Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 09:44
le coup d'état d'urgence permanent

le huffington post me demande d'enregistrer une réaction quant a a la prolongation de l'état d'urgence ,c'est beaucoup d'honneur

~~ http://www.huffingtonpost.fr/../../christian-schoettl/etat-durgence-prolongation-video_b_11129940.html

voilà en plus explicite car il a fallu couper pour renter dans leur format

      

Avouez qu'il y a un incroyable clin d’œil de l'histoire a ce que cela soit un président socialiste ,héritier de francois mitterand qui voit ainsi son mandat s'écouler sous le régime de l'état d'urgence, voilà que nous vivons le coup d’état d’urgence permanent

Sans vouloir retourner le couteau dans la plaie, souvenons-nous comment mitterand fustigeait cette constitution de la 5 °république qui conférait des pouvoirs abusifs au président  au mépris de l'assemblée nationale voir même du gouvernement, mitterand y insistait sur les abus du pouvoir en terme de justice et de police..... un coup d’état permanent selon lui,depuis francois mitterand s'est très bien accomodé de la constitution une fois au pouvoir et un autre francois donne allégrement du 49,3 au dépens de la représentation nationale  

je ne veux même pas évoquer les réactions qu'aurait eu la gauche si un président de droite avait fait les mêmes choix que francois hollande

combien de discours et d'interventions sur l'incompétence et sur les comportements liberticides aurions nous subi ! au mépris du fond bien sur

l'instauration durable de l'état d'urgence c'est aussi le risque pour notre démocratie qu'il soit mise en place en réaction au terrorisme et a des actes de violence mais qu'il soit aussi utilisé pour mettre en peril d'autres libertés individuelles et servir d'autres combats plus politiciens 

son application ne devrait pas être mise en oeuvre sans un organisme de contrôle sans concessions, constitué d'élus de la nation mais aussi de membres du conseil constitutionnel et du conseil d'état, une sorte de haute autorité

pour être un petit maire local ,je ne puis que constater la similitude de formes avec le fameux plan vigipirate ,: a chaque fois que son niveau est relevé d'un cran plus personne n'ose assumer la responsabilité d'annoncer sa baisse car si jamais il advenait quoi que ce soit on accuserait le responsable d'une décision funeste ainsi quoi que l'on fasse , personne n'osera prendre la décision de baisser la vigilance, une spirale infernale faite de lachetés et de peur de l'opinion publique

l'état d'urgence a été justifié par le président de la république ,a l'origine ,par le temps nécessaire a la représentation nationale a batir une loi permettant de donner les moyens a la police et a la justice de répondre a une situation nouvelle,

ainsi l'état d'exception devait céder le pas a la loi des parlementaires,sa prorogation signe donc un echec démocratique

Nous sommes tous en droit de nous interroger sur le fait que l'état d'urgence ait été institué après les attentats de novembre, dix mois après l'execution des journalistes de charly hebdo et malgré le fait que depuis 2014,le gouvernement comme tout citoyen,était informé que cela allait nous tomber dessus,

Sur ce point ,au moins l'executif peut être accusé d'imprévision ,d'amateurisme suivant le viel adage que gouverner c'est prévoir

 nous avons eu droit au spectacle pitoyable d'un executif affolé qui navigue a vue et qui se précipite ,la mine affectée ,d'une scéne de drame a une autre,le compassionnel devenant le seul outil de gouvernance aux yeux de l'opinion publique ,c'est pourquoi entre l'unité nationale de l'attentat de charly et le massacre de nice ,la dégradation de celle-ci s'est faite pour finir par déliter complètement

et c'est bien le risque que nous courrons : a l'instant où nos concitoyens vont considérer que l'action du gouvernement est sans colonne vertébrale et dans l'improvisation, il y aura remise en question des institutions de la république ,perte de crédibilité de l'appareil d'état et cela est bien plus dangereux que toutes les polémiques entre la gauche et la droite

Nous avions eu droit a la boite a outils pour lutter contre le chomage et sa célèbre inversion de courbe , désormais les francais doutent et craignent le bricolage quant a leur securité et plus largement quant a la capacité de prendre mesure de la situation ce qui est sans doute injuste, mais c'est le ressenti qui compte

le spectacle du 14 juillet où le président de la république explique en début de journée que l'état d'urgence il faut savoir en sortir et qui, quelques heures plus tard avec la même certitude annonce qu'il demandera sa prolongation durable en est la parfaite illustration, une perte de la valeur de la parole publique, une image dévastatrice pour lui même ce qui est un détail mais aussi et surtout pour notre démocratie et nos valeurs

