Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 10:47
moi ,je paye des impots !

 Voilà un affirmation  qui semble irréfutable et que la plupart d’entre nous avons déjà exprimé quand nous étions a court d’argument,

comme si l’argent suffisait a tout résoudre

Nous pourrions dire, »moi ,je paye des impôts » c’est intolérable d’être cambriolé !

« je paye des impôts ,c’est intolérable que les pompiers ne viennent pas plus vite » etc….

j'ai acheté une voiture et elle est en panne

Vous l’avez compris, voilà un billet qui va fâcher et agacer, en effet, nous payons tous des impôts, nous sommes en droit d’exiger deux choses, que cet impôt apporte un service et que cet impôt soit employé et limité a une bonne et raisonnable utilisation

Si je vous écris cela ,c’est qu’il arrive régulièrement, a chaque fois qu’un incident de collecte d'ordures ménagères survient, que ce soit la phrase clé qui nous est opposée,

chacun doit bien comprendre que nous mettons toute notre énergie a ce que le service soit accompli dans les meilleures conditions, mais ce sont des camions qui roulent avec les problèmes mécaniques possibles et ce sont des êtres humains qui ramassent nos poubelles avec les problèmes et les faiblesses humaines que nous avons tous,

ceci, aucune somme d’argent ,aucun impôt ne sera jamais suffisant pour y pallier

combien de satellites valant des milliards se perdent dans l’univers ou retournent se détruire sur terre malgré les sommes immenses englouties ?

 Notre rôle est d’identifier quand un incident devient répétitif, car ce n’est plus un accident, a nous tous de rechercher une solution ,si elle existe

En ces mois de mai et de juin, c’est vers les déchèteries que nos regards se tournent,

nos équipements a ces périodes de ponts ressemblent a la vallée de la tarentaise dans les alpes le premier week end des vacances de février,: un embouteillage fou d’usagers venant vider le fruit de leurs travaux durant ces jours de pont

Forcément une source de mécontentement : temps d’attente, mais aussi saturation, car les chiffres parlent d’eux-mêmes :

durant le pont de l’ascension, ce sont plus de 3800 déposants, sur toute la gamme des dépôts déchets verts ,bois électronique ,ménagers produits toxiques, gravats etc…qui sont venus sur nos quatre decheteries !

Ces chiffres représentent presque 10 % des foyers de notre syndicat,

Nos quatre déchèteries ont une capacité de 37 bennes disponibles et 7 autres en attente soit une capacité de 1760 m3 !

Avec l' interdiction de rouler aux poids lourds les dimanches et jours fériés et donc impossibilité de faire de rotation pour le vidage des  bennes pleines

Alors cela, ce sont les chiffres, maintenant chacun comprend l’agacement voir l’énervement de charger son coffre ou sa remorque et de se voir refuser l’accès pour cause de bennes pleines, d’où l’expression rageuse « moi, je paye des impôts ! »

En fait, nous sommes dans le même cas que les bouchons de la tarentaise ou des départs en vacances en général, les usagers ont tendance a avoir les mêmes reflexes en même temps, c’est pourquoi a l’image de « bison futé » il existe sur notre site du sictom un calendrier indiquant les horaires des zones rouges ou vertes de fréquentation par déchèterie

Alors oui, nous payons de impôts, cela n’empêche pas de se poser la question sur ce que nous jetons et de la façon dont nous consommons, et d’imaginer les impôts supplémentaires qu’il faudrait payer pour mettre la vallée de la tarentaise a 8 voies ou doubler la taille de nos déchèteries pour ces quelques jours de pointe

Enfin il se trouvera quelques grincheux pour expliquer que tout cela vient de l’arrêt de collecte des encombrants, ce qui est évidement ridicule puisque le phénomène existe toujours et depuis des années et que nous n’aurions que les bennes a encombrants pleines ce qui n’est évidemment pas le cas

Espérons qu’après 7 ans d’attente, nous recevions le feu vert de la mairie de BRIIS sous forges et le terrain nécessaire pour la future déchèterie sur cette commune qui par sa capacité pourra soulager un peu la tension de ces périodes

 

moi ,je paye des impots !

lundi soir ,j'étais a Merobert a l'assemblée générale de l'association qui lutte depusi 14 ans contre le projet de decharge géante entre saint escobille et merobert

c'est loin merobert et le soir ,parfois ,on est content de rester chez soi ,mais c'était un devoir,l'idée que saint escobille est un des points de passages des candidats aux élections quelqu'elles soient mais que les lendemains d'elections ,il y a souvent moins de monde

pour la circonstance  je me suis trompé la salle était bourrée a craquer  et de nombreux élus étaient présents

petit psychodrame d'élu mais aussi vrai fou rires intérieurs et parfois partagés

ces histoires de décharges géantes m'agacent ,elles sont l'aveu d'une société qui ne veut pas réduire ses emballages,qui ne veut pas affronter une eco conception de ses produits,tant qu'il y aura des decharges a bas cout ,il y  aura pléthore de matières inutiles que la société fabriquera

j'entends beaucoup de discours vertueux sur le zéro déchets ,toutes les collectivités qui parviennent a une réduction substancielle ne le font pas par pédagogie malheureusement, mais par sanction financière

que ce soit aux états unis ,en californie ou ailleurs , la carotte est petite mais le baton fiscal est un vrai gourdin ,il faut le dire ,il faut le revendiquer ,il faut l'assumer

ce qui est étrange c'est qu'on le dit rarement ,comme si on était au pays des bisounours ,comme si cet aspect moins sexy était prudement occulté

le jour où les mises en decharge seront surtaxées ou leur prix sera dissuasif,il y aura beaucoup moins de ce type de projets

comment expliquer que la ville de paris a enfoui cette année dans des décharges 500 000 tonnes d'ordures ménagères alors qu'il existe partout en région parisienne des usines d'incinération qui produisent de l'electricité ou du chauffage avec cette matière ?

gachis énergetique, mais calcul économique c'est moins cher de jouer les gros dégeulasses

bien des entreprises du batiment et des architectes se sont mis a concevoir des travaux ou les matériaux ne sont pas mis en décharge mais recyclés sur le chantier : pas de mises en décharge,pas de camions en va et vient ,des couts en baisse,c'est la bonne voie

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires