Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 09:36
rythmes scolaires ,reforme des colléges ,et la suite...  entreprise de démolition

nous avons mené le combat contre la réforme des rythmes scolaires en annoncant les conséquences  que cela aurait et ce gouvernment n'a rien voulu entendre ,

la mobilisation totale d'une poignée et le fatalisme de millions de parents a permis qu'elle soit mise en place et je suis éminement respecteux de tous ceux qui continuent a mener le combat,a mes yeux,seul un changement de gouvernement pourra le faire aboutir

cette réforme est globalement un échec qui ruine les communes ,fatigue les enfants sans bénéfice, sauf pour les professionnels du tourisme qui ,ayant mis le pied dans la porte viennent d'obtenir l'aberration des vacances de paques pour "preserver leur saison"

et peu importe le trimestre que vont se" taper" les enfants  ensuite ,quelques uns du coté des beaux quartiers de paris auront pu aller au ski (quand n sait ce que coute une semaine de ski par personne,on croit rêver ) 

car l'argument mille fois répété et jamais démontré de najat vallaud belkacem était de celui de l'égalité ...je ne comprendrais jamais en quoi ,elle introduisait de l'égalité

argument de l'égalité qui vient d'être repris pour la réforme des colléges ,

pour le coup ,les "politiques" se réveillent ,on aurait aimé autant de pugnacité sur la reforme des rythmes scolaires qui a des effets encore plus colatéraux

je crois que nous assistons a une entreprise de démolition de tous nos fondamentaux,je crois que comme pour la précédente,cette réforme pousse a l'inegalité ,a envoyer dans le privé les jeunes dont les parents auront les moyens,

l'égalitarisme ce n'est pas niveler par le bas

et puis ,très simplement  :

qu'est-ce qui empeche les entreprises francaises d'aller a l'export  ? 

l'absolue absence de maitrise des langues étrangéres des francais ne constitue -elle pas une handicap absolu ?

qu'a t on fait pour y pallier ?

en primaire ,l'enseignement précoce des langues ,avec tout le respect que j'ai pour les institueurs ,est anecdotique,

pendant 20 ans nous avons envoyé des intervenants dans les écoles de notre secteur pour une pratique de l'allemand et de l'anglais, les enfants arrivaient en sixiéme avec de vrais notions et une petite maitrise

du jour au lendemain ,l'éducation nationale nous a remercié en disant qu'elle s'en occuppait ...du coup plus grand chose

alors que c'est des la maternelle, qu'on les plus grandes capacités a ""cela  et a mettre en place la gymnastique intellectuelle du bilinguisme ou tri linguisme ,car une fois qu'elle est acquise ,il n'y a plus de limites

aux orties !

la réforme des colléges s'attaque aux classes bilangue,par pure idéologie ,identifant que ce sont les "enfants de cadres " qui les fréquenterait ,au lieu  se battre pour que tout les frequentent,elle préfère les arrêter

,le plus conternant serait qu'elle soit maintenu ,non pas par raison ,mais parce que jean marc ayrault a été professeur d'allemand

quant au latin ,c'est une erreur majeur ,le latin et le grec sont les matrices de toutes nos langues,si l'on détient les clés du latin ,on decrypte l'espagnol,l'italien ,le francais bien sur, mais aussi le roumain ,et je ne sais combien de langues meditteraneennes ,

le latin, ce sont  nos racines,notre culture  et donc une partie intégrante de notre civilisation

"gallia,ommia ,divisa est ,in partes tres " le debut de la guerre des gaules de jules césar reste gravé dans ma memoire et je ne parle pas de mon grand frère au cerveau exceptionnel qui parlait courament le grec ancien ,ainsi que le latin

le drame ,c'est que cette ministre est dans l'idéologie destructrice,ceux qui font de l'allemand ,du latin ou du grec sont une minorité forcément des nantis,une élite a faire disparaitre au nom d'un égalitarisme  terrifiant

en fait ,il ne faut pas que chacun puisse rentrer a science po ,polytechnique ou l'ena ,il faut fermer ces établissements

en fait ,tout ce qui constitue notre culture ,ses racines ,ses ingredients doit être éradiqué

un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir,sans racines nous n'aurons jamais d'ailes

je crois ,très sincérement que ,jamais il n'y a eu autant d'idéologie dans les choix qui sont fait pour nos enfants et donc pour l'avenir de notre pays,

j'ai connu la chine a la fin de la "bande des quatres" et des gardes rouges ,j'ai la sensation de vivre de façon plus lisse et moins déclarée la même chose

une entreprise de démolition systématique de nos fondamentaux,une volonté de saper les fondations pour assister a l'effondrement de la maison France dans ce qu'elle a de plus noble ,de plus prometteur

pour que nous demeurions la terre des droits de l'homme,il faut une ambition intellectuelle,culturelle,humaniste,je crois profondément que ces gens là soit sont des criminels soit des inconscients  

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

PILOU 12/05/2015 12:05

Voilà bien longtemps que je ne suis pas intervenu sur ce blog: les ennuis de santé connus par deux de mes Frères m'ont éloigné de ces débats. Pour l'un d'entre eux, malheureusement, la cause est entendue: selon les uns, Dieu l'a rappelé à lui, pour les autres, la saloperie de maladie contre laquelle il luttait depuis 4 ans a gagné la bataille en l'arrachant à l'affection des siens Dimanche matin. En la circonstance, malgré ma peine, je ne cherche nulle forme de compassion: ceux qui en ont besoin, ce sont son Epouse, ses Enfants, ses Petits-Enfants qui, chaque jour, désormais, se trouveront devant un vide qui ira en se prononçant de plus en plus violemment.
Malgré cette peine, je reviens vers le Blog, non pas parce que "The show must go on" mais parce que j'ai besoin d'essayer de penser à autre chose : sinon, je crois que je vais sombrer.
Le sujet de ce blog m'interpelle trop pour que la Peine me fige dans mon silence. J'éprouve aussi une peine infinie face à ces réformes scolaires qui vont d'absurdités en absurdités. Je suis un ancien Enseignant, passé par l'Ecole Normale, avec un modeste Baccalauréat que, à l'époque, nous passions encore en deux parties, et après lesquels nous avions une année de Formation Professionnel. Nous avions des semaines de 5 jours de 6 h chacune. Mais nous n'étions pas entrés dans l'ère de la Société des Loisirs. Beaucoup de Familles (nous étions 6 enfants et, seul, mon cher Père allait travailler! Il faisait même du travail au Black pour offrir 6 semaines de vacances à sa "nichée": quel bonheur! Ah! Il était formidable "Mon Vieux"!). Les temps ont évolué. D'abord, on a eu l'intrusion de cette boite à crétiniser les gens, la télé, qui a fait des ravages irréparables! On a pris goût au ski: parfait! Mais ce ne sont pas là des vacances permises à tout le monde. Il a fallu rentabiliser les hôtels qui ont vite compris qu'il y avait du grain à moudre! On a donc commencé à saucissonner notre beau Pays en zones, privant ainsi les regroupements familiaux, parfois même au sein d'une même fratrie! Même en étant scolarisés près les uns des autres, certains Enfants d'une même Famille n'appartiennent pas à la même zone....
Les choses n'ont fait qu'empirer! On aura tout essayé: la Méthode globale, les Maths Modernes, cette anarchique répartition des vacances, et, maintenant, cette réforme des programmes qui les vide de toute leur substance. Le latin et le grec, c'est ringard! C'est un peu comme une maison dont on retirerait les fondations: elle pourrait tenir, mais...serait-ce du solide?
L'enseignement des langues est une catastrophe! Mais bien sûr qu'il faut envisager leur apprentissage dès la maternelle! N'importe quel Pédiâtre Pédo-Psychiâtre et autre spécialiste de la Petite Enfance le dit: à cet âge là, les Enfants ont des facilités d'acquisition qui, malheureusement, vont aller en régressant avec leur croissance: ce n'est pas un scoop!
Faute de ne vouloir me lancer dans une critique acerbe dans l'incompétence de Najat dont la seule qualité est d'être Belle Fille (mais comme chantait pierre Perret: Qu'est-ce qu'elle est belle, mais qu'est-ce qu'elle est....la neige tombe à gros flocons....), je dis que l'on massacre nos Enfants. Il me revient à l'esprit une phrase avec laquelle un Inspecteur débuta sa Conférence Pédagogique: Enfin, l'Enfant est placé au Centre du Système Educatif!!!" C'était en...1991! Le Centre était déjà bien mal en point! Aujourd'hui, l'Enfant est sacrifié sur l'autel de la bêtise, de l'incompétence, voire du mercantilisme! On a supprimé les Ecoles Normales, les Instits, pardon, les Professeurs des Ecoles, font ce qu'ils peuvent, les Communes mettent un peu plus la main à la poche, tout cela pour dispenser un enseignement qui dessert complètement la cause des Enfants! A l'heure de la mondialisation, je hurle mon indignation! La seule chose dont on est sûr, c'est que la formation des futurs chômeurs est sacrément bien assurée! Vive la FRANCE!

rocher ghislaine 11/05/2015 14:01

J'aurais bien aimer te contredire mais hélas je partage complètement ton analyse. lors des gilets jaunes je te disais que seul un changement de gouvernement renverserait la vapeur. Mais ce qui me sidère c'est que les parents sont léthargiques. Quand on prend de l'âge on mesure ce qui était bien dans le domaine éducatif. Tous les scientifiques mondiaux sont d'accord pour souligner que l'apprentissage des langues doit se faire, par le jeu, dès la maternelle. Quand des petits étrangers arrivent sans un mot de français, en quelques mois ils parlent notre langue.
L'égalité des chances serait de valoriser l'accès aux langues anciennes qui permettent tellement de comprendre à la fois notre culture mais aussi celle de notre berceau méditerranéen.
Nos voisins européens parlent le français, l'anglais, l'allemand, sans accent, nos jeunes ont toujours besoin du dictionnaire !
Quand à l'histoire c'est un désastre on gomme l'important ne permettant plus aux enfants de développer un sens critique.
A quand le réveil ?
Une mamie inquiète de l'avenir.