Désormais les chiens sont lachés ,les valeurs républicaines vont sauter ,l'autorité de l'état remise en cause ,ce camion qui fauche des vies sur la promenade des anglais ,c'est aussi la faucheuse de la république, on n'hésite plus a siffler le premier ministre mais pas que lui, comme on avait sifflé le président un 14 juillet ,les pulsions morbides prennent le pouvoir

quand le peuple se met a détruire ses idoles par colère ,nul n'est capable de connaitre les limites mais avec une seule certitude est que la dictature est au bout du chemin ,car c'est bien cette responsabilité que vont porter nos élus

ce camion,comme abdelslam quant il est applaudi en rentrant dans ses quartiers a fleury merogis,sont de nature a créé des vocations ,de créer une spirale folle,de voir se lever une cohorte de mal vivants qui vont trouver là un exutoire identitaire a leur mal être,

nul n'est besoin qu'en syrie on prévoit des attentats en france ,désormais l'emballement médiatique,la stupéfaction collective ,l'impact suffisent a conduire des centaines de mal dans leur peau a s'inventer "soldat d'allah" ,martyr d'une foi qu'ils n'ont pas et s'offrir une notoriété qu'hier ,ils auraient recherché dans une émission de téléréalité ,

bien entendu le gouvernement est terrorisé a cette idée et s'arqueboute sur une formule "rassurante" d'attentat terroriste

j'ai le souvenir dans un village a coté du mien que durant des émeutes de banlieue,deux jeunes avaient brulé deux voitures juste pour qu'on parle de leur commune a la télé ,je crains d'observer le même phénomène

le drame bien entendu c'est qu'aucun état d'urgence ne pourra être suffisant ,d'autant plus que la situation peut être durable

valls a raison quand il défie qui que ce soit de faire mieux mais c'est un aveu terrible d'impuissance ,

il a tort ,quand dans l'affolement ,il n'écoute pas, mais c'est un de ses défauts récurrent

quand l'autorité est contestée ,il faut en trouver une autre ,il faut reconstruire les murs de la démocratie,ne pas les laisser d'éffondrer  ,une commission parlementaire a fait des préconisations ,il fallait se ruer dessus, quand bien même on jugerait médiocres ses propositions il ne fallait pas la mépriser

, il faut dans la tempête accueillir tous les marins au bastingage et ne pas les renvoyer dans la coupée,quand on est submergé ce n'est pas le temps de la stratégie électorale ,c'est aussi cela qui insupporte nos concitoyens aussi bien a droite qu'a gauche

et il serait interessant d'analyser qui se tait prudement depuis ce 14 juillet et se met en embuscade

aujourdhui ,demain cela va continuer et s'amplifier depuis le "petit" attentat insupportable comme magnanville jusqu'au massacre de masse ,cela va provoquer l'hystérie,la surenchére  et les solutions extrêmes (on en est déja au lance roquettes !)

cet état d'urgence nous ne sommes pas prêts d'en sortir car aux yeux de l'opinion publique cela semble être le seul symbole d'une sévérité ,d'une réactivité dont il ne croit pas capable l'executif ,totalement démonétisé,une sorte de radeau de sauvetage qui exclut inconscient le controle démocratqiue  

alors oui,je crois qu'il faut être instransigeant ,je crois qu'avant que toutes nos valeurs républicaines soient jetées aux ordures,il y a des luxes dans les principes du politiquement correct que nous ne pouvons plus nous permettre

il faut vider nos prisons de tous les détenus bénéficiant de titres de séjours et qui n'ont pas mérité d'être accueillis en france,ils n'ont pas respecté les lois de la république ,qu'ils retournent d'où ils viennent,

il y a des pays démocratiques où l'on fait payer la "pension" des incarcérés a leurs familles comme l'islande d'autres où l'on rase la maison des terroristes comme israel,

avant d'arriver a ces extrémités, ,puisqu'on nous parle de surpopulation carcérale ,faisons le ménage pour que cette surpopulation ne soit pas une des causes identifiée de la radicalisation

,mobilisons les citoyens ,non pas comme une milice, mais a ne pas tout attendre des services de sécurité du territoire et a être 60 millions de vigies,a être responsables collectivement,adultes  et conscients que tout dépend de chacun de nous ,

enfin je crois que l'immense erreur commise par jacque chirac doit être corrigée ,il faut rétablir le service militaire obligatoire ,car il constitue un filtre ,un scanner national ,le plus efficace lieu de formation pour bien des métiers ,un rappel citoyen de la conscription qui signifie que chaque homme et chaque femme a a sa charge de défendre et protéger la république,le service militaire est le plus grand centre vaccinations mais parfois de desintoxication jamais crée,

enfin il sortait chacun de ses "quartiers ", il provoquait la fameuse mixité sociale et géographique , je ne suis pas dans la nostalgie ,je sais qu'il a été supprimé par le lobby des bobos parisiens qui estimaient que leurs fils n'avaient pas un an a perdre ...

bien entendu ,tout cela demande du temps et beaucoup a été perdu ,mais il faut des mesures immédiates ,on s'apercoit que les décrets d'application de la loi du mois de juin trainent a sortir et puis il faut des mesures sur le long terme

nous sommes a un tournant grave, non pas pour les morts a venir ou passés, mais pour l'avenir de notre pays et si nos élus ne prennent pas la mesure du peu d'importance de leur avenir politique au regard de cela ,si comme d'habitude leur horizon est fait de calculs médiocres et de la prochaine élection alors nous allons a la catastrophe et au coup d'état permanent

le coup d'état d'urgence permanent

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL