Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 15:09

 En septembre dernier ,la France fiévreuse attendait un tsunami de réfugiés syriens ,irakiens ,afghans qui allait déferler sur notre pays, nous étions convoquer en préfecture, nous élus,pour préparer les « choc »

La question de leur logement était au centre de tout, car si nous avions eu ,nous ,collectivités des centaines de logements a disposition, il eut été curieux qu’ils soient vacants et ne soient pas déjà occupés par des demandeurs « français »

On se souvient des images des actualités de l’époque et ces longues files de migrants tentant coute que coute a franchir les frontières de toute l’europe de l’est en Hongrie, en Serbie et ailleurs

J’ai été de ceux qui ont préféré mettre a disposition un logement personnel ,suivi par d’autres élus de mon village plutôt que de risquer d’attiser des réactions franchouillardes et de repli sur soi de la part d’habitants s’étonnant que l’on mobilise des moyens communaux

Ouvrir sa propre porte correspondait a mon éducation, mon éthique et exhonérait de toute critique glauque tout en permettant a d’autres particuliers de faire de même

Il y eu pendant quelques jours un petit emballement médiatique : un maire rural qui ouvrait sa maison,cela « le » faisait et je me souviens d’un soir a bfm où jean sebastien le journaliste me passa les images d’autobus étant allés chercher des refugiés en Allemagne et me disant « une de ces familles va arriver chez vous «

En fait, un silence s’est établi sur cette période ,où les réfugiés ne voulaient pas venir en France et où nos autorités envoyaient des cars entiers qui revenaient a vide,ce refus quasi vexant et le très faible nombre de demandeurs d'asiles furent pudiquement passés sous silence

L’état fit un choix qui lui appartient de concentrer le peu de réfugiés, demandeurs d’asile en France, dans des lieux spécifiques le temps que les papiers et les demarches se fassent

,ceci eut un double résultat : une « évaporation » des résidents de ces centres qui ne souhaitaient pas rester sur ces sites ,d’autant plus que la cohabitation entre afghans ,syriens,irakiens ,chertiens ou musulmans se passait mal ,

par ailleurs ,une fois les papiers obtenus l’état francais attribuait un logement et un point de chute obligatoire ,ainsi un célèbre caricaturiste de la presse syrienne que j’ai rencontré s’est vu expédier en corse alors que pour exercer son métier c’est a paris qu’il devait être , c’est un exemple mais la corrèze ou le poitou se sont vues devenir des destinations privilégiées pour ces demandeurs d’asile ce qui a eu pour effet de les voir revenir vers des réseaux familiaux très rapidement

quant a mon offre de logement ,elle n’eut aucun succés ,très peu de réfugiés en fai,t ont fait le choix de la France ,malgré cette mise a disposition auprès des services de l’état mais aussi des associations proches de l’église catholique

en novembre ,on m’annonca l’arrivée d’une femme et de sa fille …et puis après annulation ,plus rien

 

réfugiés droit de suite

 jusqu’à ces premiers jours de juillet ,où il a fallu trouver en quarante huit heures un logement pour une famille de 5 personnes ,

des parents et trois enfants mon studio était trop petit ,c’est donc une maison complète que j’ai mise a dispostion mais là ,elle était vide, les locataires venaient de partir ,

en moins de 24 heures ,les gens de mon village ont accompli des miracles et aménager les lieux avec tout ce qui est nécessaire depuis des lits jusqu’aux casseroles ,tables chaises ,etc … tour de force solidaire d’autant plus nécessaire que nos « visiteurs » arrivaient le lendemain de mon départ en vacances

les janvryssois sont formidables ,émouvants ,respectables ,je suis infiniment fier de faire partie de cette communauté

Ils sont,désormais  installés depuis presque 1 mois et demi , Hiba & Akram, sont syriens Ils ont trois enfants : Asma 12 ans, Mariam 10 ans et Abdou 5 ans les deux plus jeunes enfants sont inscrits pour la rentrée a l’école de janvry  et asma au collège ,les liens se tissent naturellement je rentre cette semaine de congés ,nous allons nous rencontrer pour la première fois ,is ont décidé d’organiser uen petite fête pour l’occasion dimanche prochain a 17 heures et je me réjouis de ces moments qui vont réunir tous les acteurs vrais de cette aventure

réfugiés droit de suite
réfugiés droit de suite
réfugiés droit de suite

je crois que la vie  est belle ,je crois qu'ensembles nous pouvons la rendre plus belle encore

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL