Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 10:34

depuis que je suis rentré ,on m'abordait sur le sujet de manière insistante sur la plage a janvry  : la mairie de paris envisageait de "charteriser" déja une centaine de ses réfugiés qui occuppent les rues de paris dans des locaux qu'elle posséde a forges les bains ......

moi qui acceuille une famille sur mes fonds  propres a mon domicile ,on ne pourra pas me taxer du moindre racisme ou de la moindre xénophobie,c'est pourquoi je me permets d'exprimer une forme de colére, car l'histoire se répète

par ailleurs, si, nous les républicains profondément attachés a nos valeurs, nous ne prenons pas le probléme a bras le corps ,ce seront les loups avec leurs solutions de haine qui s'en empareront

Paris et les parisiens "bobos" commencent a  me "courrir" vraiment,je vous passe l'interdiction aux véhicules de "pauvres" de rouler désormais dans la capitale,

je vous passe les quais sur berge pietonnisés qui vont compliquer encore la vie des banlieusards qui sont contraints de venir avec leur vehicule pour travailler,

je vous passe l'organisation des transports en commun en ile de france dirigée par des élus parisiens qui conduit a une offre folle et peu onéreuse pour les parisiens tandis que la petite et la grande banlieue paye des fortunes pour des transports préhistoriques ....

c'est historique,paris a crée les"barrieres" pour se préserver  des "pauvres" aujourdhui on dirait des "sans dents" ,repousser audelà de ses frontières tout ce qui dérangeait les parisiens a été fait de tout temps

,pour ne pas voir ,ne pas savoir,,ses pauvres ,ses indigents ,ses fous ,ses handicapés mentaux,ses enfants de l'assistance publique,

PARIS a toujours voulu rester entre "beautiful people"

combien d'établissements psychiatriques ,de "maisons" en tout genre Paris a t il crée dans la petite et grande couronne pour ne plus voir cette partie de la population qui nuisait a sa bonne conscience ?

en Essonne la liste est longue et l'immense propriété de la ville de Paris a forges les bains n'est qu'un maillon de cette chaine de la nonchalance et du mépris des édiles parisiens

Par arrêté du 8 avril 1854 n° 12394 de l'administration de l'Assistance publique, il est décidé d'envoyer à Forges 40 enfants scrofuleux

peut être 200 réfugiés a forges les bains ou le mépris de madame hidalgo

il y a eu ainsi sur notre secteur  plusieurs créations d'établissements répondant chacune a des problématiques thérapeutiques, au nom du "bon air" d'évacuation de la capitale des personnes a "problémes" quels qu'ils soient

aujourdhui madame hidalgo veut évacuer ses réfuhgés en quête d'un toit et a bati le projet avec de gros moyens d'en envoyer une premiere centaine a forges les bains et plus si possible

il ne s'agit pas de jeter de l'huile sur le feu ,mais ,présent dans les réunions a la préfecture quand il s'est agi d'accueil des migrants ,ayant visité le monastère où ils sont acceuilli a deux pas de chez nous a bonnelles ,ayant eu de nombreux contacts avec le directeur de ce lieu ,qui est même venu déjeuner a la maison ,je me permets de donner mon avis

il n'y a pas d'intégration possible de masse,elle ne peut se faire qu'au coeur a coeur ,ce "déplacement" est politique ,on se débarrasse

en aucun cas ,je ne peux penser que pour les migrants de se retrouver claquemurés a forges les bains ouvre la porte a l'intégration et a l'emploi qui en est le premier vecteur

concentrer des réfugiés dans un lieu isolé (les forgeois me pardonneront l'expression) aux transports en commun limités ,c'est provoquer une sorte d'incubateur a problémes

a bonnelles nous avons vu combien il était diffcile de faire vivre les communautés entre elles ,il a fallu séparer les afghans des kurdes etc....

d'organiser un "camp" loin de tout ,c'est provoquer le phénomène "d'évaporation " : chaque jour,chaque nuit ,il en partira ,des gens qui quitteront les lieux car ils n'y voient aucun horizon ,aucun avenir et qu'ils préferont les trottoirs de la capitale,c'était le cas a bonnelles avec une équpe dévouée et une communauté catholique attentive

l'état francais a une conception administrative  de la situation mais elle rend l'intégration plus difficile  : annoncer aux forgeois qu'il va y avoir peut être deux cents réfugiés derrière les murs des grandes batisses de 'hopital ,c'est dévastateur !

aujourdhui aux molières ,a limours ,a janvry et sans doute ailleurs sur le secteur vivent des familles de réfugiés sans que cela ne semble poser de problémes, ni  de réactions déplacées parce que cela a été homéopathique et porté par des citoyens ,exactement le contraire de la démarche de la ville de Paris et de l'état  

je crois que Paris en imposant a la collectivité  cette situation commet une double faute ,

vis a vis des migrants dont elle ne fait que se débarrasser en y mettant des moyens pour pouvoir se laver les mains,

mais aussi par la méthode en attisant la xénophobie latente et en brisant l'idée fragile de la solidarité que chacun a en soit a l'égard des personnes jetées sur les routes par la guerre

il y a donc un scandale d'humanité ,d'indécence parisenne et une responsabilité politique gravissime ,je me sens totalement solidaire du conseil municIpal de forges les bains qui doit affronter une stuation complexe

je regrette le temps où ,président de la communauté de communes, j'avais proposé a des élus qui ne sont plus en poste de cette commune que l'intercommunalité s'occuppe de ces batiments ,leur expliquant qu'a mes yeux la potentialité de ces lieux constituait une "bombe" ,on m'avait gentiment expliqué que c'était un probléme ...forgeois.

la bombe vient de sauter  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL