Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 15:45
Des élus hors sol veulent supprimer les communes

hier je passais sur "rmc" a propos de l'exonération de la taxe d'habitation" ,en fait c'est la partie émergée de l'iceberg ,d'une stratégie voulue de disparirion de nos structures communales

 c'était le risque que nous courrions avce un président qui n'a aucune notion de la vie locale et soutenu par des députés qui n'ont jamais mis la main a la pate du quotidien vrai d'une commune ,c'est un défaut angoissant car de bonne foi ,ils peuvent provoquer des dégâts irréversibles

une intellectualisation et conceptualisation partisanes et décalées par rapport a la vraie vie

j'ai écrit cela bien des fois mais je crois qu'il faut répéter sans cesse ces évidences

depuis des années on vous ressace qu'il y a trop de communes ,trop d'élus locaux  que ce n'est pas raisonnable et qu'il faut .....R A T I O N  N A L I S E R

alors il faudra rappeler sans cesse quelques vérités :

les plus de 500 000  conseillers municipaux qui font vivre la démocratie locale ne sont pas payés ,ce sont des bénévoles de la vie publique, loin de couter a la société ils prennent en charge des actes qu'il faudra demain confier a des salariés

non seulement ce serait une erreur financière mais ce serait une faute démocratique

,pourquoi croyez vous que la seule élection que nos concitoyens plébiscitent et où il y a peu d'absentions soient les élections municipales ?

Il faut s'interroger très sérieusement sur une tendance parisienne et technocratique a vouloir éliminer le suffrage direct ,les élections de proximité visiblement légitimées par le suffrage universel au profit de structures éloignées du citoyen dont celui-ci se désintéresse

je suis de ceux qui feraient l'inverse ,si nos citoyens ne viennent pas voter pour telle élection ,il est raisonnable de s'interroger sur le bien fondé de l'existence de la collectivité en question

si nous sommes républicains et démocrates ,il est aussi de notre devoir d'entendre ce sondage grandeur nature de l'opinion publique a propos des collectivités auxquelles elle tient

quant a l'argument financier ,il ne tient pas la route  ; depuis trente ans toutes les fusions ,regroupements de communes ,intercommunalités ont fait la démonstration que l'on y dépensait plus en fonctionnement que précédemment  

il y a deux ans ,j'ai été chargé par monsieur le préfet d'étudier le regroupement des syndicats de transports en sud Essonne

,je garde en mémoire cet élu local responsable d'un de ces syndicats non indemnisé ,m'expliquant qu'il allait autant de fois que nécessaire remettre les horaires de passage des bus dans chaque arrêt,ce n'est rien mais demain après e passage de ces beaux messieurs ,il faudra un chef de service qui reçoive une note de son directeur qui envoie un fonctionnaire dans une voiture de fonction faire le même boulot

en fait ,les gens qui regardent nos communes  ne les connaissent pas ,ils sont hors sol ,cantonnés dans paris ,avec une vision qui n'intègre ni l'engagement ,ni la nécessité de proximité ou d'humanité ,sur le "papier" ils ont certainement raison si nos élus licaux n'étaient pas essentiellement des gens acharnés au bien être de leur commune ,s'ils n'étaient qu'un chiffre ,une ombre ,une potiche ce raisonnement tiendrait

la preuve est faite au quotidien que plus les structures sont grosses plus elles coutent de l'argent par habitant ,sans la moindre économie d'échelle avce un éloignement du citoyen de son élu qui explique d'ailleurs certaines dérives  

je me répète sans cesse mais a vous qui me lisez ,citez vous 8 conseillers régionaux ou trois députés européens pour lesquelles vous avez voté lors des élections ,vous en êtes incapables ...

mais parler d'argent est un piège ,car ,comment évaluer le prix de la démocratie de proximité ,de ces élus qui portent un visage ,un nom,un prénom qui sont présents dans les coups durs ? fixez moi le prix !

l'autre jour,nous étions avec jean francois entrain de faire la circulation sur un gros accident ,présents avant la gendarmerie ou les pompiers ,les deux accidentées ont mesuré ce qu'était de se connaître ,de pouvoir prévenir les leurs ,d'agir en humanité ,

c'est cela que nos "politiques" veulent supprimer qui'ils rangent dans un sentimentalisme   inutile,combien de milliers d'exemples pourrais je citer de cette absolue nécessité de la proximité ,de son utilité non mesurable ,non quantifiable financièrement

le jour, où ils seront arrivés a mettre de la distance entre les décideurs et le terrain ,ce monde sera plus froid ,plus anonyme il aura perdu tout ce pourquoi nous nous battons chaque jour e tsurtout notre démocratie aura perdu une partie de son  sens

car ,sans jouer la théorie du complot ,la finalité est bien là ,que le citoyen ne vote plus pour un citoyen mais que son choix soit pré programmé

,scrutin de liste aux européennes  ,scrutin de listes aux sénatoriales ,scrutin de liste aux régionales,  regroupement des conseillers départementaux,proportionnelle  ,etc ....Ce sont les formations politiques qui font le choix des élus et vous n'avez plus qu'a accepter ou non ,l'homme n'est plus au centre dispositif aussi bien le citoyen que le candidat,

cela donne des élus "contrôlables" car ils savent qu'ils ne doivent pas leur élection au suffrage universel mais a la volonté de leur formation politique  ,ils n'ont donc aucun compte a vous rendre  

Des élus hors sol veulent supprimer les communes

qu'on cesse de nous parler d'argent c'est le mauvais prétexte pour mettre en péril les fondements de notre république

l'exonération de la taxe d'habitation est la fois d'une belle démagogie car si l'état veut baisser les impots de nos concitoyens ,il en a tous les moyens sans passer par la fiscalité communale ,en fait c'est un double moyen pour asphyxier les communes pour pouvoir expliquer qu'elles doivent disparaître et pour donner la sensation aux électeurs qu'il a baissé les impôts

non seulement cette mesure est anti constitutionnelle mais son application constitue une nouvelle tutelle sur les communes mais aussi les impôts locaux rendent nos concitoyens responsables de leurs exigences vis a vis de leur commune ,chacun sait que s'il exige une piscine ,il se doute de la traduction immédiate sur sa feuille d'impôts ,une sorte de démocratie directe et de responsabilité partagée

enfin  pour moi qui n'ait pas augmenté les impôts locaux depuis 28 ans ,j'observe que ceci pénalise les bons gestionnaires et favorise ceux qui ont augmenté tranquillement les impôts

il y a des grèves que nous pouvons mettre en place ,nous élus ,a savoir par exemple que nous confions a l'état la perception des impots locaux ce qui lui assure de jolis revenus ,peut être doit on se poser des questions ,de la même manière ,il demande aux collectivités de  se serrer une ceinture mais lui même ne fait pas la moitié de l'effort qu'il exige ,cette exigence sous-entendrait  encore que nous gérons mal et qu'il y a du "gras" ,alors que l'état lui serait économe ,je n'aurai pas la démagogie de vous lister les dépenses somptuaires ,folles ,inutiles ,ubuesques auxquelles nous sommes témoins tous les jours et je vous invite a calculer le cout de la moindre "visite" ministérielle ...vous serez affolés ,multipliez par trois cents soixante cinq jours ,trente et ministres ,plus les secrétaires d'états ,additionnez les logements ,les voitures , réceptions et les déjeuners diners et autres, vous découvrirez rapidement ,que ces seuls à-côtés, financent la vie démocratique de nos élus locaux     

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL