Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 15:12

le temps d'étire ou se contracte,là bas a paris ,a marseille, a carnoues et mondevazan,on s'inquiéte sur la rentrée ,comment va t on aborder ce bras  de force avec l'éducation nationale ,je recois des appels,je fais quelques réponses avec la certitude qu'avant le 15 aout voir le 20 rien de sérieux n'est envisageable

il nous faudra peut etre essayer de mobiliser toutes les forces vives,encore vivantes et non soumises,que chacun oublie ses rancoeurs et ses égos et que l'on rasssemble largement

caseneuve qui serait ministre de l'intérieur, me dit on; est venu,samedi, avec la presse sur le territoire de la commune de janvry,sans prévenir et en remplacement du premier ministre,

décidement en essonne que ce soit le préfet ou le ministre, les régles républicaines se perdent,perrsonnellement quand je vais au ministère de l'education nationale avec mes dromadaires ,je préviens et je conviens d'être plutot froidement recu par les crs

probablement que ce ministre a craint une taquinerie....

Ici ,j'essaie de me mettre a ma table de travail et d'écrire quelques lignes quotidiennes de mon petit roman ,c'est difficile ,sans doute la bechamel qui me sert de cerveau

l'autre jour j'ai pris cette photo

chroniques d'éternation a taradeau suite 3

il y avait tellement de belles choses en cet instant ,la vue sublime depuis le village de tourtour,le village dans le ciel

la lumière magnifique,ce banc qu'une administration intelligente a installé là et puis ce couple avec chacun son chapeau de paille,depuis le bonheur est dans le pré ,a la simple tendresse,depuis la contemplation de la beauté a la capacité qu'a l'homme de savoir ,parfois ,s'emerveiller,sentiment de plénitude joyeuse

je pourrais vous raconter milles chemins qui ont conduit ces deux êtres a venir s'asseoir là en cet fin d'après midi  cote a cote ,pas au milieu mais calé l'un a l'autre

les amoureux qui se becotent sur le bancs pubics...en fait le banc est l'accessoire de l'attente,du temps ,de la rencontreil est ignoré de l'homme préssé si ce n'est pour relacer ses chaussures,il acceuille,suivant les heures ,les amoureux,qui s'attendent et se rejoignent,les mamans  ou les nounous dans les squares,les personnes agées venues papoter ,voir le "monde" ou papoter

le banc est un objet de plaisir ,de loisir,il permet de lire au soleil,il est public mais aussi commun,ainsi chacun tolerera ou esperera le partager,

tres loin de la chaise individualiste qui souvent vous protége en s'accompagnant  d'une table et vous isole ,le banc vous ouvre au monde

je vous ai déja parlé du  "banc des vieux" que j'adore au marché de salerne et qui participe a mes délices ,il suffit de prendre un journal et de faire semblant de le consulter en s'installant stratégiquement derrière le banc des vieux pour retrouver pagnol,fernand sardou,fernandel et les autres  

 

chroniques d'éternation a taradeau suite 3

les touristes aux formes avantatgeuses,sont deshabillées,commentées,comme un dimanche aux courses

,les épouses a la maison sont respectées mais sont forcément des dragons e tles enfants sont d'adorables minots qui ressemblent a leur grand père

le maire est un feignant et le policier municipal un incapable

Moi même sur mon "ile",j'ai mon banc,le soir après le diner ,on s'y retrouve  "entre hommes" et ce sont des moments importants où l'on donne du temps au temps,où la voute celeste invite a regarder et penser plus large,ce banc là depuis 15 ans a partagé bien des confidences ,des projets ,des idées,des soufrances et des joies il nous a facilité les échanges bien mieux qu'aucun  canapé en cuir ou "bain de soleil" de luxe,il a toujours donné du temps au temps

quand on a la sensation d'avoir été "au bout" de ce qu'il fallait dire ou de ce que l'on pouvait dire ,quand on a senti que le sujet avait été assez approndi ,alors on se glisse dans l'onde et l'on rejoint la maison a la nage  ,une sorte de sas vers le monde réel   

chroniques d'éternation a taradeau suite 3

je ne refermerai pas cette chronique sans pousser un coup de gueule ou en tout cas souligner l'absurdité et la contradiction des hommes

voilà une magnifique et gigantesque salière,vendue dans de ces magasins qui vous promettent la santé par l'alimentation etc....

outre que ce bel objet est un dérivé du pétrole,voilà qu'il referme du sel ...mais as n'importe quel sel ...du sel de l'himalaya ! je pense a cette école que nous essayons d'aider a daremsalah,je pense a la pauvreté du peuple tibetain ,a son oppression,je pense a nos marais salan ,a guérande ,aces milliersde kilometres de cote francaise et atous les discours sur le bilan carbone et je me dis que ce sel venu d'himalaya est surréaliste

j'imagine qu'un imporateur chinois doit y trouver son bonheur et que l'on peut trouver de la frivolité dans le sel puisque n'importe quel supermarché en vend

je vous laisse un peu de cuisine a préparer

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

bonsens89 03/08/2014 19:17

beaucoup plus terre à terre, ma petite chronique "actu" en ce début du mois d'août : les animateurs de notre centre de loisirs ont tous été débauchés par la grande métropole voisine en leur offrant des contrats de 35 h, juxtaposant à l'envi des temps péri, extra, nouveaux, méridiens, pré, post,.....résultat : alors que, malgré notre total désaccord sur le nouveau temps du mercredi, on avait trouvé une solution pas trop nulle pour aider les pères et mères de famille à garder leur emploi, en leur trouvant des systèmes pour emmener leurs petits au centre, il n'y aura plus un seul animateur pour les accueillir ...! faut dire qu'avec nos contrats de 1/2 journée par semaine, on n'est pas aidés...la faute à qui, tout ca ? la faute à Hamon/Peillon ! bravo les gars, on va dans le bon sens, continuez, le mur n'est plus très loin !!

bonsens89 03/08/2014 19:08

je me surprends à guetter vos "chroniques d'éternation" avec autant d'impatience que ,ces derniers mois, vos coups de gueule contre les nouveaux rythmes...je plonge dans vos photos avec une impression d'être un peu aussi en vacances....ca fait beaucoup de bien....et quand vous évoquez "un peu de cuisine à préparer", je crois que je capte le parfum des herbes du sud ! ah, le pouvoir des mots !