Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 15:45

en  réunion avec de nombreux élus de l'essonne,nous avons constaté que de nombreux pârents d'élèves n'avaient pas conscience de la situation dans laquelle nous allons nous trouver en septembre si cette réforme était maintenue,

sur le seul territoire de la communauté de communes ce sont 3 enfants sur  5 qui ne pourront pas être acceuillis dans le centre de losiirs  le mercredi ,et ce seraient plus 130 000 euros de dépenses supplementaires  qu'il faudra trouver  sur l'impot pour le seul acceuil du mercredi sans pouvoir satisfaire tout le monde

quand nous expliquerons a des parents qui travaillent qu'il n'y a pas de solution pour leur enfant le mercredi a partir de midi,hamon se tordra de rire

ce sont des dizaines d'associations sportives,de conservatoires ,de clubs en tout genre qu devraient licencier du fait qu'ils n'auront pas d'adherents le mercredi matin et qu'un bon nombre faute de pouvoir aller a leurs activités ne frequenteront plus les assocaitions le mercredi apres midi ,

quand on sait le delai pour avoir un rendez vous chez un medecin ,chez un orthophoniste ,le mercredi pour son enfant ,on s'interroge serieusement sur ce qui se passera a la rentrée

pour bon nombre d'élus mais aussi de parents d'éleves qui ont conscience de la situation et des conséquences ,l'indifférence de certains surprend comme s'ils pensaietnt que l'état providence y pourvoiera

 cela presage d'une situiation diffcile et conflictuelle entre parents ,tombant du lit et communes dans la réelle incapacité de répondre a la situation dans laquelle nous plonge l'education nationale

c'est dans cet esprit que réunis a janvry bon nombre d'élus ont souhaité que nous rédigions une lettre ouverte aux parents afin qu'ils prennent conscience que leur vie va changer et comme a  lyon,cette réforme devrait faire appel a leurs portefeuilles soit directement soit par l'impot ,

qu'elle allait les contraindre a reviser leurs horaires et leur propre emploi du temps ,

peute etre a cet instant mesuront ils que tout ceci se fait sans interet pour l'enfant ?

peut etre alors nous sentirons nous un peu moins seuls ?

 

 

 

Aux parents d’élèves de nos villes et villages

Madame, Monsieur,

 

Nous souhaitons exprimer nos plus vives inquiétudes s’agissant de la réforme des rythmes scolaires.

 

Inquiétudes portant sur la sécurité des enfants

  • Comment assurer la sécurité des enfants face au problème de recrutement des animateurs en nombre notoirement insuffisant ?
  • Comment garantir le professionnalisme et la moralité de recrutements effectués dans la précipitation ?
  • Comment offrir une réelle implication au regard des rotations constantes du personnel déjà constatées dans les communes engagées dans cette réforme ?

 

Inquiétudes portant sur le bien être de l’enfant

  • Comment accepter la fatigue des enfants qui prendront 5 jours de suite dans la semaine le chemin de l’école pour une diminution de quelques minutes de cours par jour ?
  • Si la réforme est réellement conduite « dans l’intérêt de l’enfant », pourquoi ne pas réduire les effectifs dans nos classes, pour le même coût, afin d’assurer à chaque enfant la maîtrise des savoirs fondamentaux (lire, écrire et compter) ?

 

Inquiétudes portant sur l’Ecole de la République

  • Pourquoi accepter une école de la République à double vitesse en fonction de la taille et des moyens de la commune ?
  • Pourquoi créer un appel d’air inédit en direction des écoles privées fragilisant les écoles publiques des villages ?
  • Comment accepter une réforme qui dégrade les conditions d’accueil des enfants handicapés ?

 

Inquiétudes portant sur le pouvoir d’achat des parents

  • Comment faire croire aux parents qu’ils ne paieront pas la note par les impôts ou la tarification des activités périscolaires alors que la dépense s’élèvera nécessairement à plus d’un milliard pour le pays (transport, cantine, activités, …) ?
  • Comment faire croire que les communes pourront offrir des activités gratuites alors que les dotations sont réduites de 1,5 milliard cette année et de 11 milliards pour les années à venir ?
  •  

L’ensemble des maires souhaitent alerter les parents sur cette situation qui va poser d’énormes problèmes a la rentrée, et qu’il est essentiel que chacun en prenne conscience afin qu’au mois de septembre nul ne soit surpris 

 

l’état impose une réforme qui va bouleverser toutes les organisations familiales et communales et contraindre des familles a rechercher des modes de garde qui n’existent pas  a l’heure actuelle et qui sont ,bien entendu, impossibles a mettre en place pour la rentrée aussi bien techniquement que financièrement

 

 

 

Nous demandons le retrait de cette réforme.

Nous engagerons la responsabilité de l’Etat et de ses représentants locaux

pour tous les problèmes de sécurité constatés.

Nous nous opposons à ce nouvel impôt !

 

Bien fidèlement

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Célestine 21/06/2014 16:37

De tout cœur avec vous. Je suis enseignant. En colère. Pour les enfants. En colère d avoir l'impression d'être dans une dictature. En colère, parce que beaucoup trop sont stupides ou ignorants ou tout simplement résignés. Tous les bobos qui ont acheté " indignez vous" à plus de 10 millions d'exemplaires, où sont ils pour cliquer sur les gilets jaunes par exemple. Des moutons en fait.bravo à vous monsieur schoettl de résister. On a célébré le 18 juin mais où sont ils les résistants d aujourd hui? Une poignée. Monsieur schoettl, ne voulez vous pas m'aider à créer un site ou un blog pour tous les mécontents? Il va falloir finir par renverser le gouvernement existant

AnneO 19/06/2014 14:11

Bonjour à vous. je suis vos démarches depuis un bon moment, et je peux comprendre les inquiétudes, et problématiques, quant à la mise en place de cette réforme. Mais enfin bon...Cette réforme a été annoncée début 2013. Je pense que les Maires, ont été irresponsables, dans le sens où il auraient dû travailler sur un plan B, au cas où le report en 2015 serait refusé. Je trouve que c'est un coup de poker réalisé par certains élus, qui ne prennent pas en compte les enfants, les parents, les employés municipaux, et les enseignants. Tout cela n'est qu'un jeu politique, dont beaucoup deviennent otages, et sans le savoir (pour les parents, dont les communes sont réfractaires). Vous allez me dire que c'est le gouvernement qui prend en otage les communes... Sauf que la réalité des choses, est qu'il va falloir la mettre en place cette réforme, et qui sera sur le terrain pour gérer ce "carnage" ? (excusez-moi pour le mot).... Il aurait été tellement plus simple d'avoir un "plan B", pour pouvoir se retourner... Les plans types départementaux, surtout en Essonne, n'apporteront rien aux enfants. La faute à qui ??? Je me pose la question si c'est vraiment la faute au gouvernement. Tant de temps perdu, gâché, pour rien, et les enfants en subiront les conséquences. C'est bien dommage...

Puis, je tiens à vous demander, pour finir, comment se fait-il que les médias ne parlent pas ou très peu de cette réforme??? Mis à part les journaux locaux. Alors que 12 millions d'élèves seront concernés à la rentrée. Si certains maires attendent une rentrée explosive, leur communication n'est pas à la hauteur. Et le collectif des gilets jaunes, peinent de plus en plus à mobiliser les gens. Quand je vois que dans une manif les concernant, seuls 2 parents manifestent... je dis bravo... Résignation, peur, prise de conscience... A voir.

Je respecte le choix des maires réfractaires à cette réforme, mais je trouve qu'il y a beaucoup d'irresponsabilités de leur part, en voulant aller au bras de fer avec le gouvernement et/ou la justice. Car derrière, sur le terrain, il y a des milliers de personnes qui devront supporter et subir cette réforme.

Bon courage pour votre "combat".
Cordialement

london 12/06/2014 20:42

Les syndicats enseignants du 94, du 93 et sans doute du 91 organisent un rassemblement devant le ministère le mercredi 18 juin.

bon sens 89 12/06/2014 15:52

C'est bien ce que je craignais ..quand Hamon ironise sur l'argent qui serait versé aux communes pour les "obliger" à se taire, il monte les familles contre ces maires qui oseraient prétendre qu'ils ne feront rien.....et la lettre aux familles va dans le même sens .....Attention, chers collègues maires, on va s'en prendre plein la tête, espérons que nos familles ne se laissent pas piéger par ce mécanisme pervers, qui consiste à retourner la faute sur nous, en insistant tellement sur ce point que les familles en oublieraient "le reste" .... c'est proprement honteux, je n'ai personnellement, depuis que je suis élue, (15 ans..), JAMAIS vu cela !!

Jean Marc 12/06/2014 14:27

Hamon semble monter en ébullition : http://www.lepoint.fr/societe/rythmes-scolaires-hamon-menace-les-maires-desobeissants-12-06-2014-1835489_23.php
Il menace les élus .... La fin semble proche pour ce gouvernement idéologique.