Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 12:05
VIE PUBLIQUE : une page s'était déja tournée
VIE PUBLIQUE : une page s'était déja tournée

il y a des années de cela ,j'ai eu l'honneur de participer au voyage d'une délégation francaise en israel ,que Patrick Devedjian conduisait intelligemment  ,et dont je garde un véritable souvenir respecteux des interventions  

c'est durant ce voyage pétri d'émotions où nous avons été reçus a la Knesset,le parlement israélien et où les parlementaires israéliens debout ont chanté avec nous la marseillaise ,les frissons et les larmes demeurent

l'invité d'honneur de ce voyage était francois léotard depuis longtemps retiré de la vie publique ,il n'est pas de ma génération et j'avais a l'idée un "second couteau" par forcément blanc bleu sur l'argent public ,j'ai découvert un homme,une richesse ,une profondeur ,sans doute l'apprenti moine de la pierre qui vire était il remonté a la surface

la présence de léotard a provoqué pour notre délégation un accueil de "chefs d'état" ,les israéliens ayant toujours gardé en mémoire sa visite en tant que ministre de la défense ,et surtout premier représentant de l'état Français a venir en visite officielle

souvenirs de ces petits déjeuners pris ensembles et surtout de mon incrédulité lorsqu'il m'expliquait a quel point l'idée même de revenir en politique lui semblait sans interet

c'était une époque, pour moi, où la vie au conseil général structurait mes jours et mes nuits et où je vivais ,je mangeais ,je dormais dans le marigot des élus et où je devais être crocodile parmi les crocodiles

pendant 20 ans ,tout m'a réussi : la plupart des élections étaient des succès,au point que je le lisais comme un signe ,que je devais être fait pour cela

un comptable ,sans doute acheté ,a mis fin a cette spirale de succés, mais pas que lui ,sans doute moi_même ,  sans doute ma conception de la vie publique, mais peut être aussi mon comportement

une chose est sure ,j'ai toujours eu plus d'estime  pour nos habitants que pour les partis politiques et surtout pour ceux qui considéraient qu'en dehors d'eux ,point de salut

sans nul doute ,j'ai du humilier ,vexer ,blesser,sans doute, suis je trop "cash" mais cette vie publique m'a trop conduit a découvrir a quel point ,la gentillesse n'était pas le sésame pour briser les obstacles

sans doute, que ceci explique le satisfaction de beaucoup a chaque fois que j'ai eu un genou a terre et comment leur en vouloir ?

Sans doute même que la tentation a été grande de me faire mettre le deuxième  genou

si je vous ai parlé de Leotard et de mon incrédulité face a son détachement ,c'est que cet appétit dévorant pour la course aux fonctions au pouvoir ,toujours néanmoins le pouvoir de faire

cet appétit ,je ne l'ai plus du tout et depuis des mois ,cette anxiété qui vous serre les tripes ,je ne la connais plus

au point que lors de la campagne des législatives ,j'ai pensé que cela pouvait être la clé du succès

au point qu'hier soir a la communauté de communes  recueillant un nombre ridicule de voix je n'ai rien senti ,si ce n'est une confirmation  qu'il s'agit d'un monde sans hommes de parole et que ,peut être ,cette illusion de la vie démocratique perdait ses dernières apparences

 de fait ,hier ,j'ai assisté a un naufrage ,le seul qui me peine, celui du fonctionnement d'une communauté que j'ai contribué a batir et a faire vivre pendant vingt ans

la sensation que des "barbares" seulement préoccupés par leur avenir politique avaient souillé une belle idée ,certes ils réussissent, gagnent des élections mais je  crois  ,je suis sur, que les collectivités qu'ils ont exploité pour leur parcours se retrouvent comme des cadavres disloqués

ils sont les artisans, les responsables de cette soirée comme les hordes mongols ils ne laissent rien derrière eux, car peu leur importe  

ces irresponsables portent une grave responsabilité, que personne ne leur rappellera jamais,

hier, la communauté de communes a élu un vieux communiste  aux méthodes rabattues  a sa tête 

nous étions entre charybde et scylla

a lister le nombre d'erreurs d'analyses pour l'avenir qu'il a commises et qu'il commet ,je suis profondément inquiet car l'idéologie le guide et l'avenir le démontrera

cette inquiétude n'est pas  théorique et je crains pour des choses très concrètes et très quotidiennes  pour notre territoire

en fait j'ai le sentiment de revenir a mon village et a mes fondamentaux ,modestement comme Ulysse revoir de mon petit village fumer la cheminée, c'est ,en tout cas, ici que je vis les plus aventures humaines ,et les plus grands défis jubilatoires ,c'est enfin ici ,que j'ai la sensation que le bon sens et seul le bon sens  arrive a s'incarner

tout ce texte pour en revenir a quoi devez vous vous demander ? juste pour vous dire que j'ai perdu l'appétit de guerres et le plein d'appétit de vie et d'émerveillements avec l'envie de passer un coup de fil a francois leotard  

 

Partager cet article
Repost0
Published by Christian SCHOETTL

Présentation

  • : Le blog de Christian SCHOETTL
  • : chronique d'un élu local trop libre pour se taire
  • Contact

Recherche

Liens