Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 14:00

Mes amis, parmi les militants « républicains » sont-ils définitivement condamnés à être confrontés au niveau national comme au niveau local a devoir assumer un grand écart entre légalité et morale ou éthique ?

 

Je m’explique, tous les militants « républicains » sympathisants, soutiens de la quatrième circonscription viennent de recevoir une longue lettre qui tente d’expliquer pourquoi c’est une élue, habitant le 15 arrondissement de Paris et conseillère municipale de Paris, qui va se présenter aux législatives sur notre territoire pour nous représenter a l'assemblée nationale …

Le principe du parachutage constitue un double mépris et un double camouflet :

- En fait, pour les électeurs, il leur est dit « sous prétexte d’une étiquette, vous voterez pour un total inconnu de passage, et qu’importe si vous ne le revoyez plus pendant 5 ans ».

- c’est, aussi une forme d’aveu qui consiste a dire « nous n’avions pas de candidat sérieux localement », puisque la mairesse de Longjumeau avait dit, depuis le départ, qu’elle s’y refusait, ce n’est pas très sympathique pour les autres candidats potentiels du territoire.

En fait, un parachutage, c’est exactement ce que nos concitoyens rejettent en politique, et ce sont ces pratiques qui les font se méfier des partis politiques.

pour notre circonscription,c'est quand même le 3° parachutage que nous subissons avec a chaque fois les mêmes conséquences  : des élus locaux qui jouent le jeu et un ou une député qui ne rêve que d'une chose être ministre, voir plus, et partir ! nous avions vécu déja par deux fois ces  séquences avec amertume et tristesse,l'impression d'être trahis,cela suffit de servir et de tremplin et de lieu de transit ! 

 

Elections législatives : quel respect avoir pour le territoire et les electeurs ?

 

C’est cette espèce de tambouille électorale qui conduit à ce qu’au sein d’une formation politique, quand il faut remercier un membre de son appareil pour services rendus, on lui « donne » une circonscription.

Il est vrai que, plus on est introduit dans les « réseaux » de l’appareil politique, plus on « obtient » une circonscription pas trop loin de Paris, parce que pour faire campagne : la creuse ou le jura, c’est moins drôle.

Le général de Gaulle disait « les français sont des veaux », mais je ne crois pas que c’est respecter les électeurs et les militants de les considérer comme des bœufs tout juste bon à aller voter sans réfléchir et pour les militants  tout juste bons, à aller faire la claque dans les salles, distribuer des tracts et coller des affiches.

Le Gaullisme c’est autre chose, c’est une certaine idée de la France, pas de la combine.

 

Elections législatives : quel respect avoir pour le territoire et les electeurs ?

 

Ce long courrier bien rédigé, justifie l’envoi d’un membre de l’appareil du parti qui a tiré le numéro 91, comme il aurait pu tirer le 78, par le seul fait d’être un « apparatchik » qui navigue dans les cabinets et auprès des parlementaires.

Aux courriers que je reçois, je note que malgré la discipline de fer des « républicains », il y a une profonde gêne qui règne et pour me souvenir combien il avait été difficile à NKM aux dernières élections de couvrir le territoire, je crois que là, notre ami Jeremy Martin va devoir vraiment donner de sa personne.

nkm parachutée chez nous ,qui, desormais, est parachutée a paris et donc par logique on parachute chez nous

il ne faut pas être électeur !mais controleur aérien !

cela  fait dire a sa vieille copine rachida :

"La première décision de François Fillon est  de nommer Nathalie Kosciusko-Morizet, s'étonne l'ex-garde des Sceaux. Voilà une drôle de personnalité qui va d'échec en échec, de parachutage en parachutage, de trahison en trahison,

mais c'est rachida  

Le « Parisien » de ce jour note que je m’indigne contre ce parachutage,je ne suis pas indigné ,je suis consterné ,après trente ans de présence sur le terrain au quotidien,je n'en reviens pas qu'ils osent  

 je  suis  étonné de la méthode et surpris que cela se soit fait sans la moindre concertation avec les élus locaux,  que les militants républicains l’aient appris a 9h du matin,en début de réunion , il y a quelques jours

surpris qu’enfin par la disciplinée Sandrine Gelot Rateau quand elle écrit qu’avec Jeremy Martin « qu’ils ont choisi cette Parisienne pour ses qualités », car ils n’ont bien évidemment rien choisi du tout !

en fait tout cela est triste, pour le regard qu’ils portent sur la démocratie, sur tous les bénévoles qui vont être sollicités dans les taches les plus ingrates, triste peut-être qu’à leur âge, il y ait autant de cynisme face à la vie publique.

Enfin, pour cette arrivée qui blesse bien des élus républicains qui auraient aimé être consultés, voir être sur la ligne de départ,

l’accueil se fera chez le maire « les républicains » de Limours, sans doute, parce qu'avec notre parachutée  ils se connaissent, siégeant tous les deux au sein du même groupe politique au conseil régional

Pour ma part, ce parachutage est une mauvaise nouvelle, car il divise forcément les voix mais c’est aussi une excellente nouvelle car je connais la réaction de nos habitants et je sais aussi qu’il libère un certain nombre d’élus et de militants d’une obligation morale par rapport à quelqu’un qui aurait été attaché au territoire.

Enfin, si un député travaille à l’Assemblée Nationale, il est de son impérative obligation, de vivre, circuler, partager, échanger sur sa circonscription, d’en prendre le pouls en permanence.

Après les scandales successifs sur les parlementaires, il nous faut être exemplaires, ce qui nous est proposé là est exactement le contraire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL