Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 19:26

quelques mots ce soir avant le maelstrom qui va nous conduire jusqu'a dimanche soir a la fermeture du marché de noel

contrairement a l'image que je peux donner ,les critiques me blessent (cela  fera redoubler l'ardeur de mes détracteurs),car je ne suis que doutes,loin de l'idée de détenir une quelqu'oncque sagesse ou connaissance,je suis au contraire profondément et intimement convaincu que notre premier et seul devoir est de nous libérer du carcan de tout ce que l'on nous a appris ,distillé ,inculqué comme étant La vérité,l'ordre immuable,la régle,la réalité

mes amis m'entendent souvent dire que l'impossible ,ce sont les limites que nous nous fixons,chacun les pose là où il le souhaite , là où c'est supportable

l'autre jour, j'ai lu deux phrases que j'enrage de ne pas avoir écrites et qui correspondent si fort a mon intime qu'elles constituent une concrétisation de tout ce qui me guide

Mes pires ennemis sont les certitudes et les aprioris et mes meilleurs alliés sont ceux qui me disent que mon entreprise est possible

la vie devient passionnante si l'on sort des certitudes et des habitudes pour apprendre à jouer avec l'inconnu et les doutes, encourager le maximum de gens à être des pionniers dans leur propre vie, d'oser sortir de leurs certitudes pour réaliser leurs buts et leurs rêves, d'avoir le courage d'entreprendre sans avoir peur de l'échec

j'avais effleuré chez rené char ce genre de messages,mais fondamentalement ,il répond en écho a cette phrase de l'evangile,"heureux les pauvres d'esprits,car le royaume leur est ouvert",bien entendu,a mes yeux ,il s'agit des esprits qui auront su se débarrasser des préjugés ,du formatage,du politiquemet correct ,ceux dont les yeux apprendront a s'ouvrir

vous allez dire que j'ai pété un plomb,

juste se poser la question ,qu'est-ce qui fait que les egyptiens qui avaient des notions d'astronomie,de mathématiques extrêmement poussées,,qui avait du bois,des bambous de la toile de la corde ,n'ont jamais imaginé de creer un planeur et qu'il a fallu attendre la fin du 19 ° siecle pour que l'idée fasse son chemin  ?

le genie de leonard de vinci n'est il pas celui de tous les possibles ,de celui qui rejette le mot impossible et qui ose ?

les genies comme galilée bouleversent l'ordre établi ,n'estce pas cet ordre établi qui est notre véritable frein ?

quand un homme se lève pour dire non ,on parlera d'inspiration,de "vision" et aussi de courage, mais n'est-ce pas du refus de s'arrêter a la bien pensance ,

 il nous arrive de nous lever et de dire non ,

avons nous tort  ?,parfois bien sur, ,mais bien entendu,nous deviendrons l'ennemi de tous ceux liés par les codes,il faut donc plus de courage pour dire non que d'être comme ces troupeaux habitués a suivre inlassablement le même chemin sans jamais s'interroger s'il est le meilleur,s'il est le plus court,s'il est utile 

cette photo me bouleverse  

ce soir ,l'envie de dire
ce soir ,l'envie de dire

1936,ils font tous le salut nazi,un seul ,tout seul,perdu dans la foule croise les bras,formidable !

bien entendu ,ceux qui sont autour, comme aujourdhui, ne comprennent pas qu'il faut avoir un formidable feu sacré ,une intime conviction terrible pour se marginaliser ,pour savoir que l'on va affronter la violence physique en 1936 ,que l'on cherchera a vous briser car vous êtes subversif  

avec une immense prétention et pourtant une humilité comme vous n'imaginez pas, ce qui m'importe ,c'est de savoir ce que je partage avec cet homme,quel canal de la pensée m'impose ,parfois,la résistance et surtout cette petite lumière qui nous guide coute que coute.

René Char

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

didi 05/12/2014 16:44

Et oui.... heureusement il y a des hommes qui décident en fonction de leur conscience, de leur intime conviction à contre courant d'une pensée collective qui se construit sur des illusions. Il existe plus de De Gaulle et Mandela que l'on croit. Le moment viendra. Patience.

nicovito 05/12/2014 15:08

C'était donc bien du courage, de la révolte !

L'homme qui refusa de faire le salut nazi.

La photo d'un homme, bras croisés, refusant de faire le salut nazi à Hambourg un jour de 1936, fait le tour du monde grâce à une page Facebook... japonaise. Voici son histoire.

