Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 11:15

PAMELA ANDERSON GUIDANT LE PEUPLE

bar de la plage : rendez vous le 2 septembre  a notre grande manifestation de protestation  LA REPUBLIQUE EN NAGE !

il y a une sorte de clin d'œil amer que ce soit le préfet a l'égalité des chances de l'Essonne et non madame la préfète qui ait signé un arrêté privant de pataugeoire les enfants du secteur qui n'ont pas la chance d'être partis en vacances ,rien que pour cela ,il eut pu prendre la peine de me téléphoner ,au nom d'une certaine idée que l'on peut se faire de l'action publique

pour ma part si j'ai contrevenu,un temps ,a cet arrêté c'est parce que la même administration m'a expliqué que si je maintenais ouvert ,c'était "a mes risques et périls" ,or les descentes de gendarmes ont démontré que l'état voulait me protéger contre moi-même

pardonnez moi de me répéter mais il existe des gens ,dont je suis, qui pensent qu'il faut respecter la loi,il existe des gens, dont je ne suis pas ,qui pensent que lorsque "l'autorité" a dit,c'est gravé dans le marbre et que c'est la loi par essence ,par nature et par obligation

les mêmes fonctionnaires qui font des arrêtés aussi brutaux et aussi disproportionnés vous écrivent aussi que leur avis est contestable aupres du tribunal administratif

alors une dernière fois ,j'explique notre position ; la même administration qui nous cherche des poux au fond de la piscine nous a conseillé, il y a des années ,de remplir les conditions d'un bassin privé a usage collectif ,ce que nous avons fait ,nous sommes un bassin privé puisque seuls les personnes adhérents au comité des fêtes de janvry y ont accés ,collectif puisqu'il est ouvert a tous ses membres

c'est une décision unilatéral de l'administration de considérer cette adhésion comme un droit d'entrée qui provoque tout cela ,il n'est ni question d'hygiene ou de sécurité mais une administration qui veut coute que coute que l'entrée soit payante ce qui nous rangerait dans une toute autre catégorie

si on essayait de reflechir a cette idée,cela signifierait que l'adherent de debut juillet paierait son entrée 8cts d'euro par jour et celui du 31 aout 5 euros ...vous me direz que 5 euros pour une entrée de piscine ce n'est pas cher mais de toutes facons il ne saurait y avoir d'entrée payante qualifiée comme telle dont les montants varient ainsi  

enfin il existe des milliers d'hôtels (tous les hôtels avec piscine) ,de campings ,de gites a la ferme qui fonctionnent comme nous le faisons ,nous n'y comprenons donc rien

ce type de piscine est mise en place dans de nombreux centres de loisirs,colonies de vacances ,centres aérés  sans maitre nageur ni équipement surréaliste avec la bénédiction des administrations de tutelle ,alors quoi ? sinon comprendre notre colére et la sensation d'un abus de pouvoir  

notre poste medical avancé avec des  videos pédagogiques

bar de la plage : rendez vous le 2 septembre  a notre grande manifestation de protestation  LA REPUBLIQUE EN NAGE !

lorsque nous avons des échanges en juillet avec la préfecture ,j'avais indiqué qu' a mes yeux une fermeture était impensable et une mesure disproportionnée,

avouons que nous avons joué de malchance car contrairement aux enfants qui fréquentent la plage ,madame la préfète, monsieur le secrétaire général de la prefecture ,monsieur le directeur de la cohésion des territoires sont ,eux,partis en vacances

j'avais écrit au secrétaire général qu'il fallait sortir par le haut dans cette affaire (comme dans toute piscine) sinon la situation allait se crisper et les échanges seraient de nature a envenimer les choses ,la réponse qui a été faite est un arrêté préfectoral et une communiqué de presse pour en avertir tous les médias nationaux, qui séme le vent ...  

alors oui, nous considérons que nous vivons une véritable injustice,que les enfants et les adhérents sont pris en otage dans une affaire incomprehensible où la volonté de détruire est évidente et la surdité a tous nos arguments est suspecte  

alors oui nous pensons que l'état a d'autres sujets plus importants qu'une piscine gonflable

alors oui nous allons nous défendre et si pour les responsables de l'administration cela ne coutera rien ,les frais d'avocat et de procédures administratives vont nous couter cher ,un autre moyen de soumettre les colelctivités    

bar de la plage : rendez vous le 2 septembre  a notre grande manifestation de protestation  LA REPUBLIQUE EN NAGE !

le 2 septembre ,nous avons besoin de vous tous ,nous vous invitons a une grande manifestation a janvry "la république en nage" a 17 h30

,pour protester contre la méthode ,contre les trouble bonheurs, pour résister car si nous laissions faire plus rien ne se passerait nulle part ,le pouvoir aveugle ferait son office  de loi

,parce que au cœur des règlements ,il faut placer l'homme et non l'inverse ,parce que l'humanité, la solidarité ,le bonheur de vivre doivent être dans notre adn mais aussi celui de l'administration

nous rêvons que vous soyez tres tres nombreux ,merci de cet effort ,c'est un acte de résistance et puis je pense que nous allons passer un bon moment !

ce samedi 2 septembre, soit nous fêterons notre succés au tribunal administratif; soit nous soulignerons cette victoire essentielle,majeure ,historique  contre une piscine gonflable de l'état Français

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL