Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 09:22

a janvry nous avons délibéré, en cours d'année ,contre l'installation des compteurs linky sur la commune,en rappelant que comme ce sont des installations qui appartiennent a la  commune on est quand même en droit de donner son avis 

Immédiatement les responsables d'edf  se sont déplacés a plusieurs reprises pour faire de la pédagogie,les services de l'état m'ont écrit pour me demander de reprendre ma délibération

comme il y avait un avis partagé au sein du conseil municipal ,j'ai proposé de suspendre la délibération afin de nous informer pleinement

nous sommes allés visiter le le "linky lab" et poser toutes les questions ,il en ressort a mes yeux ,que l'intrusion dans la vie privée n'est pas aussi fine et précise que certains ont bien voulu la décrire mais qu'il est vrai que ces compteurs pourraient signaler votre présence par les augmentations de consommation,

il est vrai que j'ai découvert que les compteurs linky avaient besoin les uns des autres pour communiquer a leur unité mère qu'il y a donc une interdépendance supplémentaire par des courants porteurs ,

il est vrai enfin que ces compteurs vont permettre de vous taxer plus fort a certaines heures et de façon ciblée

l'arrivée des voitures électriques notamment va créer un appel des consommations encore plus fort entre 18 h et 20 h ,tranche que vous paierez de plus en plus cher grace a linky qui aura la main

,donner la clé de votre portefeuille et se rendre dépendant de cela, est il une bonne chose ?

certains diront oui,cela invite a consommer malin,d'autres répondront qu'il est difficile de ne pas faire manger ,baigner ,ou chauffer les gosses a ces heures et que c'est un simple moyen pour nous faire payer plus  

compteurs linky,je suis en colère

nous devions donc en parler a nouveau au conseil municipal ,avec je l'avoue une position certainement moins radicale que la première fois ,mais je découvre un titre sur internet ....

Un village condamné pour avoir refusé les compteurs Linky en Dordogne

 268 communes, dont Caen et Saint-Denis, ayant pris des délibérations contre ces compteur,mais ce sont les "petits" les sans moyens qui subissent la pression et les poursuites ,en la circonstance montfeyrrand du perigord est condamnée a 1200 euros alors que c'est une commune de 160 habitants ! 

les motifs de la condamnation laissent pensifs ,cela n'aurait pas du être unedélibération du conseil municipal mais un arrêté du maire  ! (pensée pour un arrêté anti pokémon janvryssois)

ces deux condamnations sont une atteinte grave a la l'autonomie et la libre administration  des communes,elles témoignent d'un diktat et d'une volonté de fer d'imposer un dispositif qui pourrait sembler anodin, mais dont la brutalité de la mise en oeuvre devrait nous alerter tous 

il est vrai que nos voisins allemands ont refusé en bloc ces installations chez les particuliers et l'on nous explique que la distribution électrique en Allemagne ce n'est pas la même que chez nous

personnellement je suis de ceux qui renâclent quand ils sentent que la carotte est en plastique mais que le bâton est en acier

j'insiste et je persiste ,ces compteurs deviendront la propriété des communes ,il est inadmissible qu'on les poursuive en justice et qu'on le  leur impose,

exactement comme si l'état vous imposait la marque et le type de voiture qu'il estime "bon pour vous"

nous sommes le dernier rempart et les particuliers ne pourront que se soumettre sinon ils seront balayés comme des fétus de bataille par cette machine "qui nous veut du bien" 

personnellement je vais envoyer un chèque de 100 euro,par solidarité s a cette commune de 160 habitants qui est utilisée comme  exemple expiatoire et comme message adressé aux autres collectivités ,c'est juste inadmissible et inacceptable 

et rien ne vous empêche d'envoyer  a ce petit village 5 ,10 euros en cheque a l'ordre du trésor public en signe de solidarité ,de résistance face  a la machine a broyer 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL