Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 19:10

tous les moyens sont bons pour notre gouvernement a faire taire les rebelles,

tel maire vient de se voir offrir 70 000 euros pour construire un parking a condition qu'il ouvre le mercredi ,tel autre vient de se voir proposer un report,la liste incroyable de ces tentatives de briser le front du refus est étonnante

pour ma part je serai au tribunal de versailles en compagnie de 14 autres maires de l'essonne,najat tu comptes vraiment mal ou tu mens,

le prefet désespéré de me mettre au tribunal a joint comme pieces  a convictions pouvant me confondre  les pages de mon blog de cet été !

je suis certain que les juges de versailes vont être passionnés par mes "chroniques d'eternation" où j'evoque les vacancers ,la culture de l'olivier ou les tomates de mon ami pierre,certain que l'artcle où mon ami luc guirard a opéré mon chien va les passionner !

on atteint des sommets de ridicule qui prêteraient a rire s'il ne s'agissait pas du fonctionnement de notre démocratie

a moins que ces deux articles me moquant de francois hollande aient semblé utiles au préfet pour montrer que j'étais un dangereux opposant qu'il fallait briser !

de fait,un blog personnel qui n'est pas le site officiel de la commune exprimant mes opinions ,jouisssant d'une liberté d'expression,adn d'une democratie est lu ,regardé et instrumentalisé par des fonctionnaires comme des preuves a charge,a quand les écoutes téléphoniques ?

ceci révèle la panique qui régne car l'édifice se fissure ,et va peut être s'écrouler,samedi c'était un prefet qui était débouté devant un maire qui avait cadenassé son école mais l'on pouvait penser que l'acceptation de celui ci de l'ouvrr le mercredi suivant

on pouvait penser a une indulgence du jury  sauf que le coup de tonnerre du jour a eu lieu en normandie

Première victoire à Ganzeville prés de Fécamp : alors que la commune fait office de village gaulois dans le paysage scolaire, le juge des référés vient de donner raison aux élus qui ont cadenassé l’école mercredi 3 septembre 2014 en signe de protestation contre la réforme des nouveaux rythmes scolaires. À l’unanimité du conseil municipal, les élus, menés par Jean-Marie Crochemore, maire, avaient décidé de ne pas appliquer cette réforme cette année, prenant ainsi une délibération et un arrêté pour fermer l’école le mercredi. Mercredi 3 septembre, donc, l’école était cadenassée, empêchant les 75 élèves d’entrer. Dès la rentrée, les élus avaient distribué des tracts aux parents d’élèves pour expliquer cette décision : le maire et l’ensemble du conseil municipal ont ainsi rappelé le coût induit par cette réforme pour la commune, leur refus de mettre en place des activités payantes ou sans intérêt pour les enfants, leur impossibilité de mettre des locaux à disposition à proximité de l’école… Le préfet a pris acte de ce choix et a saisi, le jour-même, le juge des référés au tribunal administratif de Rouen. Il demandait ainsi l’annulation de la délibération du conseil municipal refusant le mise en œuvre de la réforme à Ganzeville et de l’arrêté municipal de fermeture de l’école le mercredi matin. Vendredi 5 septembre, le préfet de la Seine-Maritime a été débouté de toutes ses demandes, le juge des référés estimant que cette décision de la commune n’avait pas pour effet de réduire la durée obligatoire d’enseignement. Les 24 heures d’enseignement pouvant être réparties sur 8 et non 9 demi-journées, les activités pédagogiques complémentaires pouvaient être proposées après la classe. En ce sens, il n’y a pas, pour le juge administratif, d’atteinte au principe d’accès à l’éducation.

Et  si la victoire était proche ?
Et  si la victoire était proche ?

ces jurisprudences nous donnent de varis et grands espoirs ,elles mes confortent pour notre recours au conseil d'état

je vous laisse,une pensée pour evelyne ,nicolas et les maires du forez qui sont passés a la casserole cet apres midi en espérant que le tribunal continue sur la lancée des autres

on ne lache rien !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Stéphanie 09/09/2014 10:43

http://www.liberation.fr/societe/2014/09/08/la-justice-donne-raison-a-un-maire-qui-refuse-d-ouvrir-son-ecole-le-mercredi_1096074

celestine 09/09/2014 21:46

encore bravo monsieur schoettl. Moi, je suis une insconditionnelle de vos chroniques d eternation où justement vous decouvrez toute votre humanité. Moi, s'il y a un nouveau président à voter quand celui ci aura demissionné, je vote pour vous. Sans moderation. au moins, on partage le goût du bon vin. et des gens. et du soleil. et des animaux.
Tenez bon. Je pense que les choses sont en train de s inverser. Les critiques fusent de partout. Personne n'apprecie ce qui se passe actuellement.

François H. 09/09/2014 09:21

N'empêche que toi, tu aurais peut-être bien eu besoin d'une 9ème demie-journée pour apprendre à écrire le français correctement...

Christian SCHOETTL 09/09/2014 13:23

tu quoque mi fili !
je suis mortellement blessé par cette remarque qui interdit toute résistance citoyenne aux analphabètes comme moi et réduit singulièrement donc le nombres d'opposants
les énarques étant par nature soumis au pouvoir

london 09/09/2014 12:19

Elle existait avant! Par contre ,au niveau du respect, François, il vous manque des cours d'éducation civique. Je souhaite que la justice donne raison aux élus qui défendent une école égalitaire.

bonsens89 09/09/2014 06:49

Nous avons été assigné au mois d'août pour annulation de notre délibération annoncant notre refus (justifié) de ce décret, résultat: tous les parents se sont mobilisés et 90 % des enfants sont restés chez eux mercredi dernier. Du coup, l 'inspectrice se déplace pour les rencontrer et probablement tenter de "vendre sa sauce", elle sera face à tous les parents, déterminés, et effectivement, c'est par cette position de grève de l'école, que nos arguments pourront peut être passer .......BRAVO A TOUS !

anne 09/09/2014 03:25

Qui sont les 12 de l'Essonne? Je n'en ai trouvé que 4 dans les différentes infos recoupées.
Pour le reste de la France, j'en suis déjà à 14 dont celle qui a gagné (Ganzeville - 76) face au préfet, comme tu l'as signalé.
Effectivement, Najat a minoré, elle en annonçait 23 fermées dont 2 partiellement. Mais si maintenant elle assigne même celles comme Janvry qui n'ont pas cadenassé les portes... où va-t-elle s'arrêter?
La plupart des autres communes ont été obligées d'accepter les nouveaux rythmes et d'ouvrir le mercredi sous peine d'astreinte financière, mais personne ne sera en mesure de contraindre les parents d'élèves à mettre les enfants à l'école! Il va être là, le combat maintenant.
Le cas de Ganzeville est intéressant à suivre, trois articles ci-dessous :
http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/2014/09/08/reforme-des-rythmes-scolaires-l-ecole-de-ganzeville-76-restera-fermee-mercredi-546350.html
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140908.AFP5568/rythmes-scolaires-confortee-par-la-justice-ganzeville-resiste.html
http://www.76actu.fr/rythmes-scolaires-en-seine-maritime-une-ecole-restera-cadenassee-le-mercredi_90164/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=rythmes-scolaires-en-seine-maritime-une-ecole-restera-cadenassee-le-mercredi

Tiens bon ! Rien n'est perdu ! Surtout quand les parents et les conseils municipaux marchent main dans la main.

audrey baraffe 08/09/2014 21:50

De toutes façons ce qui ne tue pas nous rend plus fort, donc je ne lacherai rien !
Ils me font rire l inspection académique avec leurs menaces, alors qu ils essaient de faire peur : RATÉ.
on se luttera jusqu à l'abrogation !