Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 17:05

l Un extrait de la déclaration des enseignants de la manifestation d'hier qui témoigne que les federations départementales commencent a prendre leur distance avce les ayatollahs parisiens
le SNUipp-FSU 94, le SNUDI-FO 94, Sud Education 94, la CGT Educ’action 94,
qui a réuni 300 personnes devant le ministère de l’Education nationale
le mercredi 12 février, jour de réunion du comité national de suivi de la
réforme des rythmes scolaires.
Les enseignants du Val-de-Marne ont fait grève à 85% et manifestent depuis un an dans des proportions jamais
égalées pour que le décret Peillon sur les rythmes scolaires ne soit pas mis en place à la rentrée, qu’il soit
suspendu et retiré.
Les agents territoriaux et leurs syndicats CGT, FO, FSU et SUD font grève et se mobilisent pour les mêmes
exigences.
Les parents, dont les associations départementales FCPE et PEEP appellent à se rassembler aujourd’hui avec les
enseignants pour la suspension du décret, rejettent massivement le décret Peillon.
Et les Maires de notre département, en ne répondant pas aux demandes de transmission d’un projet d’organisation du
temps scolaire ont massivement refusé de s’engager dans la mise en oeuvre du décret.
Un an après la grève du 12 février 2013, c’est un fait : le rejet est unanime.
Le décret Peillon ne passe pas. Il ne peut pas, il ne doit pas s’appliquer.
Aussi, nous nous adressons à nos syndicats nationaux et Fédérations Nationales pour qu’ensemble, ils
demandent à être reçus par le Ministre pour exiger en commun que le décret soit immédiatement suspendu.
Nous nous adressons aux parents, aux personnels territoriaux pour que nous continuions ensemble, au coude à coude,
avec les nombreux élus qui refusent de s’engager dans la mise en place du décret, d’exiger à tous les niveaux :
Ministre, Préfet, Rectrice, Inspectrice d’Académie, que le décret ne soit pas mis en place.
Nous remercions les Maires et les élus présents aujourd’hui des communes de Champigny-sur-Marne, Vitry-sur-
Seine, Boissy-Saint-Léger, Fontenay-sous-Bois, Villeneuve-le-Roi, Maisons-Alfort, La Queue en Brie, St Mandé, St
Maur, Villejuif, Charenton-le-Pont, et pour son soutien par sa présence, le Maire de Janvry (91).

Partager cet article
Repost0

commentaires