Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 10:13

un ami me demande de rappeler mon opinion sur la probématique du gaz de schiste ,si j'étais provocateur ,j'aurais mis en titre "le gaz de schiste ,je suis pour !" et il se serait bien trouver un crétin pourreprendre cela au premier degré  

qui peut être contre le gaz de schiste ? personne ,comme personne n'est contre la pierre meulière ,le grès ou le granit ,il s'agit là d'une matière !

ce a quoi nous nous opposons ce sont les methodes de prospection et de forage pour l'extraire du sol et l'arracher de la roche

il ya plusieurs années que j'ai fait délibérer le conseil municipal de janvry et la communauté de communes du pays de limours sur le sujet

malheureusement dans la crise économique que nous vivons ,nos gouvernants sont prêts  a plonger vers tous les miroirs aux alouettes possibles a la recherche de solutions quand bien même eles seraient précaisres et destructrices,prêts a sacrifier les fondamenaux pour une réelection,navrant

 

 

 

gaz de schiste ? la tentation du diable
gaz de schiste ? la tentation du diable

quel est le problème qui ne nous permet pas a ce jour ,de devenir des magnats du gaz ?

alors que nous voyons bien de nos décideurs avec des pétro dollars dans les yeux rêvant sans oser l'assumer pleinement et le dire tout haut de voir fleurir les derricks ?

d'abord clarifions les choses qu'estce que le gaz de schiste ?

Le gaz de schiste, également appelé gaz de roche-mère  est un gaz naturel contenu dans des roches marneuses ou argileuses riches en matières organiques. Contrairement au gaz naturel conventionnel qui est retenu dans une roche perméable permettant une exploitation facile, le gaz de schiste est piégé dans les porosités d'une roche rendue imperméable par l'argile qu'elle contient. L'extraction du gaz de schiste, particulièrement difficile, nécessite le recours systématique aux techniques combinées du forage dirigé et de la fracturation hydraulique à grands volumes

et tout le probléme vient de là ,a mes yeux,c'est la fracturation hydraulique qui est un désastre :

La fracturation hydraulique  consiste à provoquer avant la mise en production du puits un grand nombre de micro-fractures (de l'ordre du millimètre) dans la roche contenant le gaz, ce qui rend celle-ci poreuse et permet au gaz ou à l'huile de schiste de se déplacer jusqu'au puits afin d'être récupéré en surface.

La fracturation est obtenue par l'injection d'eau à haute pression (environ 300 bars à 2 500 mètres de profondeur) dans la formation géologique en passant par le puits horizontal. L'eau qui est injectée contient des additifs variés afin d'améliorer l'efficacité de la fracturation :

• du sable de granulométrie adaptée,

• des biocides destinés à réduire la prolifération bactérienne dans le fluide et dans le puits ;

• des lubrifiants qui favorisent la pénétration du sable dans les micro-fractures ouvertes par la pression de l'eau ;

• des détergents qui augmentent la désorption du gaz et donc la productivité des puits.

La fracturation est réalisée une fois le forage terminé. Elle s'effectue en plusieurs étapes dont le nombre est d'autant plus important que la roche mère est imperméable. En moyenne, pour une longueur de puits horizontal d'un kilomètre,

il faut 30 opérations de fracturation qui consomment chacune environ 300 m3 d'eau, 30 tonnes de sables et 0,5 % d'additifs (chiffres fournis par la société pétrolière Total)

chacun comprend que l'on envisage de balancer sous terre des millions de m3 d'eau chargée d'un certain nombre saloperies

un rapport rendu public en fevrier  2014 établit que 40 000 puits creusés en trois ans ont consommé 370 millions de m3 d'eau ...heuruesement que l'on nous invite a l'économiser !

Pour chaque puits, l’hydrofracturation peut produire plus de 3,8 millions de litres d’eaux usées, souvent mêlées de sels hautement corrosifs, de substances cancérigènes comme le benzène et d’éléments radioactifs, notamment du radium, tous présents naturellement à plusieurs centaines de mètres de profondeur

La radioactivité mesurée dans les eaux usées est dans certains cas plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de fois supérieure à la limite fédérale autorisée pour l’eau potable

gaz de schiste ? la tentation du diable

ainsi non seulement nous diffusons toute ue serie de saloperies dans le sol mais la fracturation hydrauique libére la radioactivité de la roche pour la faire remonter a la surface et bien entendu aucune station de traitement des eaux ne se préoccuppe de cela

comparaison n'est pas raison mais au debut du 20 ° siécle les archéologues francais qui allaient faire des fouilles en egypte utisaient la dynamite pour accéder aux tobeaux et aux sepultures des pharaons,is ont ainsi causé des dommages irreversibles

j'ai la profonde conviction que la soif de l'or noir  fait perdre la raison a bien des responsables comme si'ls voulaient accélérer notre perte pourvu qu'ils en tirent quelques années de satisfaction

généralement la barbarie écologique est l'apanage des dictatures,en la circonstance elle se dissimule derrière les  mots pragmatisme,economie ,emploi ,chomage

et de grace que l'on ne nous parle pasd'ayathollahs de l'écologie !

l'exemple des archéologues égyptiens devrait nous servir et que l'on mette nos intelligences ,nos chercheurs a des méthodes douces et donc non destructrices pour extraire le gaz de schiste et nous serons tous d'accord ,en attendant,c'est inimaginable de mettre en danger la planéte pour une poignée de dollars  

merci a wikipédia ^pour les connaissances techniques que bien évidement je ne prétends pas posséder

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

nicovito 23/01/2015 12:55

Bonjour Monsieur SCHOETTL, un ami me demande vous de rappeler mon opinion sur l'écologie :

la pollution, c'est moche !

voilà, c'est fait.

Au revoir.