Il s'appelle August Landmesser. Un jour de 1936, à Hambourg, il refuse de faire le salut fasciste, au milieu d'une foule qui lève le bras à l'unisson. Il avait des "raisons personnelles de ne pas faire le salut nazi", lit-on sur le site du Washington Post.

Capture d'écran de la page Facebook de Senri no michi

Il s'appelle August Landmesser. Un jour de 1936, dans l'Allemagne d'Adolf Hitler, il refuse de faire le salut nazi, au milieu d'une foule qui lève le bras à l'unisson pour célébrer le départ d'un navire flambant neuf du port de Hambourg. La scène a été immortalisée par un photographe. Elle n'est pas inconnue: elle est exposée au centre de documentation "Topographie de la Terreur", situé dans l'ancien QG de la Gestapo, à Berlin. Mais le cliché est réapparu il y a quelques jours sur Internet, faisant rapidement le tour du monde.

La photo a été postée le 4 février sur la page Facebook d'une organisation visant à aider les victimes du séisme qui a touché le Japon en mars 2011. Séisme suivi d'un tsunami meurtrier et de la catastrophe de Fukushima. Depuis, plus de 108 000 internautes ont "aimé" cette photo sur le réseau social, près de 39 000 l'ont "partagée" et plus de 8500 ont déposé un commentaire.

Pour l'organisation japonaise Senri no michi, cet instantané symbolise "le courage de dire non". "Courage", c'est aussi le titre que lui a donné Fasena, un site d'informations sur le camp de concentration d'Auschwitz, cité par leWashington Post. Il n'est pas le seul bien sûr, à avoir trouvé la force de refuser. Dans les commentaires, les internautes de L'Express sont nombreux à citer d'autres cas: annie47, par exemple, cite Albert Richter, un champion cycliste qui lui aussi a dit non, dont l'histoire a été retracée dans un documentaire.

Une famille "déchirée par l'Allemagne nazie"

Revenons à August Landmesser. Quand la photo est prise, le jeune ouvrier travaille encore au chantier naval de Hambourg. D'où sa présence au lancement d'un navire Blohm & Voss. "Ce jour-là, Adolf Hitler lui-même était présent à Hambourg", précise le texte qui accompagne le cliché au centre de documentation berlinois. Un site mentionné par le Huffington Post affirme la même chose.

"August Landmesser a alors des raisons personnelles de ne pas faire le salut nazi", lit-on sur le site du Washington Post. Un an avant le cliché, en 1935, le jeune homme de 25 ans épouse Irma Eckler, 22 ans. Problème majeur dans l'Allemagne de l'époque: elle est juive. La loi nazie interdit leur union. August Landmesser est exclu du parti nazi auquel il a adhéré en 1931. Le couple défie aussi l'Allemagne nazie en mettant au monde deux petites filles, Ingrid en octobre 1935 et Irene en juillet 1937.

Le couple est arrêté en 1938. August Ladmesser et sa femme sont emprisonnés pour avoir "déshonoré la race". Ils sont condamnés aux travaux forcés. August Landmesser, lui, est remis en liberté en 1941, mais aussitôt envoyé au front, où l'on perd sa trace. Elle serait morte en détention en 1942. Les deux enfants sont envoyées à l'orphelinat. Mais elles survivent.

Comment sait-on qu'il s'agit bien de lui sur cette photo élevée au rang de quasi-icône? En 1991, Irene reconnaît son père sur la photographie utilisée par un journal allemand. Depuis quelques années déjà, elle rassemble des documents sur le destin de ses proches. Elle en a même fait un livre, publié en 1996, dans lequel elle raconte l'histoire de sa famille "déchirée par l'Allemagne nazie".

claude meurisset 05/12/2014 10:54

L'on peut aussi ajouter la citation de l'argument de Poème Pulvérisé.

"Comment vivre sans inconnu devant soi".

en savoir plus 05/12/2014 03:08

J'aime bien votre site internet , merci et bravo ! continuez comme ça !

Je me permet de mettre un lien vers mon site , n'hésitez pas à venir !

A trés bientot

JP 04/12/2014 12:37

Belles phrases opérationnelles puisqu'elles sont de l'un des membres de la prestigieuse famille d'explorateurs, les PICCARD.

nicovito 05/12/2014 02:57

Au sketch de Coluche (grrrr ces correcteurs automatiques)

nicovito 05/12/2014 02:52

Bonsoir Pilou84, vous avez raison, c'est effectivement au 1er degré que j'ai interprété votre commentaire le lisant certainement trop vite...

Pour revenir sur le fond, la vérité est que le spectacle politique (national) des dernières années me consterne... Comme disait Chirac, "plus c'est gros et plus ça passe" ! Le pire, et le plus navrant, est que c'est vrai !!! Cette classe politique ose tout sans scrupule et sans honte. Quelle tristesse, quelle décadence. ..

Le plus grave, du moins de mon point de vue, c'est que le spectacle offert durant ces dernières années n'est rien à côté de ce qui nous attend pour les 24 prochains mois. Ils nous restent plus qu'à se gaver d'anti-nauséeux !

Pour revenir au billet de Christian, moi aussi je suis très admiratif de tous ces aventuriers, de tout ceux qui se dépassent. J'avais suivi les exploits de Bertrand Piccard et de son Solar Impulse; c'était génial.

J'avais bien lu aussi ses propos mais sans toutefois les partager à 100%.

En effet à l'inverse de ce qu'il a dit, et seulement en ce qui me concerne, les certitudes ne sont pas forcément "nos pires ennemis". Elles peuvent tres bien devenir des alliés de poids dans la mesure où elles peuvent être synonymes d'assurance, de force, de croyance.
En revanche, et toujours de mon point de vue (je me répète), "nos pires alliés", pour ne pas dire nos pires ennemis, sont quelques fois ceux qui nous disent que notre entreprise est possible... Et ça, c'est du vécu !
Quand on me dit "vas y, c'est possible, ça va marcher..." je me méfie à mort; à l'inverse, quand on me dit " oh la la, ça ne marchera jamais..." je me dis que ça peut marcher et ça me donne une force inouï !

Quant à la question pourquoi les égyptiens, qui avaient tout (...), n'ont jamais imaginé créer un planeur, je crois que Christian devrait vérifier le contenu de sa tabatière ! Quoiqu'en même temps c'est vrai que les pyramides auraient fait de sacrés tours de contrôle !!!

Pour finir et concernant la fameuse photo, doit-on croire systématiquement ce que l'on voit et ce que l'on en déduit de prime abord ?

Par exemple, qu'est ce qui nous dit que ce type ne salue pas uniquement parce qu'il est furax de ne pas être assis au 1er rang où à la tribune d'honneur ???

OK c'est un peu tiré par les cheveux mais reconnaissez que l''inverse n'est pas prouvé !

Ne peut on pas tout interprété d'une manière ou d'une autre ? Combien existe - il, par exemple, d'interprétation de la Joconde ?

Je ne connaissais pas cette photo et par conséquent, j'ai aucune idée si l'on connaît le fin mot de l'histoire de "l'homme qui ne salue pas" (si c'est une histoire connue alors pardon d'etre ignorant). A contrario si personne ne le connaît, alors il serait prudent de ne pas aller trop vite en déduction honorable car, "peut être que oui mais peut être que non". C'est peut être un super type révolté de ce qu'il entend mais ça peut être également un monstre considérant que le discours est trop modéré...

Quel crédit pouvons nous donner à ce que nous voyons ?

Pour moi voir (ou croire) n'est pas savoir et contrairement à Saint Thomas, je ne crois pas forcément ce que je vois.

Une image peut toujours en cacher une autre et c'est potentiellement dangereux, exactement comme un train peut en cacher un autre (clin d'oeil au super sketch de Cologne

Pilou84 04/12/2014 22:44

Cher Nicoveto, vous n'avez peut-.etre pas perçu l'ironie de mon propos. Oui, il y a des hommes sincères, qui savent se remettre en question....d'honorable maniere. Quand je dis que SARKO s'est remis en question, c'est bien parce qu'il a perçu l'absolue nécessité de sortir son chéquier pour bien d'autres raisons que le fait de recouvrer une paix intérieure! Avec un peu de chance, on va, là encore, déclarer un non-lieu, maintenant qu'il a régularisé sa situation..... Et puis son Honneur est retrouvé face à ses ennemis au sein même de sa Politique! D'un seul coup, tout le monde s'est "rabiboché". C'est, au choix, "Je t'aime, moi non plus", "La Divine Comédie" ou "Le Grand Cabaret". Le spectacle est affligeant....et les Français gobent! Le Messie est de retour enfin....si ses Amis ne lui collent pas quelques peaux de bananes sous les pieds!