Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 15:15

la soirée de vendredi sur les textes  de René Char est comme un vin sublime,non seulement ,il donne 'envie de continuer a le déguster, mais il est "long en bouche" et ses parfums viennent longtemps vous exciter les sens  

si najat vallaud belkacem m'a contrainte a un billet latiniste ,cette soirée m'a donné l'envie de faire un texte emprumpté a 95 %a rené char

avec les seuls mots de rené char

plonger dans les citations d'un auteur ,c'est aussi,plonger en soi même ,une citation soit elle fait écho a vous même ,soit vous l'oubliez,

ces citations parmi des centaines sont donc aussi un effet miroir ,un révélateur de votre quête et de ce que vous êtes  

 

voici donc cette lettre a un ami que je rédige avec les mots du poête

 

Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience

Mais il faut

Agir en primitif et prévoir en stratège.

Il faut être l'homme de la pluie et l'enfant du beau temps.

Car

Il existe une sorte d'homme toujours en avance sur ses excréments

En effet

L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant.

En effet

La parole dépourvue de sens annonce toujours un bouleversement prochain.

Pour ma part

Il n'y a que deux conduites avec la vie : ou on la rêve ou on l'accomplit

quant a toi

Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t'es promis à toi seul : Là est ton contrat.

Ne t'attarde pas à l'ornière des résultats.

Signe ce que tu éclaires, non ce que tu assombris

car

Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

Ouvre les yeux

Un homme sans défauts est une montagne sans crevasses ; il ne m'intéresse pas

mais

Ne te courbe que pour aimer

Imite le moins possible les hommes dans leur énigmatique maladie de faire des nœuds.

Aimons les enfants car

 Tout ce qui nous aidera, plus tard, à nous dégager de nos déconvenues s’assemble autour de nos premiers pas.

 Avec ceux que nous aimons, nous avons cessé de parler, et ce n'est pas le silence.

 La parole soulève plus de terre que le fossoyeur ne le peut.

alors ne nous taisons pas ! et continuons a lire René char !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Christian SCHOETTL
  • : chronique d'un élu local trop libre pour se taire
  • Contact

Recherche

Liens