Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:47

je vais encore me faire écharper,mais je vous avoue ne pas comprendre et m'interroger sur ces gens qui nous dirigent et être si éloignés du concret qu 'ils ne mesurent pas les conséquences de leurs decisions

~Le projet de Loi d’avenir de l’agriculture, actuellement en débat à l’Assemblée Nationale, prévoit, dans son article 23, la définition d’une zone d’interdiction de toute intervention phytosanitaire, y compris des produits homologués en agriculture biologique, à moins de 200 mètres de toutes zones d’habitation ou de lieux publics Pour l’Ile de France, cela représente 100 000 HA.

qu'il soit inadmissible, et d'ailleurs interdit, de traiter quand il y a du vent ,me parait normal ,que l'on impose des dispositifs pour que le traitement reste au niveau du sol et ne volatilise pas ,aussi,que l'on établisse un dialogue intelligent pour  que les traitements ne se fassent pas le dimanche midi en plein barbecue domiical,c'est de l'ordre du bon sens,que l'on apprenne a bien vivre ensemble tout simplement

mais ces bobos qui voudraient "vivre a a campagne" et eventuellement pouvoir croiser un paysan avec un beret, des sabots et une fourche pour le montrer a leurs amis mais pas plus ,c'est insupportable

sur les ogm,le tabou lancé est une catastrophe puisqu'ils se develloppent dans le monde entier sans que la recherche nationale et donc la puissance publique ne puisse avoir la moindre expertise ou avis objectif puisque tous les budgets publics ont été supprimés

ainsi la seule info et les seules recherches en cours proviennent de monsanto et des laboratoires privés avec l'absence de libre arbitre que cela suppose,

c'est a mes yeux une des erreurs graves en agriculture que nous avons commis ces dernieres années,les anathémes ne suffisent pas

en l'espèce ,l'idée surréaliste d'empêcher les agriculteurs de traiter les champs même en produits bio sur une bande de deux cents métres est criminelle,

sans possibilité de traiter,c'est une condamnation a ce qu'ils n'exploitent pas cette bande

,en clair ,c'est a terme une urbanisation qui se devellopera et qui repoussera sans cesse cette limite,c'est aussi froidement mettre en difficulté des exploitations entières en les privant de leur outil de travail a chacun de s'interroger sur cette bande de deux cents métres et de son devenir,s'il était ,de facto, interdite d'exploitation

vivement ces dispositifs qui interdisent le lait cru,le traitement a base de jus d'ortie,qui ne permettent pas de nourrir les cochons avec les restes de cantine, mais qui laissent vendre dans les jardineries pour les particuliers toutes sortes de saloperies,

car il vaut mieux s'empoisonner avec ses propres géraniums  et  le desherbant  de son allée impeccable qui conduit au garage que de respecter un outil de travail ,de nourrir la planéte et de chercher les bonnes pratiques pour bien vivre ensemble

Désolé,mais tous ces rurbains qui sont venus rêver devant un coucher de soleil sur les blés blonds de mon village ,je suis sur qu'ils comprendront que nous sommes des profiteurs de paysages faconnés par des hommes,et que ceci a quelques prix : celui des largeurs de voies pour laisser passer les tracteurs et les moissonneuses,celui des nuits où l'on évacue les betteraves,et celui du travail de la terre

aujourdhui la plus grande pollution en ile de france provient des chauffages domestiques a quand une loi pour réduire a 15° celui-ci dans les maisons ? ou de l'interdire tout court  ? cela serait plus simple,il suffit de déplacer le parlement a marseille et ceux qui sont capables de voter de telles conneries pourront voter cela en se demandant pourquoi cela en choque certains

pour ma part ,au prochain conseil municipal ,j'ouvrirai la discussion sur le sujet ,car visiblement le temps des ayathollahs est définitivement arrivé 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Célestine 21/06/2014 16:42

D accord avec vous encore une fois. On marche sur la tête en France actuellement. Qui dicte ces normes? Pourquoi? Peut on être en démocratie quand il y a Monsanto et compagnie qui font ce qu ils veulent mais qui dictent des interdictions aux petits producteurs?

Torossian Muriel 17/06/2014 18:06

Bravo! Je me fais exactement les mêmes réflexions lorsque je vois du Roundup dans les rayons jardinerie !! C'est même en toute bonne fois que certains utilisent ces poisons (y compris lorsqu'ils ont des chiens et chats qui piétinent leurs allées et se lèchent les pattes) en disant que si c'est commercialisé c'est que ce n'est pas si toxique après tout!

aline 17/06/2014 12:37

le pire que ces fous qui nous gouvernent et qui ce croient tout permis sans limite on en a encore pour 3 ans
la France va t elle tenir debout ou finir a genoux ???????????????

Christian SCHOETTL 17/06/2014 14:35

comme d'hab d'accord avec francis

aline 17/06/2014 13:35

c est regrettable de voir des esprits fermés , aveugles et sourds.......................

Francis Panigada 17/06/2014 12:58

Aline... je ne pense pas que cela soit du seul fait des gouvenants actuels mais bien plus globalement de dirigeants, quels qu'ils soient, coupés du terrain et de la vraie vie !