient tout demander  au pays du « rase gratis »  

Oui a un peu d’humanité , et je l’ose ,a plus de cumul des mandats, pour que nos « grands «  élus descendent de leur stratosphère ,plus de proximité ,de réactivité ,de simplicité ,de bon sens ,moins de voitures a gyrophares et plus de vraie vie ,il faut que sans cesse ,la loi vienne du vécu populaire plutôt qu’elle ne s’impose a lui,j’ai le souvenir de martine aubry traversant en trombe a 160 a l’heure la bonne ville des ulis aidée en cela par 6 motards pour finir par  arriver un quart d’heure en avance sur chantier d’insertion ….

Oui dans nos campagnes les polémiques politiciennes nous insupportent comme le chant du coq ou les cloches de l’église insupportent les parisiens, car elles se font au depens du bon sens et de l’interet général, mais oui je crois au respect des différences a l’enrichissement que celles-ci nourrissent c’est le fondement d’une démocratie,c’est même le secret de sa survie

Alors oui ,les deux pieds dans mes sabots j’aimerai bien voir surgir de ce magma sans ame ,une femme ou un homme politique qui me parle de ces essentiels, non pas comme un camelot de talent a la foire de paris ,non pas comme un joueur de bonneteau ,mais comme quelqu’un qui a compris l’urgence d’une revolution par le bon sens         

Partager cet article
Repost0
Published by Christian SCHOETTL

Présentation

  • : Le blog de Christian SCHOETTL
  • : chronique d'un élu local trop libre pour se taire
  • Contact

Recherche

Liens