Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2018 3 08 /08 /août /2018 16:50

booba et kaaris en tole ,benalla ayant déjà retrouvé un emploi auprès d'une star de la téléréalité ,un petit creux s'est formé dans l'actualité

du coup, chaque média reprend en cœur ,un refrain déjà égréné avant chaque élection ,après le desert médical ,un désert d'élus…

et on nous explique qu'aux prochaines élections ,on va manquer de candidats pour les postes de maire ….Honnêtement ,c'est une posture ,la seule et vraie question est de répondre ;  élu pourquoi ? et pour quoi faire ?

car pour le  reste ,le gout du pouvoir fera toujours naitre des "vocations" et malgré les pythies qui nous annoncent régulièrement une baisse des "vocations" je vois a chaque élection des multiplications de listes

alors ,peut être ,occasionnellement dans un village perdu de 45 habitants ,avec une moyenne d'age de 85 ans …

en fait ce genre de discours alimentent la théorie de la suppression des communes et veut faire oublier que c'est la seule élection avec un vrai taux de participation qui témoigne que les citoyens se sentent concernés et attachés a leur village

ce déni de démocratie de la part de technos de la vie publique prouve encore une fois que ces gens là ne veulent pas placer le citoyen au centre des préoccupations et encore moins entendre son opinion

bien des maires jetteront l'éponge aux prochaines élections

par contre ,il est évident que les prochaines élections verront un large renouvellement ,,car une génération passe la main ,sur la communauté de communes du pays de limours sur 14 maires ,plus de la moitié qui étaient élus aux dernières élections ont démissionné ou ne se représenteront pas

durant ce mandat ,nous aurons vu plusieurs maires démissionner, soit pour convenance personnelles, soit qu'ils préféraient d'autres fonctions ,

un bouleversement  ,massif ,jamais observé par le passé qui déstabilise les collectivités, car le travail se fait sur la durée ,que les dossiers prennent du temps

l'engagement,  vis a vis des citoyens  et de la collectivité, ne peut être un pis aller ou un tremplin ,

il y a de l'ordre de l'affectif, a la fois vis a vis des habitants comme du village en tant que tel, en aucun cas, ,a mes yeux, ce ne peut être considéré comme une catin de passage   

etre maire est la fonction qui fait appel a toutes les cordes de votre arc, une pluridisciplinarité exigeante,

toutes les autres fonctions ne sont que des spécialités, mais aucune ,aucune n'impose et n'oblige a un engagement aussi tout azimut, une sorte d'art royal que l'on s'échine a mettre en œuvre a plus ou moins de succès

celui qui pense que ce n'est que de la gestion ou que de la politique ,voir que de l'éthique, se trompe je crois ,

celui qui n'es pas passionné ou qui ne fonde pas son action sur l'homme réussira peut être, en apparence, mais passera ,je crois, a coté de l'essentiel

c'est sans doute là où le role d'un conseil municipal est essentiel ,une sorte d'équipage qui participe a la navigation, sans jamais oublier son role de conseil ,

la nécessité du partage des regards pour créer de la richesse : les conseils se réduisant a des rapports de force ou a des potiches, font perdre une plus value essentielle ,

chacun sait pourtant que les ambitions individuelles peuvent créer des rivalités destructrices et, qu'a l'opposé, bien des maires sont tentés par des conseils qui disent "amen" a tout, au nom, parfois, d'une "discipline" indigne de l'engagement que l'on a pris auprès des habitants  

bien sur ,c'est avec malice que je vous mets ci dessous une image de la mairie de paris et celle de la mairie de janvry dans la marne

cela explique sans doute pourquoi nkm a abandonné la 4° circonscription et sa commune de Longjumeau pour tenter l'aventure a paris

bien des maires jetteront l'éponge aux prochaines élections
bien des maires jetteront l'éponge aux prochaines élections

en fait ce long article pour vous dire mon exaspération ,lorsque je lis que des maires démissionnent car les dotations de l'état baissent ...les bras m'en tombent, comme si l'argent était l'axe ,le pivot ,le moteur de notre action,

pire que dirait on d'un capitaine qui lâche la barre au cours de la tempête ?

Mais surtout ,surtout c'est le constat que les élus ont transformé le citoyen en consommateur dépendant ,et irresponsable ,spectateur plutôt qu'acteur, qu'ils ont fondé leur gouvernance sur l'idée d'un assistanat paternaliste : leur baisser les dotations ,c'est leur supprimer les clés de ce mauvais pouvoir

si nos habitants s'approprient leur village, se sentent les acteurs de leur avenir ,sans nul doute que l'argent ne sera pas l'alpha et l'omega de la gestion communale

,si l'état baisse des dotations ,c'est toute une communauté qui en assumera le deuil, sans aller chercher un responsable, comme si dans une famille ,le père quittait le foyer car il avait perdu son emploi

a janvry ,nous n'avons pas augmenté les impots depuis 29 ans ,car ces augmentations ne sont pas une fatalité ,les dotations baissent comme ailleurs ,les subventions disparaissent mais est ce l'essentiel ?

le vrai patrimoine ce sont les gens ,avec lui  tout peut fructifier ,je ne suis pas au pays des bisounours mais ,ici, par la faiblesse de l'impot nous témoignons que si chacun s'y met, c'est non seulement possible, mais surtout rien ne vaut ce que l'on construit soi-même par rapport a ce que l'on a fait faire par d'autres

c'est fragile ,cela demande un engagement fort et collectif mais sincèrement c'est là que l'on trouve le bonheur d'animer une communauté

alors ,mes amis élus ,cessez de chouiner et de vous plaindre ,ceux qui décident de ces baisses vous les avez élus ,vous leur déroulez le tapis rouge a chacune de leur visite et vous pratiquez souvent une résistance fort molle

si au ieu d'attendre d'en "haut" une manne qui ne viendra plus ,on ajustait nos besoins a la réalité comment justifier une course en avant de dépenses tout en protestant contre une planéte qui surconsomme ?

Nous pourrions tous aligner les dépenses surréalistes pratiquées régulièrement a nos portes ,les dispositifs technocratiques fous qui conduisent a dépenser 10 euros ,pour 1 euro de réalisation ?

ma petite expérience d'élu pourrait vous decrire par le menu ces investissements fous ,rasés quelques années plus tard ,ces tunnels qui n'aboutissent a rien , ces piscines noyées sous le liquide ...l'argent des ordures ménagères parti en fumée mais pas pour tout le monde etc...

alors oui, si cela devient plus dur  et qu'il faut retrousser les manches,si chaque citoyen oublie que la collectivité peut tout faire etc alors peut être que la démocratie s'en portera mieux  

Partager cet article
Repost0
Published by Christian SCHOETTL

Présentation

  • : Le blog de Christian SCHOETTL
  • : chronique d'un élu local trop libre pour se taire
  • Contact

Recherche

Liens