Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 10:07
 rené,des roses blanches au royaume du siam

La vie veut que nous mourrions ,et voilà que comme un rituel cauchemardesque ,il nous faut accompagner les gens que nous aimons dans leur dernier voyage

,six jours après le decés de ma mère,c'est rené qui est parti

ceci ferait parti de l'intime du privé,si ces tranches de vies ne me paraissaient pas utiles a partager pour ce qu'elles ont d'exemplaire,pour cette sensation impérieuse que nous devon'apprendre a regarder afin que la vie nous apparaisse telle qu'elle est  : belle et inattendue

rené est décédé en mars dans un hopital pres de biarritz,seul ,il avait exprimé dle souhait d'être enterré dans le caveau familial a bagneux,mais avait souhaité que son corps face une halte a janvry pour que nous nous retrouvions tous une dernière fois

l'enterrement le plus curieux qu'il m'ait été donné de vivre puisqu'il n'y avait aucune famille ,que nous étions ,nous, sa famille, et que nous avons organisé sa messe d'enterrement,nous les "voyageurs" 

quelues jours après le deces de ma mère ,il a fallu donc a nouveau rencontrer l'équipe religieuse du secteur,,choisir les textes et endosser le role de la famille,merci l'équipe catholique du secteur pour sa gentillesse et son écoute

moins de six jours après le deces de ma mère ,au même endroit dans une église bien plus vide ,il m'a fallu prononcer quelques mots que voici

Moins de 6 jours que j’etais a ce pupitre

,je hais la mort pour ce qu’elle nous prive de moments partagés,

je hais la mort de devoir lui être reconnaissant d’abréger les souffrances et parfois les indignités

Quel étrange momment vivons nous là,

quel dernier pied nez nous fait ce saltimbanque de René que d’avoir choisi jusqu’au dernier moment ,jusqu’a dernier instant avec qui il souhaitait passer un dernier tète a tête

Incroyable parcours qui conduit rené dans la petite eglise de janvry entouré de nous ,son dernier cercle,sa famille d’adoption, les voyageurs pour son dernier voyage

Quand je pense a lui,il y a la gouaille, l’elegance,la coquetterie, le charme, la séduction permanente,la finesse, le sale caractère ,le sens de son confort,la provocation....,

la sensation que la vie est trop courte pour la perdre avec les médiocres ou les malfaisants, l’appétit de lire et de partager,la gourmandise

,rené c’est un peu tout cela un mélange du "magnifique" de belmondo,et de "milord" de la chanson de piaf

C’est pierre gabriel qui nous l’a fait rentrer dans notre cercle des amis voyageurs

,la première fois sur le mekong,il était "flanqué" d’une amie qui avait pensé que la proximité de la cabine allait lui faire vivre une belle aventure mekongaise.... et lui s’est trouvé un frere ,un complice, un alter ego en la personne de dominique pour marauder comme un chat de gouttière dans la chaleur humide de nos escales, préférant la découverte et ces nuit de bordées au face a face tendu de la cabine avec une tigresse affamée d’établir une relation définitive

Nous avons tous en memoire ta paire de chaussures blanches que tu avais offert a l’improbable capitaine du tioum tiou

,le personnage te plaisait ,te faisait rire,car il etait hors du commun et que le commun t’ennuyait comme un sorte d’urgence permanente a gouter a l’exceptionnel de la vie

René était un seducteur ,il savait faire ceder sous son charme quiquoncque lui passait entre les mains

colporteur ,il a vendu en porte a porte des trousseaux ou des casseroles avec le même talent et la même efficacité que de la publicité dans la revue "caractère"

Nous voilà sa famille ,rené n’a pas eu d’enfant ,en tout cas déclarés ,ce qui me stupéfie....au regard des exploits nombreux et variés qui lui sont prêtés, l’eglise devrait être pleine

Je crois que ce dom juan s’il avait eu un fils aurait été jaloux et s’il avait eu une fille en serait tombé amoureux

Quelles étaient douloureuses les failles et les blessures qui l’habitaient, qu’elles lui avaient sculpté le cœur, de l’enfance a sa vie d’homme

,sa pudeur immense cachée derrière une impudeur de facade,une brutalité parfois pour échapper a l’emotion

Comment ne pas vous raconter ce jour au laos ,où j’etais bien embeté de lui annoncer qu’il irait dormir dans un autre hotel que le notre et que j’ai exigé que la direction de l’agence de voyages vienne s’en expliquer elle-même....

,comment vous décrire cette si belle chose a laquelle j’ai assisté dans ce restaurant laotien, alors que rien ne nous y avait préparé : un coup de foudre,j’ai vu deux êtres s’asseoir ne plus se quitter des yeux et une bulle se créer autour d’eux, nous exilant dans un autre monde

elle était belle élégante,raffinée avec beaucoup de classe,il était là n'ayant d'yeux que pour elle et elle n'avait d'yeux que pour lui

,j’ai vu cet homme de 72 ans ne pas croire a ce qui tout a coup l’habitait ,se demander ce qu’il était entrain de vivre, retrouver ce gout de l’amour qui lui avait été parfois amer

Je le vois encore nous dire « qu’estce que je risque ?, j’ai 72 ans »,en fait il devenait adolescent a nouveau,et même comme un enfant un jour de noël

C’est formidable l’amour et merci a vous pierre et catherine qui en associant rené a nos voyages avez permis que cette alchimie d’êtres puisse exister

Aimer et être aimé quelque soit l’age malgré les frontières, les traditions, malgré les différences, cette magie là ,il nous faut la fêter ,elle témoigne du caractère exceptionnel de l’homme

René avait écrit ses memoires nous les partagerons pour essayer de décrypter derrière le flamboyant, ce qui fait que ce sont des voyageurs qui l’accompagnent a son dernier voyage dans une situation étonnante dont je ne connais pas d’équivalent

Je voulais remercier en notre nom a tous dominique et nicole d’être devenus ces amis surs,ce port d’attaches,a rendre jaloux chacun d’avoir des amis comme cela

Un immense merci a jean claude et a elisabeth parcequ’il vous en a fait baver que vous lui avez tout pardonné, qu’ils sont bien chanceux les hommes qui ont de tels amis

,merci a vous deux de l’avoir accompagné au quotidien malgré les brimades ,les engeulades de celui qui ne voulait se sentir redevable,

René ,nous avons tous en nous ta silhouette élégante ,tes yeux qui frisent quand tu souris,ton humour ,ta séduction de vieux roublard

juste,l’émotion que tu nous aies choisi en famille de cœur, nous irons fêter ton départ comme tu l’as souhaité comme les mousquetaires qui disaient un pour tous tous pour un

 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam

a défiler l'album de souvenirs,je mesure le nombre moyens de transports divers variés et surprenants que je lui ai fait emprumpter,éléphant bien sur ,avion,bimoteur,helicoptéere ,barque ,bateau rapide,navire de croisère ou presque sur le mékong,jet sky,petit cheval mongol au bouthan,carrioles improbables, tirées par des boeufs ,des chevaux,pousse pousse ,triporteurs,tuk tuks,4X4,le liste est immense

 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam

le sénégal,le laos,la thailande,le  vietnam,le bouthan,le cambodge,le canada,l'inde,combien de fleuves descendus,remontés juqu'au fleuve amour ?

René avaitt rouvé parmi nous une famille ,celle que l'on  choisit ,nous l'aimions avec ses défauts et ses qualités,pour quelques uns d'entre nous ,il nous avait donné rendez vous a istambul,là où l'orient et l'occident se rejoignent,nous honorerons ce rendez vous l

je ne sais pas si c'est de savoir regarder ,d'être attentif au monde et au coeur ,mais je vis des tranches de vies plus étonnantes les unes que les autres,il y  a tellement de choses sur le chemin que j'emprumpte qu'il m'est diffcile de me retourner,je suis censé, ces jours ci, vivre des moments douloureux,tourner des pages, et pourtant mes yeux se tournent vers les colinnes toutes proches qui m'appelent pour de nouvelles aventures,de nouvelles rencontres ,de nouveaux instants d'émotion

hier,une poutre a failli me fracasser le crane,cela aurait été dommage,il reste quelques combats a mener,quelque renés a croiser,quelques gilets jaunes a rencontrer ,quelques morceaux d'humanité a déguster

 rené,des roses blanches au royaume du siam
 rené,des roses blanches au royaume du siam

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires