Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 05:55
forges les bains : mon courrier au président de l'union des maires de l'essonne et maire de limours

après reflexion,je viens d'adresser ce courrier au président de la communauté de communes ,président de l'union des maires de l'essonne,

il m'est apparu que ,bien évidement,sans parler du projet en lui-même ,cela n'est pas simplement le probléme d'une commune ,c'est bien la conception que l'état peut avoir du role des communes ,et de leurs élus ,,c'est l'autonomie communale qui est remise en cause

,aujourdhui pour  un projet de réfugiés  mais demain pour un noeud ferroviaire ou pour une aire géante d'accueil de gens du voyage

admettre aujourdhui que l'on peut se passer de l'avis d'une commune et de ses habiatnts c'est ouvrir la boite de pandore pour notre avenir a tous

aussi quand bien même ,a forges ,le maire envisage de régler cela;  ce qui est respectable ,en aucun cas on ne peut penser que cela ne nous concerne pas collectivement  

~~Monsieur le président de la communauté de communes et de l’union des maires de l’Essonne

Notre collègue claire chabrier vient de nous informer collectivement de la situation vécue a forges les bains ,

comme beaucoup d’entre nous , en direct, je suis de ceux qui lui ont assuré de notre soutien et qui nous sommes mis a sa disposition

Je pense, néanmoins que cela dépasse largement le cas particulier de forges les bains et des choix que pourrait prendre le conseil municipal de cette commune 

je pense même que c'est si grave que cela nous concerne tous dans la gestion de nos collectivités

 quels que seraient les choix communaux je crois que la méthode mise en œuvre ,le fait acccompli, organisés par la mairie de Paris et accompagnés par la préfecture sous les ordres du premier ministre sont parfaitement inacceptables pour un maire

je sais qu’aucun maire de notre territoire n’accepterait cela et s’il en existe un, qu’il postule immédiatement.

Au-delà du cas de forges et, sans même parler du contenu du projet ,c’est une atteinte grave a la liberté de gestion des communes, c’est bafouer la légitimité des élus locaux et donc du suffrage universel

enfin le mépris affiché pour les autorités communales ou les habitants conduit les citoyens a penser qu’ils sont seuls et qu’ils doivent prendre leur destin en main,ce qui est inquiétant

Vous étiez présent a la réunion publique a laquelle je ‘m’étais interdit d’assister ,permettez-moi de dire qu’il eut été nécessaire de dire a la préfète qu’aucun maire ne saurait accepter un tel diktat quel que soit l’objet et qu’au nom de l’union des maires ,au moins ,vous condamniez la procédure

il fallait le dire a l’état publiquement, car il fallait que les habitants l’entendent, car il doivent savoir que nous ,élus, notre rôle est de les défendre et de ne pas laisser affaiblir la fonction des élus communaux

Je sais votre attachement a la diplomatie, au respect des formes et des pouvoirs en place , mais quand on est confronté a des autorités puissantes qui considèrent qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent ,il faut montrer de la fermeté

Ceci constitue un grave précédent et qui s’étonnera si demain, pour une aire de grand passage des gens du voyage, un projet ferroviaire, un parking géant ,que l’état n’applique la même méthode ?

Allons-nous rentrer la tête dans les épaules et nous dire « chic, c’est chez les autres ! « ?

Monsieur le président, au titre de la communauté de communes que vous avez souhaité présider et au nom de l’union des maires de l’essonne,je souhaite qu’une condamnation ferme de ce fait accompli soit exprimée ,

Par ailleurs ,je souhaite que vous puissiez relayer au conseil régional et au sein du groupe les républicains où vous siégez et donc auprès de Valérie pécresse la surprise que nous avons du silence de chacun et l'indignation nécessaire

Je ferai de même auprès de madame Nathalie Kosciusko morizet qui porte la double casquette de députée de notre circonscription mais aussi d’élue du conseil municipal de Paris

je souhaite que l’état et la mairie de paris mesurent qu’ils ont dépassé les bornes et franchi la ligne jaune des principes fondamentaux de la liberté de gestion des communes,

je ne doute pas par ailleurs que madame le maire de forges qui vit un véritable tsunami alors qu’elle expérimente un premier mandat ne pourra que s’en réjouir et que en tout état de cause ,nous sommes tous concernés par la violence de la méthode

Je ne doute pas non plus que les forgeois que la brutalité de ces décisions et le sentiment d’être seuls face a ces décisions seront rassurés de ne pas se savoir seuls et stigmatisés

Encore une fois, je n’ai même pas besoin de parler du contenu de ce projet, pour dire qu’aucun maire n'aurait accepté un tel fait accompli et que nous ne saurions tolérer le précédent qu’il représente

A ce titre ,n’ayant que trop tardé ,je vous demande de réunir les deux instances que vous présidez ,la communauté de communes du pays de limours et l’union des maires de l’Essonne afin qu’une position ferme soit prise , que l’état et la mairie de paris ne puissent pas penser que nos collectivités se taisent et sont donc complices de leurs méthodes,

je souhaite qu'une délibération soit prise afin que l'état sursoit a exécution jusqu'a ce qu'une formule acceptable par les forgeois puisse être trouvée

vous savez que,pour ma part, a votre place c'est ce que j'aurai fait et ceci avant que la peur n'ait conduit des gens a des gestes irrationnels ,il y avait urgence, maintenant il y a une impérative obligation

je vous remercie par avance monsieur le président de la réponse positive et rapide que vous apporterez a ma demande

christian schoettl maire de janvry

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL