Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 14:51

nous perdons un temps infini avec la reforme des rythmes scolaires

l'education nationale plutot que de proposer des meilleures conditions d'enseignements avec des effectifs plus reduits par classe et de vrais étalements ,nous occuppe avec trois foutues heures par semaine qui vont couter des milliards aux collectivités : un vrai talent pour ne pas aborder les vrais sujets 

hier ,toute la classe politique s'est mise a bruisser parce que madame taubira n'a pas chanter la marseillaise

pourquoi un tel effet mediatique ?

ce n'est pas la couleur de peau de qui que ce soit qui doit interdire  la moindre critique,et il  y aurait une grave facilité et un terrible racisme a pouvoir critiquer un auvergnat de ne pas chanter la marseillaise et se l'interdire s'il était guyanais

qu'est-ce qui interpelle dans cette affaire ?

ce n'est pas que madame taubira ait parlé des elus qui chantaient la marseillaise de "karaoké de d'estrade"

,la formule est stupide,méprisante  et maladroite mais peut être tout simplement que le passé de madame Taubira lui impose de ne pas renier ce qu'elle a vécu,pensé ou milité mais que son ajornamiento ne semble pas évident  et  que sa fonction la conduit a être irreprochable dans son comportement républicain

si je lis son parcours dans wikipedia  :

~~Elle commence sa carrière politique en 1978 comme militante indépendantiste, notamment au sein du Mouvement guyanais de décolonisation (MOGUYDE), que son mari Roland Delannon a fondé en 1974.

Elle dirige la revue indépendantiste Mawina. Selon Robert Chaudenson Roland Delannon prépare un attentat contre les installations pétrolières de Guyane qui échoue.

Elle est alors obligée de vivre en clandestinité,de Guyane et vote, dans l'hémicycle, l'investiture du gouvernement Édouard Balladur.

Elle intègre un petit groupe parlementaire, République et liberté. L'année suivante, elle est quatrième de la liste Énergie radicale menée par Bernard Tapie lors des élections européennes de 1994

alors oui,il est utile que quelqu'un qui a milité tres physiquement jusqu'au risque pénal pour que son departement ne soit plus francais ,il n'est pas inutile, voir neccessaire, que si cette personne accepte les fonctions de ministre de la republique francaise nous montre par ses actes et ses paroles qu'elle a changé ,que ses convictions anti francaises  font partie du passé ,qu'elle entend bien servir la republique avec tous les devoirs de la fonction

et pitié que le front national ne se mêle pas de cela ! nous assistions eberlués dimanche au defilé de l'action francaise devant la statue jeannne d'arc que ce monsieur philipeau ,je ne sais plus tres bien ,ait les mêmes indignations pour ses amis !

apres m'être un peu documenté ,j'observe que sur la même estrade ,il yavait pas moins de deux autres ministres et de son premier ministre manuel valls entrain de pratiquer le karaoké d'estrade.des lors ne serait ce que par respect vis a vis du premier ministre  et de ses collégues ,elle aurait du s'adonner au chant lyrique,des lors on ne peut penser que cette cérémonie contre l'esclavage pratiqué par la france en d'autres temps a réveillé chez elle de vieux souvenirs et que cette marseillaise là a cet instant precis ,elle n'a pas voulu la chanter et ,peut être que cela se voit

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Francis Panigada 12/05/2014 19:50

J'aime le ton assez moderé de ton billet... Il est vrai qu'à la lecture de la biographie de Mme Taubira, je me suis interrogé sur cette transition qui fait que l'on puisse passer de militante indépendantiste à candidate à l’élection présidentielle jusqu’à devenir une ministre de la république et pas des moindres. je n'ai, d'ailleurs trouvé comme déclaration sur ce passé que l'aveu d'une passion amoureuse trahie ! Bien étrange parcours certes... qui éveille ma curiosité ! . Toutefois je reste vigilant sur certaines des attaques faites contre elle, surtout si cela vient de certains néo-fascistes.
dans le cadre d'un vrai débat républicain et respectueux, toute question mérite, cependant, d'être posée.