Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 09:24

En france certains dansaient de joie a l'election d'alexis tsipras qui va les faire chanter maintenant ?

le héros anti euro a convenu que l'europe était viatle au prix de tous les sacrifices

Alexis tsipras ou la gifle administrée aux populistes

Quand Alexis tsipras et siriza gagnent les élections en grèce ,jean luc Melenchon ressent des sentiments contraditoires,si la victoire de siriza le fait exulter en apparences, comme celle des indignés en Espagne,elle signe son propre échec et son incapacité a avoir réussi le même élan en France,

échec personnel qu’il a du mal a avaler et qu’il impute aux « autres » a tous ceux qui ne comprennent pas son talent et son génie

Ce qui se passe, a l’heure actuelle, en grèce est une catastrophe pour les populistes de tous poils,ils savent que c’est une démonstration très concrète et cruelle que leurs discours et leurs affirmations péremptoires ne résistent pas a la réalité

Hollande ,tel moise croyait qu’il lui suffisait de décréter la fin du chomage,ou la reprise de la croissance pour que cela se fasse, peut être pensait il naïvement que l’état de grâce post électoral (qui n’a pas eu lieu) suffirait ?

et l’on a assisté a cette période incantatoire sur l’inversion de la courbe du chômage qui n’est jamais arrivée et qui arrivera un jour ,je l’espère.

Il y a chez nos hommes politiques ce sentiment d’hypertrophie de l’ego qui les conduit a penser que leur seule présence transforme l’eau en vin, la récession en croissance,le chômage en plein emploi, a se prendre pour merlin l’enchanteur ils désenchantent les citoyens et les jettent aux sirènes démagogues

Ainsi les meluche et autres lepen ne cessent de ressacer a nos concitoyens que tout est politique et qu’il suffit de clouer les politiciens aux portes des granges pour que le bonheur et la prospérité reviennent, ils ne cessent de raconter des fables, auxquelles de gens rêvent de croire, car c’est si bon de croire au père noël

Le naufrage grec devrait rappeler a l’ordre tous ceux que la tentation démagogue attirent, voilà un melenchonakis qui a tout promis au peuple grec et qui leur propose désormais l’abomination qu’il condamnait

tout en accomplissant le tour de force de faire croire qu’il était sincère et qu’il l’est toujours : en voilà qui a menti grossièrement a son peuple « à l’insu de son plein gré »

Formidable tour de force d’un irresponsable qui arrive a détourner l’opinion public vers des coupables lointains, l’étranger sera toujours le meilleur des coupables

Les propositions de ce jour sont colossales a bien des titres, en terme de reniement, mais aussi dans l’impossibilité de les mettre en œuvre

A nous qui conspuons régulièrement la fiscalité nous pouvons mesurer à quel point une fiscalité juste, républicaine, organisée, codifiée est utile,

Dans un pays où les services du cadastre n’existent pas, où les grands fortunes sont exonérées, où ,suivant les iles, la fiscalité est différente, où les personnels des services fiscaux ont été licenciés, on mesure a quel point le chaos et l’injustice règnent et plongent un état dans les abysses.

La Grèce est la démonstration qu’un impôt juste est nécessaire pour qu’une société fonctionne et soit solidaire

il faut appeler un chat ,un chat ,en Grèce, on ne doute pas que c’est la loi du plus malin et que l’égalité fiscale est une blague, on comprend aussi que ; privé des revenus de l’impot, ce pays s’endette et c’est un puits sans fond que chaque citoyen européen contribue a essayer de combler

S’il endette, c’est quand même qu’il a installé les conditions pour cela

Alexis tsipras ou la gifle administrée aux populistes

Alexis tsipras avait promis la fin de l’austérité, il a été élu pour cela ,il a provoqué un référendum dont on nous disait a quel point il était la preuve de l’attachement de sirysa de donner la parole au peuple,

le parlement et le premier ministre viennent de fouler au pied l’expression populaire en se disant gênés ,mais en le faisant quand même

Tsipras affirmant par-là que le pire serait de quitter l’Europe et que donc l’Europe mérite et vaut tous les reniements,

il n’a utilisé le referendum que pour asseoir son pouvoir personnel, mais pas celui du peuple

Si la France valait bien une messe,a n’en pas douter dans la course au pouvoir,pour tsipras l’europe vaut bien un mouchoir sur ses convictions ,ce que tous les anti européens devraient méditer

S’il avait eu la moindre conviction alexis tsipras aurait du démissionner, mais le sourire infatué qu’il arbore exprime l’extrême jouissance qu’il éprouve a l’exercice du pouvoir,

son ministre des finances n’en a eu que plus de mérite et de droiture, ainsi pour garder le pouvoir c’est une translation vers le centre que tsipras a effectué ,oubliant ses idées et se compagnons qui l’ont conduit au pouvoir

A voir tout cela, Melenchon doit en avaler son écharpe rouge,le parti de gauche mais pas Melenchon s’est fendu d’un communiqué ahurissant :

A lire l’accord proposé le 9 juillet par la Grèce, on ne voit pourtant pas de rupture avec la stratégie jusqu’à présent déployée par Tsipras

formidable de langue de bois non ?

voilà un exemple par les faits bien concret de ce qui nous arriverait si nous cédions aux discours populistes et démagogues des Mélenchon ou lepen, le pire serait a venir

Alexis tsipras ou la gifle administrée aux populistes

car a n'en pas douter plus la déception est forte plus la réaction populaire est violente

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires