Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 14:47

imaginez combien nous tremblons lorsque nous recevons un tel courier de monsieur le préfet de l'essonne

Le préfet de l’Essonne perd ses nerfs, de peur perdre son poste ,le département de l’Essonne ,celui du premier ministre ,fait figure d’exemple face a la reforme des rythmes scolaires au regard du nombre de communes qui refusent de la mettre en place

le préfet s’était déjà pris les pied dans le tapis a la fin de l’année dernière lorsqu’il a du ,sur ordre du ministre, se désister du référé au tribunal administratif contre la commune de janvry cet aveu public de la fragilité juridique du décret peillon avait déclenché une vague de plus de 4000 délibérations communales refusant d’appliquer la réforme des rythmes scolaires

Depuis une semaine ,préfet ,sous préfets, secrétaire général de préfecture harcèlent les maires dans l’espoir qu’ils se soumettent

,en point d’orgue cette lettre du préfet aux maires rebelles ,qui est un précieux document ,celui-ci sera versé dans les pièces du recours auprès du conseil d’état

Document très instructif si menaçant qu’encore une fois le préfet fonctionnaire de la république en oublie même de l’achever par une formule de politesse, oubliant la légitimité républicaine et le respect qui lui est du ,c’est vrai que jamais un crs matraqueur n’a jamais été poli dans l’exercice de son métier

Nous en tremblons encore

j'ai trop aimé certains préfets ,je leur ai trouvé trop d'élégance,d'inetlligence ou d'humanité,je garde en confidence certaines soirées voir nuits passées a mon domicile avec certains d'entre eux  voulant decoder avec moi ce département pour ne pas essayer d'excuser cette excessivité qui ressemble plus a de la panique ,a de l'autoritarisme mal placé ,a un manque de controle de soi,a de la peur ,du mépris  et surtout a une terrible aveu de faiblesse et d'incapacité a convaincre ou  a trouver des solutions honorables,

je n'ai pas parlé d'incompetence

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

anne 02/09/2014 11:44

Peux-tu nous dire, au final, combien de communes n'ouvriront pas leurs écoles mercredi? La ministre dit une vingtaine, mais quand on lit ailleurs qu'il y en a déjà 12 dans l'Essonne et 3 dans le Val de Marne, plus ton amie Evelyne, ça ne me paraît pas beaucoup 4 pour le reste de la France...

Célestine 02/09/2014 21:33

Bravo en tout cas pour votre courage et persévérance. Je vous ai vu à télématin ce matin brièvement ( trop brièvement) et sur M6, Evelyne et 2 autres maires récalcitrants. La 6 est un peu moins manipulée que la une et la deux. On a même eu le sondage qui dit que 77 pour cents des personnes soutiennent les maires résistants. Bravo. Je fais boycotter mes enfants demain ( je les emmène dans ma classe car il n y a pas d'appel à la greve). Une admiratrice( et si je vous envoie une invitation d ami, ne refusez pas Célestine . Je sui de tout cœur avec vous. J ai même demandé à mon maire de mettre des cadenas demain à notre école car il est contre mais contraint.)

Cécile 02/09/2014 12:56

Dans notre commune aussi, le SIVOS de 4 communes a décidé de ne pas appliquer la réforme scolaire.

Christian SCHOETTL 02/09/2014 12:07

difficle a évaluer entre 200 et 400 sans compter le nombre incalculable de communes ou des parents ne mettront pas leurs enfants

Christian SCHOETTL 02/09/2014 12:06

difiile entre 200 et 400 sans compter de maniere colossale tous les oarents d'eleves qui ne mettront pas leurs enf

anne 02/09/2014 12:02

Je me doutais bien de ta réponse. Dans ce cas, faut le faire savoir, non? Mais tu ne m'as pas répondu vraiment. En gros, à la louche, combien de "frondeurs" approximatifs, pour utiliser un terme d'actualité? Je n'en ai pas vraiment idée et ne dois pas être la seule à me le demander sur ce blog.

van 01/09/2014 22:58

Continuez!! Merci pour votre action!! Vous portez tous nos espoirs face à cette dictacture naissante

bonsens89 01/09/2014 21:16

si vous êtes élu, ou contribuable, vous vous sentirez directement concerné (ou mis en cause ....), par cette petite phrase extraite de l'article paru dans 20 mn. fr :
Que se passera-t-il dans les communes qui ne proposeront pas d’activités périscolaires?

«C’est l’Education nationale qui fixe les horaires de l’école. Les maires peuvent en revanche refuser de mettre en place un accueil périscolaire. Charge à eux de répondre à leurs administrés», précise le ministère à 20 minutes. D’autant qu’ils toucheront quand même 50 euros d’aide par an et par enfant… Les associations de parents d’élèves risquent donc de faire entendre leur voix haut et fort pour forcer les maires à agir.

Voilà la manipulation poussée à l'extrême : on va monter maires récalcitrants (ou "élus gestionnaires éclairés", question de vocabulaire), contre parents, pour faire croire que les mairies ont désormais une mission d'éducation scolaire.....c'est très GRAVE !!
il faut absolument refuser ce traquenard !!

Anne 01/09/2014 12:03

Même pas peur ! Tiens bon. On t'apportera des oranges et on cassera notre tirelire (cf l'article ci dessous)
ww.francetvinfo.fr/societe/education/rythmes-scolaires/que-risquent-les-maires-qui-refusent-dappliquer-la-reforme-des-rythmes-scolaires_678739.html

bonsens89 30/08/2014 21:33

je mettrais cette rédaction improbable sur le compte d'une incompétence : oui, exactement, celle de ne pas savoir comment répondre à une telle forme de désobéissance !! imaginez ! nos préfets ont été formés à faire appliquer, consciencieusement, besogneusement, les textes de lois, et décrets, ceux qui amélioreront le sort du peuple, ceux qui guideront vers la lumière les petits élus que nous sommes .... or, que se passe t'il ? depuis quelques mois, ces mêmes "petits élus", se permettent de "réfléchir", et de remettre en question ces textes ? et ils votent des motions, des délibérations, qui osent aller en contre sens ? c'est tout simplement INEDIT !! depuis que je suis élue, je n'ai JAMAIS vu cela auparavant..une telle effronterie...un tel courage !! il faut croire que l'ampleur de la désobéissance est à la hauteur du rejet MASSIF que ce décret déclenche !!
navrée pour ces femmes et hommes au service de l'état, qui se retrouvent bien seuls à devoir rétablir un semblant d'ordre, dans tout ce bazar, ils font comme ils peuvent, mais uniquement sur la forme, car sur le fond, rien ni personne ne nous fera taire, ce décret est un danger pour les enfants, les parents, et les élus, il a été passé en force, avec une grosse dose de mépris versée sur ceux qui rechignent, et ca, justement, c'est ce qui ne passe pas, mais alors, pas du tout !