Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 15:36

 voici la suite parue malencontreusement ,

il y a eu peu d'encouragements sur le n°3~~aussi le N°4 pourrait être le dernier,la loi de l'audimat !

Dans la nuit moite guatémaltèque, je remémorais mes souvenirs de ce sud de la France,

cette année de mes 18 ans où j’avais travaillé a saint tropez dans une boutique qui vendait des tee shirts importés de turquie dans le quartier de la ponche , de ces petites rues parcourues par la terre entière, de cette vision de Brigitte bardot en moto, sublime, de ces gens qui dévisagent sans cesse en espérant reconnaitre une star 

feuilleton n° 4 des mygales aux cigales
feuilleton n° 4 des mygales aux cigales

me voilà condamné a passer d’une voute céleste totalement magique a de simples stars éphémères,

le souvenir aussi de vacances en famille dans un hôtel du lavandou « les roches fleuries »

où liz taylor et richard burton s’enivraient des le matin de pimm’s, boisson qui ,elle aussi, est passée de mode,

Cléopâtre ravagée et césar déchu,

feuilleton n° 4 des mygales aux cigales

en fait ,voilà les seules images qu’il me restait de cette cote d’azur si ce n’est quelques week end de rêves a l’hôtel de paris a monaco,qui m’avaient laissé pantois devant un défilé de vieux russes blancs venant fêter chez ducasse le nouvel an de la sainte mère Russie

feuilleton n° 4 des mygales aux cigales
feuilleton n° 4 des mygales aux cigales

bien piètre perspective comparée à ces fulgurances qui s’appellent Amazonie, canaux de Patagonie, temple de shewadong, le Mékong ,Angkor, samarcande ou le désert de wadi rum

La pirogue qui nous ramena vers la civilisation fut pour moi comme la sensation d’un voyage sans retour, un adieu à l’aventure ,

ce jour là nous croisames un groupe qui avait descendu en pirogue le rio pasion depuis le Mexique ,une expédition magnifique dans des conditions redoutables car camper de nuit dans la jungle transforme la moindre cabane en torchis en hotel 5 étoiles et surtout ,pour le coup, la sécurité de chacun devient une notion beaucoup plus précaire,

Une des femmes du groupe avait mordu par un chien et en était ,je crois a sa huitième piqure contre la rage, notoirement douloureux,

quand bien même j’expliquai a ma famille que je ne les aurai pas entrainé dans une telle aventure, le mot Provence devint une sorte de shangrila évoqué trop souvent a mon gout

feuilleton n° 4 des mygales aux cigales
feuilleton n° 4 des mygales aux cigales
feuilleton n° 4 des mygales aux cigales

Et même les quelques jours paradisiaques sur « notre » plage dans les caraïbes et dans "notre" bungalow près duquel venaient pondre les tortues ne firent pas oublier la nuit au bord de la lagune petex batun,les serpents qu’il ne faut pas déranger ni couper la tête ,les mygales qui sont chez elles

j’avais dépassé une limite dans leur capacité a jouer les indiana jones

 

stop ou encore ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

JP 25/07/2015 13:08

Encore!
Lorsque je reviens dans la civilisation, c'est à dire, avec la possibilité de me connecter, ma première connexion est toujours pour ton blog!
Là, oups, tant de choses à lire et à regarder!
Oh, zut, le repas... 13h08 et rien ne chauffe!!!

Affligé 24/07/2015 17:54

Hier, la NASA nous apprenait l’existence d’une planète ressemblant à notre bonne vieille terre. Bonne nouvelle pour ceux qui contemplent les cieux… Plus tard dans la soirée, France 5 (re)diffusait une excellente émission consacrée à Bernard ARNAULT « L’enfance est un destin ». J’invite sincèrement le plus grand nombre à revoir celle-ci. Tout au long du reportage, Guillaume DURAND revenait sur une des nombreuses qualités de cet homme brillant, n’ayant même pas informé l’équipe le suivant jusqu’à New York des heures passées dans le bureau de Barack OBAMA ou le déjeuner avec Robert DE NIRO. Guillaume DURAND expliquait également que Monsieur ARNAULT, probablement conscient des difficultés de notre époque, avait strictement refusé tous les plans axés sur des signes extérieurs de richesse. Cette grande qualité c’est LA DISCRETION. Cet homme qui a tout car tout réussi ne montre rien ! Plus fort encore, il revient dans ce documentaire sur son enfance, ses études, son parcours, avec une HUMILITE admirable… Tout ça pour dire Monsieur SCHOETTL que vous êtes comme cette planète, à des années lumières d’un homme comme ça. A lire votre blog et vos célèbres phrases (« Un officier des RG me disait que Janvry est une principauté, non pas qu’il y ait un prince… » « Je ne me prends pas pour un grand homme, promis mais… » etc). En ce qui vous concerne, Monsieur SCHOETTL, le mot qui vous correspond le mieux est FANFARON. Cela est bien triste, surtout à votre âge…

Christian SCHOETTL 25/07/2015 17:04

como no

Agnès 23/07/2015 11:47

Encore Por favor...

Christian SCHOETTL 25/07/2015 17:05

bon alors....

CEBOLAVI 23/07/2015 08:37

ENCORE !!!!!!!

Gérard Genesco 23/07/2015 00:19

De passer du bling-bling de saint Trop et consort à la vraie vie, oui, c'est là que l'on doit s'éclater en réflexions et méditation pour enfin changer de trajectoire.
La suite ... n'en déplaise à Breyton.