Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2019 1 15 /07 /juillet /2019 10:42
L été meurtrier

ce début d'été ressemble a ces livres abandonnés sur un transat et dont le vent caniculaire fait défiler les pages sans respect pour leur contenu 

sur chacune de ces pages l'annonce d'un pan de notre vie ,de nos souvenirs qui disparaît ,l'annonce d'un départ définitif d'un ami 

ce blog trop souvent se transforme en oraison funèbre ,mais c'est le témoignage que ceux que nous croisons ,que nous étreignons, avec qui nous marchons sur le chemin, nous constituent

mi juin c'était l'ami serge ,le mari d'elyane que noUs accompagnIons pour la dernière fois a l'eglise ,serge? l'homme tranquille et malicieux ,une vraie personnalité ,l'homme qui aimait les amis et la douceur de partager tranquillement ,l'homme un peu gateux devant sa descendance,

en pleins traitements lourds ,je le vois encore venir se garer sur le parking derrière l'eglise pour fumer sa petite cigarettte en cachette ...Que dire ? 

mon ami thomas joly ,a qui il ne manquait que la houpette pour ressembler a tintin avec ce même esprit avide d'horizons heureux,de justice et d'équité 
 

L été meurtrier
L été meurtrier

hier,par une coupure de presse ,j'apprenais le décès de mr lamblot ancien maire de janvry dans la marne  qui était venu a janvry au debut de notre "cousinade" je ne retrouve plus la photo étonnante que j'ai quelque part dans mes archives qui réunissait pas moins de 5 maire de janvrys  

 

cette semaine ;c'est la fille de mon ami theo levi qui m'annonce le decés de son papa ,nelly n'en ayant pas la force ,theo ,cette "caisse" d'energie,cet écorché ,et pour cause,nelly n'avait pas voulu que je lui rende visite a orsay ,sans doute car il avait souhaité que je garde une image de lui et pas celle là ,c'est idiot 

nous nous sommes connus il y a prés de trente ans ,il a arpenté bien des fois les rues de limours a distribuer ma "propagande"  

ce champion de boxe était une sorte de roc, attaché  a ses convictions,nous nous étions "retrouvés" ou trouvés , devant la tombe de la solidarité a limours qui réunit les dépouilles de rescapés des camps de concentration

il ne supportait ni l'injustice ,ni le mépris,il était passionné dans ses combats ,jusqu'a l'outrance ,mais une formidable outrance ,une outrance révoltée ,alors que l'homme était capable de tendresse et d'engagement sans faille 

la rafle du veld'hiv,les camps l'auront accompagné toute sa vie  

L été meurtrier

et puis cet appel de stephane pour n'annoncer que sa tante nina golovanoff s'est éteinte doucement dans son sommeil 

nina ,avec catherine,nastia ,igor;douchka,droujok c'est toute mon enfance a janvry dans le parc de la chanson,c'est cet endroit qui m'a donné envie de vivre ici  et d'y faire ma vie des mon plus jeune age 

nina demeurera cette  jeune blonde avide de rires ,de fêtes ,qui tout un temps avait un pied a la chanson et un pied a paris

,je la revois encore dans notre salon familial bousculer mon père et tenter de l'initier aux "musiques modernes", jouant la fille qu'il n'avait pas eue ,et lui, sans doute, touché par la "beauté du diable" comme disait ma mère 

une fête russe sans nina et catherine auraient manqué singulièrement d'un je ne sais quoi qui en faisaient des feux d'artifice 

la fin de la chanson a sans doute été pour elle la perte du paradis perdu ,de cette dynamite de souvenirs de jeunesse

nous nous sommes connus enfants ,voilà une page ,un chapitre de souvenirs qui se tournent avalé par la mort 

merci a claude d'avoir ete a ses cotés toutes ces années,mesurait elle a quel point elle a été chanceuse ?

L été meurtrier
L été meurtrier
L été meurtrier
L été meurtrier
L été meurtrier

sans doute arrive t on a un age ou comme sous la mitraille ,certains tombe,t autour de vous ,je prends cette image ,car elle est rassurante ,ceux qui tombaient étaient jeunes ...donc on doit l'être aussi 

je hais la mort ,pour tous les aveux et les confidences dont elle nous prive

Partager cet article
Repost0
Published by Christian SCHOETTL